0 Shares 806 Views

Hervé Coqueret

20 octobre 2010
806 Vues
coqueret

coqueret::

Hervé Coqueret utilise les supports photographiques et vidéos, ainsi que l’installation pour exprimer une réflexion sur la matérialité des images. Son œuvre est un pont entre l’art et la vie qu’une décomposition de l’image dans l’espace permet. En somme, l’œuvre d’Hervé Coqueret se définit par une réflexion sur le cinéma, un démantèlement de ses constituants et de ses procédés et un réinvention du médium en le ramenant à des éléments de bases dissociés: lumière / écran / image / temps.

Selon Sinziana Ravini

Herve Coqueret« L’œuvre de Hervé Coqueret s’inscrit dans le même schéma romantique qui essaye de rapprocher l’art de la vie, à partir de la décomposition du cinéma dans l’espace. Coqueret voudrait qu’on se rende dans une exposition comme si on allait à la plage. La contemplation doit se mêler à l’habitation de l’espace.

Au cœur de l’apparence complexe des œuvres de Coqueret réside une énorme simplicité. Le plus souvent, il part d’une image qui le hante, qu’il accroche sur un mur pour mieux la comprendre. Accrocher une image sur un mur, c’est le degré zéro d’une exposition. Ensuite, tout un récit se constitue à travers une chaine de montage qui assemble des images extraites des films cultes comme « La Porte du Paradis », « Sunshine », ou « Heat », des sculptures, des ombres fugitives, des modules hélicoïdaux, des rubans, des petits bouts de matière anonyme. »

Expositions personnelles

  • 2011 : Le Cercle, Palais de Tokyo
  • 2010 : Figures, Heidigalerie
    Aujourd’hui dans cette île, Centre art contemporain, Colomiers
  • 2009 : Super Géant Plus, La Vitrine, ENSAPC, Cergy
    Sunshine, Heidigalerie, Nantes
  • 2005 : Plan d’évasion, Frac Aquitaine, Bordeaux

Expositions collectives

  • 2010 : Les frontières de sable, La Filature, Mulhouse
  • 2009 : 713705, Heidigalerie, Nantes
    Auto, Sueno Y Materia, Centro de Arte Dos de Mayo, Gijon, Espagne
  • 2008 : Faut-il détruire Carthage ?, Lieu Commun, Toulouse / ATMOSPHERES parcours d’art contemporain, exposition collective, Office départemental de développement culturel des Côtes d’Armor / DELENDA CARTAGO exposition collective, commissariat de Béatrice Méline pour la revue “Hypertexte#1 – Passer à l’acte”, Lieu commun, Toulouse

Cinéma

  • 2010 : réalisation du court métrage « Au bord du monde » avec Cécile Bicler, produit par Mezzanine Film
  • 2008 : réalisation du court métrage Patrickk Patrick Club Suicide”, avec Cécile Bicler, produit par Mezzanine Film avec le soutien de la région Poitou Charente et le CNC

Hervé Coqueret est représenté par Heidigalerie.

[Visuels : Paysage sans titre, 2010, 231 x 148,5 cm, Impression jet d’encre sur feuilles de papier bristol cousues entre elles. 5 exemplaires (+ 1 E.A) // One thousand pictures from one thousand walls 2010 / Contreplaqué filmé brun, pin clair / Brown shrink-wrapped plywood, pale pine, 210 x 290 x 1,8 cm]

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
58 vues
Spectacle
58 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
30 vues
Agenda
30 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....