0 Shares 413 Views

Nil Roque, le portraitiste brésilien

29 juin 2020
413 Vues

Marilyn, 2019 de Nil Roque.

José Clenilmar Roque Silva, plus connu sous le nom de Nil Roque, est un artiste brésilien. C’est en autodidacte que l’artiste peint, sculpte et photographie. L’importance dans la démarche artistique de Nil Roque est de montrer le contraste du relief avec la photographie à travers des portraits de célébrités. Entretien avec l’artiste.

Quel est votre parcours ?

J’ai eu mes premiers contacts avec l’histoire de l’art à travers les livres de ma mère, alors que je vivais encore dans la zone rurale de Baturité au Brésil. Quand je suis allé vivre à Baturité, dans le centre-ville, à l’âge de 10 ans, j’ai commencé à me rendre fréquemment à la bibliothèque locale. Ma connaissance de l’art s’est élargie, il faut savoir que là-bas, il n’y a ni musées ni galeries d’art. À cette époque, je me consacrais à l’apprentissage de la peinture classique. Mais plus tard, quand j’ai commencé à comprendre les mouvements de l’art moderne et surtout la pensée du peintre Pablo Picasso, j’ai décidé, d’inventer mon propre art et de suivre ma destinée d’artiste. Mona Lisa a été le premier portrait que j’ai fait en plaçant la photo en contraste avec le relief tonale. Elle a changé la donne. En pensant aux effets spatiaux des couleurs et des tons, l’idée est venue de transformer une illusion 3D en relief, avec l’intention d’annuler l’effet provoqué par la juxtaposition tonale. L’oeuvre qui représente cela est Cabaça, 2006.

En 2019, j’ai organisé ma première exposition individuelle sous le titre de Révélation Tonale.

Mona Lisa, Artiste Nil Roque. Material: PVC, acier et inox.

Comment se déroule votre processus de création ?

Tout d’abord, à l’aide d’un programme informatique, j’encadre l’image et je choisis la partie du portrait où je veux réduire le dégradé tonale. Ensuite, je fais le relief avec les couches de PVC qui se chevauchent. C’est la superposition des couches tonales que le relief se révèle.

Une fois la création positionnée sur le mur, vous interpellez le spectateur sur sa perception, sa vision, selon son positionnement. Quelle est la distance où le spectateur peut apercevoir l’œuvre dans sa finalité ?

Comme une sculpture, elle peut être appréciée sous n’importe quel angle ou distance. Il existe une autre façon moins importante de voir l’œuvre, mais elle aide à comprendre la raison du relief sur le portrait. Faites une photo avec le flash du téléphone portable ou de l’appareil photo afin que le relief des tons deviennent une illusion en trois dimensions. Cependant, mes œuvres peut-être vue aussi dans un éclairage normal.


Relief tonal, Portrait de Vando Figueiredo, 2012

Les portraits utilisés sont-ils des personnages que vous affectionnez particulièrement ?

Pas toujours. Mais tous les portraits sont pour moi comme une chanson que nous entendons dans une langue que nous ne savons pas parler. J’aime représenter des gens comme : Nietzsche, Lawrence Maxwell, Karl Kraus, Einstein, etc.

Relief tonal: Portrait de Caetano Veloso – Photo: Bob Wolfenson

Quel est le message que vous transmettez à travers vos œuvres ?

Je m’efforce de montrer une beauté intemporelle, une beauté qui provoque l’étrangeté sur des choses qui sont déjà normales. Je veux montrer un nouveau type de portrait.

Quelles sont vos inspirations artistiques ?

J’adore Cezanne, Van Gogh, Picasso, Klee, Kandinsky, Escher.

Quels sont vos projets futurs ?

Dernièrement, je suis à la recherche d’une galerie ou d’un marchand d’art à l’étranger afin d’exposer et vendre mes œuvres. Au Ceara, l’état dans lequel je vis, le marché de l’art n’existe pas. Le rapport à l’art est compliqué, les gens ne sont pas forcément intéressés. Cette réalité est très difficile pour moi, c’est pourquoi, j’aimerais exporter mes œuvres.

Plus d’informations sur le compte Instagram de l’artiste.

Propos recueillis par Chloé Desvaux

Articles liés

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”
Art
145 vues

Léo Dorfner : “J’envisage mes aquarelles comme des films ou des poèmes”

Les aquarelles de Léo Dorfner captivent, fascinent, tant par leur réalisme que par leur beauté. Des gros plans de la peau, des yeux, des mains et de la bouche, interviennent comme capteurs émotionnels et sensoriels que l’artiste met au...

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs
Spectacle
318 vues

Jacques Weber fait sa Crise de Nerfs

A 71 ans, celui qui incarnait Cyrano de Bergerac dans le film de Jean-Paul Rappeneau remonte sur les planches sous la direction du metteur en scène allemand Peter Stein au Théâtre de l’Atelier. Trois courtes pièces de Tchekhov, dont...

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
211 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...