0 Shares 657 Views

No-One Pictures : “J’essaie de retranscrire au mieux l’énergie déployée sur scène”

© No-One Pictures

Artiste pluridisciplinaire et photographe autodidacte originaire de la région parisienne, nous rencontrons aujourd’hui No-One Pictures, figure bien connue de la scène metal du Mans et de la Sarthe.

Bonjour No-One Pictures, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis photographe, basé au Mans, et ayant pour spécialité les concerts et plus spécifiquement les concerts de musique metal.

Quel a été votre parcours ?

Je suis passionné de photo depuis de longues années mais mes premiers travaux remontent à 2016. Mon parcours est celui d’un autodidacte, j’ai commencé par couvrir les événements ayant lieu près de chez moi, les concerts d’amis, ainsi que mes voyages en Asie. Petit à petit tout en gagnant en expérience, j’ai pu voir mon projet prendre de l’ampleur et les opportunités de pratiquer de plus en plus nombreuses, notamment grâce aux accréditations délivrées par les festivals et à mon travail de chroniqueur que j’exerce parallèlement à la photo.

© No-One Pictures

En quoi consiste votre activité ?

Comme mentionné plus haut, mon activité se concentre en grande partie sur les concerts, pour lesquels j’essaie de retranscrire au mieux l’énergie déployée sur scène, ainsi que l’ambiance du lieu. Le challenge étant de travailler avec bien souvent peu, voire très peu, de lumière ou bien au contraire une luminosité changeant constamment, ainsi qu’avec des modèles en mouvement continu. La gratification est donc forte au moment du dépouillage d’un shooting, en apercevant LE cliché mettant le plus en valeur le temps fort de l’évènement. Je travaille d’une façon moins importante, mais avec tout autant de passion, les lieux dit “urbex”, véritables témoins silencieux du temps qui passe. Aller à leur découverte est une aventure artistique toujours inspirante et cela me permet notamment de travailler le portrait.

Pouvez-vous nous dévoiler des projets en cours ou à venir ?

Plusieurs projets sont en effet dans les tiroirs et verront, je l’espère, le jour prochainement. Le plus important consistant en la suite de ma collaboration avec l’artiste plasticien Sammael Seth. Notre première collaboration avait donné naissance à une exposition en 2020 au Mans, il me tarde de reprendre des clichés de son travail mélangeant Giger, pop culture et autres influences très variées. En ce moment, je réalise également des collages animés qu’il est possible de découvrir sur mes réseaux.

© No-One Pictures

Le contexte sanitaire actuel perturbe-t-il votre activité ?

Les mesures mises en place n’invitent pour l’instant pas trop à se déplacer pour réaliser les projets mentionnés précédemment. Tous les acteurs du monde culturel étant touchés par la crise sanitaire actuelle, il en va de même pour mon travail de photographe de concert, bien que dans une moindre mesure car je peux adapter quelque peu mon activité pour continuer d’être actif malgré tout.

 

Retrouvez No-One Pictures sur ses pages Facebook et Instagram.

Propos recueillis par Paul Fuilla-Weishaupt

Articles liés

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter
Agenda
106 vues

“Disparition”, le nouveau single de l’ovni Cutter

Le rappeur-chanteur Cutter crée depuis plusieurs années un 
univers où textes et productions baignent dans une poésie 
explicite. En constant clash contre lui-même, tranchant ou plein 
de sensibilité lorsqu’il observe l’erreur humaine, Cutter dépeint 
amours et emmerdes, de sa...

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”
Art
312 vues

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”

Rencontre avec Poulain, une artiste peintre issue d’une famille créative où chacun possède un univers artistique bien distinct. Immersion dans son monde poétiquement engagé, entre sujets sérieux et douceur. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Poulain, artiste...

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327
Agenda
165 vues

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327

Claire Courdavault interviendra sur Le Mur Oberkampf le samedi 15 mai à partir de 10h. Son œuvre recouvrira celle de Quentin DMR. Faiseuse d’images, défaiseuse d’écheveaux, gestatrice de chimères, Claire Courdavault a commencé par le format ténu d’une feuille...