0 Shares 3010 Views

Pierre Rouillon ou l’art de la figuration poétique

19 mai 2009
3010 Vues
pierre_rouillon

 

Le décalé est à l’honneur, les images se succèdent et l’imaginaire fertile de l’artiste nous embarque sans crier gare… À 54 ans Pierre Rouillon semble avoir fait son choix, le peintre du dimanche devient peintre à plein temps pour le plus grand plaisir de nos sens.

La facture est lisse, le trait discret et l’harmonie parfaite. Ses toiles sont une projection dans un monde suspendu entre le réel du  quotidien et une légèreté onirique, tout est possible et c’est la marque de fabrique de l’artiste qui défie les lois de la gravité et celles du temps. Les frontières sont bannies de son expression picturale et c’est sous les traits de l’évidence que ses toiles nous offrent quelques secondes pour se laisser aller.

 

Le sens de la liberté

« Être peintre c’est avant tout de peindre » C’est avec beaucoup de simplicité et de naturel que Pierre Rouillon appréhende son métier ; quelques pinceaux, de la peinture à l’huile et bien sûr une toile fixée, lissée, soigneusement tendue sur le chassie.

Pierre Rouillon aborde une nouvelle toile comme un conteur fait glisser son auditoire dans une nouvelle fable. L’idée est le fil conducteur de chaque création. Alors que certains se laissent aller à l’impulsion du moment et se plient aux caprices d’une couleur ou d’un format, Pierre Rouillon développe une image préexistante dans son esprit. Les crobars à l’aquarelle inondent des carnets de toutes dimensions, les feuilles canson s’entassent dans son carton  à dessin, l’exploration de tous les possibles fourmille et foisonne à la fois dans son esprit et dans le travail  de  préparation en amont. C’est alors que le moment arrive, le bon moment ; Le passage à la toile est l’aboutissement d’une gestation réfléchie et studieuse.

La peinture est vécue par l’artiste comme une naissance renouvelée de l’idée.

Les jeux d’ombres et de lumières sont un exercice jouissif et exaltant aux yeux de celui pour qui, peindre équivaut à être réellement libre.

 

L’air de rien

Depuis une dizaine d’années, Pierre Rouillon écume les salons et arpente les galeries. Le marchée d’art contemporain qui se tient sur la place de la Bastille deux fois par an lui permet à la fois d’exposer et de se rendre compte de l’impacte de son travail sur le public et c’est avec grand bonheur qu’il se rend compte que cela plait. Les visiteurs de ce marché, (français, étrangers, professionnels, amateurs , jeunes et moins jeunes) se succèdent devant son stand et parfois il leur arrive de repartir avec l’une de ses toiles sous le bras ; une invitation au voyage qu’ils pourront accrocher sur les murs de leur salon et contempler à loisir quand l’atmosphère de la ville se fait trop lourde.

L’air de rien la passion de Pierre Rouillon s’est mué en une profession à part entière, un métier qu’il assume et pratique avec justesse et fantaisie. Les toiles de Pierre Rouillon sont un regard porté sur le monde et ses contemporains, un regard incisif et tendre, un regard plein d’une vérité enfantine, un regard qui fait toute la différence.

 

Le courant passe

C’est parce que les élans du cœur ne s’expliquent pas toujours que l’imagination est trop souvent muselée par les impératifs et obligations du quotidien. C’est parce que le temps passe trop vite et que le stress  oppressant de la ville absorbe les tendances des hommes à rêvasser que je recommande à tous de faire un tour du côté de la figuration poétique de Pierre Rouillon. Le charme  opère, le courant passe et l’interprétation est ouverte. Pierre Rouillon  offre à son public le droit de se raconter des histoires, juste pour le plaisir, laissons nous donc emporter le temps d’une expo et même au-delà…

 

Louisa Ould

Pierre Rouillon

Peinture/Art contemporain

 

Retrouvez toutes les informations sur le site personnel de Pierre Rouillon.

 

Ou sur www.prpeinture.com

 

Articles liés

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer
Musique
131 vues

ColorsxStudio : une seconde édition à l’espace Niemeyer

Après une inauguration du festival en novembre 2021 dans un lieu tenu secret près de République, le studio Berlinois Colors s’est de nouveau installé à Paris du 28 novembre au 2 décembre 2022 au sein de l’espace Niemeyer dans...

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages
Agenda
92 vues

“Les Yeux Fermés…” du chorégraphe Mickaël Le Mer : quand le hip hop rencontre Pierre Soulages

Dans Les Yeux Fermés…, le chorégraphe Mickaël Le Mer s’inspire du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique et lumineuse. S’inspirer du grand peintre Pierre Soulages pour imaginer une quête poétique, dansée et lumineuse. C’est en découvrant un...

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !
Agenda
87 vues

Ne manquez pas Skullcrusher au POPUP! le 8 février !

Skullcrusher, alias pour Helen Ballentine, se prépare à sortir son tout premier album, “Quiet The Room” où la voix rauque de Ballentine se posera délicatement sur un son ambient, folk à la rencontre du shoegazing. Au travers de 14...