0 Shares 521 Views

Rentrée littéraire 2021 – “La familia grande” de Camille Kouchner

Marie Party 26 janvier 2021
521 Vues

Camille Kouchner est une avocate, juriste et maître de conférence spécialisée dans le droit privé. Fille de la politologue Evelyne Pisier et du médecin Bernard Kouchner, La familia grande est son premier roman.

Ce roman autobiographique relate l’inceste dont a été victime son frère jumeau, “Victor”, par leur beau-père. Un crime passé sous silence pendant des années mais qui n’a eu de cesse de la hanter chaque minute dès l’instant où elle a été en âge de comprendre sa signification.

A l’âge de 14 ans, Camille apprend par son jumeau que leur beau-père, le politologue Olivier Duhamel, lui a infligé des violences sexuelles. Une confession qui se mue dans le silence de la part des deux adolescents par amour de ce beau-père qui à leurs yeux, “leur apprend seulement” ce qu’est la sexualité. Un silence instauré par peur de perdre l’amour d’un père et d’une mère.

“Liberté” est le maître mot tout au long de ce livre. Paula Pisier, la grand-mère, a inculqué à ses enfants cette liberté relative à mai 68. Une liberté qui rejette les tabous de tous types. Tous les étés, la grande famille partait à Sanary où ils se retrouvaient tous (amis, cousins, enfants, parents) dans une grande demeure. L’enfance décrite est heureuse, remplie de moments de bonheur et surtout constamment entourée. Seulement, dès le suicide de Paula Pisier tout change et ne sera que désordre pour Evelyne Pisier, la mère. Dès lors, son rôle n’est plus assuré, elle se retrouve comme morte et incapable de se relever.

« Petit, mon frère m’avait prévenue : “Tu verras, ils me croiront, mais ils s’en foutront complètement.” Merde. Il avait raison. »

Avec ce témoignage, Camille ne cherche pas la justice mais un exutoire. C’est un cri passé par une sœur, fille, femme blessée. Une douleur creusée au fil des années, rendue plus forte par le silence car comment savoir à 14 ans ce que signifie la notion de consentement ? Comment savoir ce qui est bien et ne l’est pas de la part de son beau-père ? La liberté soulevée par les parents tout au long du récit a un prix trop important et s’accompagne de la souffrance des enfants. Avec des mots justes et réalistes, Camille Kouchner signe ici un livre important dans la libération de la parole des victimes.

Propos de Marie Party

Articles liés

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC
Agenda
79 vues

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC

Dans un souci d’affirmer son engagement pour l’égalité entre les genres et la création artistique féminine, le Centre Pompidou publie son nouveau MOOC dédiée aux femmes artistes “Elles font l’art”.  À découvrir ! Tout d’abord, pour ceux qui ne...

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants
Art
130 vues

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants

Andrea Ravo Mattoni dévoile une nouvelle fresque dans un endroit gardé secret, dans la province de Varèse en Italie : une reproduction de David et Goliath par Guido Reni (1607), entièrement réalisée à la bombe aérosol. “Un an s’est...

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux
Musique
90 vues

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux

Auteur, compositeur, interprète, Davy Sicard est un musicien accompli. Alors que c’était le foot qui l’intéressait enfant, c’est par son père, qui travaillait pour un orchestre, que lui vient finalement cette autre passion. Sa carrière débute en 1992, alors...