0 Shares 734 Views

Rentrée littéraire 2021 – “La familia grande” de Camille Kouchner

Marie Party 26 janvier 2021
734 Vues

Camille Kouchner est une avocate, juriste et maître de conférence spécialisée dans le droit privé. Fille de la politologue Evelyne Pisier et du médecin Bernard Kouchner, La familia grande est son premier roman.

Ce roman autobiographique relate l’inceste dont a été victime son frère jumeau, “Victor”, par leur beau-père. Un crime passé sous silence pendant des années mais qui n’a eu de cesse de la hanter chaque minute dès l’instant où elle a été en âge de comprendre sa signification.

A l’âge de 14 ans, Camille apprend par son jumeau que leur beau-père, le politologue Olivier Duhamel, lui a infligé des violences sexuelles. Une confession qui se mue dans le silence de la part des deux adolescents par amour de ce beau-père qui à leurs yeux, “leur apprend seulement” ce qu’est la sexualité. Un silence instauré par peur de perdre l’amour d’un père et d’une mère.

“Liberté” est le maître mot tout au long de ce livre. Paula Pisier, la grand-mère, a inculqué à ses enfants cette liberté relative à mai 68. Une liberté qui rejette les tabous de tous types. Tous les étés, la grande famille partait à Sanary où ils se retrouvaient tous (amis, cousins, enfants, parents) dans une grande demeure. L’enfance décrite est heureuse, remplie de moments de bonheur et surtout constamment entourée. Seulement, dès le suicide de Paula Pisier tout change et ne sera que désordre pour Evelyne Pisier, la mère. Dès lors, son rôle n’est plus assuré, elle se retrouve comme morte et incapable de se relever.

« Petit, mon frère m’avait prévenue : “Tu verras, ils me croiront, mais ils s’en foutront complètement.” Merde. Il avait raison. »

Avec ce témoignage, Camille ne cherche pas la justice mais un exutoire. C’est un cri passé par une sœur, fille, femme blessée. Une douleur creusée au fil des années, rendue plus forte par le silence car comment savoir à 14 ans ce que signifie la notion de consentement ? Comment savoir ce qui est bien et ne l’est pas de la part de son beau-père ? La liberté soulevée par les parents tout au long du récit a un prix trop important et s’accompagne de la souffrance des enfants. Avec des mots justes et réalistes, Camille Kouchner signe ici un livre important dans la libération de la parole des victimes.

Propos de Marie Party

Articles liés

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”
Art
85 vues

Poulain : “Je préfère faire passer un message de manière subtile”

Rencontre avec Poulain, une artiste peintre issue d’une famille créative où chacun possède un univers artistique bien distinct. Immersion dans son monde poétiquement engagé, entre sujets sérieux et douceur. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Poulain, artiste...

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327
Agenda
44 vues

CLAIRE COURDAVAULT – Le Mur Oberkampf n°327

Claire Courdavault interviendra sur Le Mur Oberkampf le samedi 15 mai à partir de 10h. Son œuvre recouvrira celle de Quentin DMR. Faiseuse d’images, défaiseuse d’écheveaux, gestatrice de chimères, Claire Courdavault a commencé par le format ténu d’une feuille...

Villette Sonique 2021 : une édition spéciale, gratuite et en plein air, avec 16 groupes de la scène indé !
Agenda
51 vues

Villette Sonique 2021 : une édition spéciale, gratuite et en plein air, avec 16 groupes de la scène indé !

Villette Sonique retrouve les pelouses du parc de La Villette les 29 et 30 mai prochains dans une version gratuite et ajustée aux contraintes sanitaires du moment (extérieur, public assis, jauge réduite, respect des gestes barrières). Fidèle à son...