0 Shares 844 Views

Romiche : “Mon style est coloré et épuré”

D.R.

La jeune illustratrice qui se cache derrière le Studio Romiche est une artiste persévérante au quotidien. Elle nous explique le chemin qu’elle à parcouru, après avoir décidé de suivre sa passion.

Peux-tu te présenter et nous parler de ton parcours ? Comment es-tu devenue illustratrice ?

Romiche, Romane pour les intimes. Je suis designer d’identité et d’usage et illustratrice. J’ai effectué un Master de designer en ville durable à l’école de design Nantes Atlantique. Je suis diplômée depuis 2018 et auto-entrepreneur depuis 2019. Je suis devenue illustratrice un peu comme ça, sans trop le chercher. J’ai toujours dessiné et j’espérais qu’un jour mes illustrations toucheraient quelqu’un et c’est arrivé en août 2019. Depuis je n’ai jamais arrêté et progressivement je me suis professionnalisée. Démarchage de boutiques, création d’un shop en ligne pour tenter d’en vivre et continuer de partager mes illustrations. C’est la diversité des possibles et le fait que le travail ne soit jamais identique qui me passionne. L’inclusion et le respect de l’environnement sont les principales valeurs de mon studio.

Comment s’organise ton temps de création ? Comment trouves-tu l’inspiration ? As-tu une routine ?

Je crée par phase. Il y a des périodes où l’actualité, l’envie vont me permettre de créer plusieurs illustrations en quelques jours et puis des passages “à vide” où il est plus compliqué de trouver l’inspiration.
Je trouve l’inspiration dans mes voyages, dans les sujets de société…

© Studio Romiche

Quels sont les thèmes que tu abordes dans tes illustrations ? Peux-tu décrire ton style artistique ?

Les thèmes abordés tournent autour du voyage, du dépaysement, mais également de sujets plus engagés comme l’environnement, les violences faites aux femmes, le harcèlement scolaire… Je dirais que mon style est coloré et épuré. Ce n’est pas une question évidente, je préfère laisser les gens définir pour moi.

© Studio Romiche

Sur quels supports travailles-tu ? Lequel privilégies-tu le plus ?

Je travaille principalement sur iPad Pro avec l’ipencil sur Procreate et depuis peu je retourne à la peinture. J’ai ressenti un besoin de revenir au matériel, au contact direct avec le papier, la toile… et ainsi lâcher un peu le digital.

Justement, tu es très présente sur les réseaux sociaux, notamment via ton compte Instagram, pourquoi avoir choisi cet outil pour partager tes œuvres ?

Tout le monde est dessus et ça rend la visibilité de mon travail plus facile. Ça permet d’échanger facilement et de créer de l’interaction avec les gens qui apprécient mon travail.

Tu as annoncé que tu avais profité du confinement pour faire le point et réfléchir sur ton travail. Comment cette période s’est-elle passée pour toi ?

Ça a été une période très très créative et elle m’a permis de m’améliorer, de tester et de prendre le temps de faire mûrir ma petite entreprise !

© Studio Romiche

As-tu des projets à venir ou que tu rêves de réaliser ?

Dans les projets à venir, je souhaiterais avoir un agent d’illustrateur afin de pouvoir continuer à faire grandir mon studio. Également, je voudrais continuer à démarcher des boutiques en France. Et j’ai pour projet de voyager plusieurs mois en 2021.

Plus d’informations sur le site web et le compte Instagram du Studio Romiche

Propos recueillis par Marie Chancerel

Articles liés

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma
Agenda
81 vues

“Avalanches”, le nouveau clip de Thelma

Thelma, deux voix en fusion, brutes et sensuelles, scandent comme un chant de guerre et les humeurs capricieuses des jours. Les rythmes ont le pas lourd, les basses tonnent dans la poitrine et la posture est ambitieuse. Tout commence sur les bancs de l’école...

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique
Agenda
133 vues

Les musiques de Picasso – La nouvelle exposition du Musée de la musique

Des premières scènes de vie gitane aux joueurs de flûte des années 1970, en passant par les saltimbanques musiciens, les guitares cubistes, les collaborations avec les Ballets russes ou les bacchanales, cette exposition explore la dimension musicale de l’œuvre...

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes
Agenda
125 vues

Les “Tête-à-Tête” des Filles de la Photo : des entretiens pratiques et stratégiques pour les femmes photographes

Témoin des disparités entre femmes et hommes photographes dans leurs parcours de reconnaissance, l’Observatoire de la Mixité nous a permis de constater que les femmes photographes candidatent moins dans les domaines où les processus de sélection sont informels, dans des...