0 Shares 441 Views

Salman Al Najem : “Je veux attirer les gens vers mon travail et ensuite, Bang !, révèlent des significations”

Photo : @smnajem

La plateforme Engage101 dont la motivation est de combler une lacune constaté dans l’écosystème des Émirats arabes unis présente une exposition de l’artiste Salman Al Najem du 3 au 13 mai 2021. 

L’artiste bahreïnien Salman Al Najem rejoint Engage101, une plateforme qui collecte les œuvres d’art et acte pour le développement de l’écosystème artistique en EAU et aux alentours. Engage101 présente en ce moment les œuvres de la série “Mihrab” de Salman Al Najem. Cette série est visible en ligne pour susciter les dialogues, le développement d’une communauté, et pour être acquis par des collectionneurs émergents.

En plus d’une ouverture live-stream, il y aura une session de critique avec la pionnière culturelle bahreïnienne Latifa Al Khalifa qui prendra la parole au sujet du “Gulf Gaze”. Le “Gulf Gaze” est la somme invisible des forces qui impactent les moyens d’existence collectifs dans la région. Il y aura également une série de discussions concernant le sujet de la pratique de culte dans la région. La Série “Mihrab” par Salman Al Najem est visible sur le site Engage101 jusqu’au jeudi 13 mai.

La plateforme artistique Engage101 lance son exposition de Ramadan avec Salman Al Najem, ou “creative force’’ comme il aime se référer. L’artiste présente sa série de peinture “Mihrab“, une série qui parle de l’iconographie, la représentation de personnages différents présents dans les cultures du golfe Persique et du culte dans la région. Le travail de l’artiste va être digitalisé par Latifa Al Khalifa avec la contribution curatoriale de Gaith Abdulla et Munira Al Sayegh, fondateurs de Engage101.

Mihrab

Salman Al Najem est un force de créativité, avec un master en Beaux arts et une licence en design spatial et intérieur de Royal College of Art de Londres. Il a réalisé des expositions dans le monde entier, notamment à Londres, Paris, Milan, Dubai, l’Arabie Saoudite…          À travers son travail il cherche à démêler les complexes spirituels, mystiques mais aussi les complexes de la société et les présente à partir de son exploration d’une pensée intérieure et des sentiments qu’ils ne peuvent pas toujours être dit par avec des mots. Cela se fait en créant des peintures complexes, à partir des symboles de la culture populaire et/ou de la vie contemporaine. 

Rejetant les notions des beaux-arts, il travaille à partir de peinture et de matériaux industriels avec l’idée de la contrebalance des idées robustes, pour souligner l’importance du mystère de soi, la connectivité spirituelle et la vertu et la durabilité environnementale. Une approche à ce que l’artiste appelle “l’application sociale de la religion”. En pensant à des âmes vivantes, l’artiste Salman reflète que “Culte” est “un mot géante” en insistant sur le fait que le culte est devenu une pratique dont on ne discute pas son sens.  

photo de l'atelier de Salman Al Najem

Photo de l’atelier de Salman Al Najem

Salman Al Najem pratique le spray-paint, la plus grande partie des œuvres est réalisée à partir de brouillard de pulvérisation (spray mist) et la mise en forme en fumée (shape-shifting smoke). 

La conservatrice et la chercheuse dans la culture contemporaine dans la région de Mena Latifa Al Khalifa, qui écrit le profil artistique de Salman Al Najem pour l’exposition, a noté que la satire khaleeji “du Golfe Arabique” est au cœur de la série “Mihrab” et le thème qu’elle aborde. Il a ajouté qu’à travers son travail il cherche à “réconcilier les expressions du divin avec les expressions d’authenticité”. Il croit en la capacité de l’artiste à documenter l’aspect émotionnel du temps. Salman Al Najem a cité André Gide, comme message pour la saison que “L’art est une collaboration entre Dieu et l’artiste – moins l’artiste en fait, mieux c’est”.

Mihrab

Mihrab

J’attire mon public avec des symboles reconnaissables. Je les attire avec quelque chose qu’ils savent” Salman Al Najem

Suivez Engage101 sur Instagram et l’actualité de l’artiste ici. 

Propos de Abada Garakala

Articles liés

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo
Agenda
46 vues

“Projet E.Doll #1” : le premier solo show de Softwix à la Galerie Artistik Rezo

La Galerie Artistik Rezo accueille Softwix pour une première exposition personnelle du 3 au 30 juin 2021. À travers cette première exposition, on retrouvera les E.Dolls que l’artiste colle depuis 2015 sur les murs qui s’offrent à elle. Ces...

Yoann Bac : entre réel et virtuel
Art
136 vues

Yoann Bac : entre réel et virtuel

Entre peinture, fond vert et incrustation numérique, les toiles de Yoann prennent vie et nous transportent dans une autre dimension. Rencontre avec un artiste innovant qui n’a pas fini de vous surprendre.  Est-ce que tu peux te présenter ?  Je m’appelle...

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta
Agenda
65 vues

Il Mio Corpo – Un documentaire de Michele Pennetta

Sous le soleil de Sicile, Oscar récupère de la ferraille avec son père. À l’autre bout de la ville, Stanley le Nigérian vivote grâce aux petits travaux donnés par le prêtre de la paroisse. Tous deux ont le même...