0 Shares 469 Views

Sarah Morris : peinture et art vidéo

26 novembre 2014
469 Vues
morris_once_a_thief

Sarah Morris, Once a Thief

Jusqu’au 20 décembre 2014

Du mardi au samedi, de 11h à 19h

Air de Paris
32, rue Louise Weiss
75013 Paris

M° Chevaleret

www.airdeparis.com


Sarah Morris, Strange Magic

Fondation Louis Vuitton
8, av. du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne
75116 Paris

www.fondationlouisvuitton.fr

Jusqu’au 20 décembre 2014

Double actualité parisienne pour l’artiste Sarah Morris, qui présente à la Galerie Air de Paris, jusqu’au 20 décembre, sa quatrième exposition personnelle, Once a Thief, autour de la ville de Rio de Janeiro, et à la Fondation Louis Vuitton Strange Magic, une vidéo consacrée au bâtiment de Franck Gehry. Deux occasions de découvrir ou redécouvrir son travail de peintre et de vidéaste.

Rio en vidéo

Née en 1967 au Royaume-Uni, Sarah Morris vit et travaille à New York. L’ancienne étudiante en cinéma mène à la fois une activité de peintre et de vidéaste. Ses vidéos sont toujours construites sur un même mode : une succession de plans, rythmés par une musique électronique, qui ne sont pas sans rappeler la trilogie des Qatsi de Godfrey Reggio. Ses sujets sont les villes, grandes et urbaines de préférence : Los Angeles, Pékin, Chicago, Miami… Sa vidéo Rio, présentée à la galerie Air de Paris dans le cadre de son exposition Once a Thief, ne déroge pas à la règle. Pendant 90 minutes, l’artiste dresse le portrait de la métropole brésilienne. Elle filme la ville sous toutes ses facettes, allant de l’imagerie de carte postale (Copacabana, le Pain de Sucre, le carnaval) à des images plus intimes (le bureau d’Oscar Niemeyer ou encore celui d’Eduardo Paes, l’actuel maire de Rio), s’interrogeant sur la dimension sociale et politique de la ville. Sa caméra dévoile le quotidien des habitants, se focalise sur des détails, des visages. L’aspect documentaire de Rio, comme de ses autres vidéos, tend à nous déstabiliser. La frontière entre l’œuvre d’art et le documentaire est floue. Même si l’absence de discours permet au spectateur de projeter dans les images ce que bon lui semble, en suspens, c’est une réflexion sur le pouvoir, notion clé dans le travail de l’artiste, qui est engagée. 

morris-rioL’architecture comme lien

L’architecture occupe une place importante dans le travail de Sarah Morris. Dans Rio, l’artiste part à la rencontre de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, décédé en 2012 et à qui l’on doit les bâtiments phares de Brasilia. Dans Strange Magic, vidéo réalisée et présentée à la Fondation Louis Vuitton, les images de Franck Gehry se succèdent à celles de son bâtiment. La Fondation en est le sujet principal, mais aussi Paris, qui est présentée de façon similaire à Rio de Janeiro, dans la vidéo éponyme. Les architectes sont filmés dans leurs bureaux, leurs ateliers, leurs bâtiments. Du Brésil à la France, Sarah Morris interroge le statut du créateur et de la création.

sarahmorris-noirDe la vidéo à la peinture

Vidéos et peintures se répondent mutuellement chez Sarah Morris. Les courbes des bâtiments de Niemeyer ne sont pas sans rappeler les formes arrondies des toiles de la série Rio, qui complètent son exposition Once a Thief. Véritables compositions dynamiques abstraites et colorées, elles témoignent de la réflexion que mène l’artiste sur la forme, l’espace et la structuration. Une série de gouaches sur affiches de films, visant à révéler les systèmes de propagande des domaines cinématographiques, achèvent l’exposition.

Chloé Serien

[Crédit photo © Marc Domage, Courtesy Air de Paris, Paris]


l

Articles liés

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

La Source des Saints – Théâtre de Gennevilliers

Avec un sens aigu de l’épure, Michel Cerda fait résonner toute la singularité de la langue de John Millington Synge dans cette fable à la cruauté savamment grinçante… Martin et Mary vivent dans la douceur, au croisement des routes. Ils sont pauvres, laids,...

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque
Cinéma
242 vues
Cinéma
242 vues

Rétrospective Youssef Chahine à la Cinémathèque

La Cinémathèque Française rend hommage à ce grand réalisateur, à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition. Une exposition fort intéressante, à la croisée des cultures orientales et occidentales. Nous sommes au Musée du Cinéma, au premier étage de la Cinémathèque Française. Un...

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »
Cinéma
400 vues
Cinéma
400 vues

Judy Hill : « Roberto nous a donné, à nous les Noirs, ce que nous n’avions jamais eu : une voix. »

À l’occasion de la sortie de son documentaire, « What you donna do when the world’s on fire ? », une plongée dans le quotidien brutal d’une communauté noire du Sud des États-Unis, le réalisateur Roberto Minervini et Judy Hill, la protagoniste principale, ont...