0 Shares 425 Views

Allez-y de notre part : La Belle et la Meute

30 septembre 2017
425 Vues
La Belle et la Meute

La Belle et la Meute

De Kaouther Ben Hania

Avec Mariam Al Ferjani, Ghanem Zrelli, Noomane Hamda

Durée : 1h40

Sortie le 18 octobre 2017

Sortie le 18 octobre 2017

Comme chaque semaine, la rédaction d’Artistik Rezo sélectionne pour vous LE film à ne pas rater. Cette semaine :La Belle et la Meute, de Kaouther Ben Hania.

Le pitch. Lors d’une fête étudiante, Mariam, jeune Tunisienne, croise le regard de Youssef. Quelques heures plus tard, Mariam erre dans la rue en état de choc. Commence pour elle une longue nuit durant laquelle elle va devoir lutter pour le respect de ses droits et de sa dignité. Mais comment peut-on obtenir justice quand celle-ci se trouve du côté des bourreaux ?

Allez-y de notre part. Kaouther Ben Hania avait frappé fort avec son premier long-métrage intitulé Le Challat de Tunis, passé notamment par le festival de Cannes et sa sélection (très) parallèle de l’ACID. Polymorphe, entre fiction et documentaire, le film revenait sur cette affaire non résolue d’un psychopathe qui sillonnait les rues de Tunis afin d’y taillader les fesses des jeunes femmes qu’il trouvait trop aguicheuses. La réalisatrice s’était emparée du sujet avec force, vigueur et imagination, allant même jusqu’à intégrer à son film des extraits d’un faux jeu vidéo sur le thème, qui alimentait la réflexion et l’aspect intrignant du film.

Avec La Belle et la Meute, Ben Hania affirme de nouveau ses hautes ambitions. Elle livre un film composé d’une succession de plans-séquences, qui dépeint la longue et douloureuse descente aux enfers d’une femme victime de viol. On pourrait espérer qu’après un dramer aussi terrible, les autorités et l’entourage réagissent de façon aussi protectrice que possible, en se montrant à l’écoute et en tâchant de démasquer le(s) coupable(s). L’héroïne de La Belle et la Meute va hélas réaliser que c’est souvent le contraire qui se produit : accusée de tous les maux, culpabilisée du début à la fin, on ne lui laisse même pas le loisir d’être considérée à juste titre comme une victime.

Parfois maladroit techniquement en raison d’un budget très serré, La Belle et la Meute constitue néanmoins un témoignage de premier choix sur le viol et ses conséquences, lesquelles portent hélas bien plus sur la victime que sur le coupable. Un témoignage qui pourrait à faire bouger les lignes, même si le combat contre le viol et la culture du viol est encore très loin d’être gagné.

Lucile Bellan

[Image 2017 © Jour2Fête]

Articles liés

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine
Art
77 vues
Art
77 vues

Portrait de l’artiste Don Mateo par Stéphanie Lemoine

« Tu ne viens pas ici par hasard », prévient d’emblée Don Mateo. La presqu’île de Thau, quartier populaire de Sète, est ce qu’on appelle pudiquement un quartier sensible. Cela sied bien, justement, à la sensibilité de l’artiste, qui joue sa pratique dans la rencontre et le dialogue avec les passants. Au printemps dernier, il était venu […]

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »
Spectacle
172 vues
Spectacle
172 vues

« Le triomphe de l’amour aux Bouffes du Nord »

Sur un plateau bucolique, Le triomphe de l’amour révèle en réalité les échecs cuisants de l’amour dès lors qu’il se pare de masques et de tricheries. Cette comédie entre soupir désabusé et rire franc plonge le public dans un marivaudage classique. En ouverture de la pièce, le contexte et l’intrigue sont exposés longuement par le […]

Festival Jazz à Vienne 2018 – 38e édition
Agenda
48 vues
Agenda
48 vues

Festival Jazz à Vienne 2018 – 38e édition

Depuis sa création en 1981, sous l’impulsion de Jean-Paul Boutellier, le Festival Jazz à Vienne célèbre l’univers du jazz, cette année pour la 38e fois et pour 16 jours de fête… Devenu une véritable institution, le festival propose aux amateurs ou aux avertis de venir découvrir et partager dans toute la ville des moments festifs […]