0 Shares 363 Views

Autant en emporte le vent, un film qui fait polémique

1 juillet 2020
363 Vues

Autant en emporte le vent est un film américain tourné en 1939 adapté d’un livre de Margaret Mitchell. Il fait polémique après avoir été supprimé de la plateforme de streaming américaine HBO Max.

Il met en scène une histoire d’amour qui a lieu dans les années 1860, à l’époque où l’esclavage était encore présent aux États-Unis. Le film qui, on le rappelle est assez vieux retranscrit les préjugés racistes de l’époque mais présente l’esclavage de façon positive, notamment avec des esclaves noirs satisfaits de leurs conditions et ainsi de leurs sorts.

Dans le contexte actuel, avec la mort de Georges Floyd et du mouvement “Black Lives Matter”, le film a pu choquer certaines personnes. La plateforme HBO Now Max a donc décidé de retirer le film du catalogue pendant la semaine du 8 juin. Ce qui s’est passé en réalité, c’est que le film a disparu et a été publié à nouveau, avec un message d’information, afin de le recontextualiser et dénoncer les scènes racistes qu’il contient.

Entre le moment où le film a été supprimé et le moment où il a été remise en ligne, beaucoup d’internautes ont accusé la plateforme de censurer le film même si en réalité il ne s’agit pas de cela. HBO Max a récemment publié deux vidéos permettant cette recontextualisation. La première laissant la parole à l’universitaire Jacqueline Stewart, pendant 4 minutes, expliquant pourquoi l’œuvre doit être regardée et légendée. La seconde est l’enregistrement d’un long débat ayant pour thème “L’héritage complexe d’Autant en emporte le vent”, qui s’est tenu l’année dernière à Hollywood durant le TCM Classic Film Festival, modéré par l’historien Donald Bogle. On peut donc, au-delà de cette polémique, parler de la place que l’on peut réserver aujourd’hui aux œuvres anciennes jugées comme étant raciste.

Plusieurs avis s’opposent. D’un côté ceux qui pensent que les œuvres doivent être censurées ou du moins les extraits qui posent problème, alors que de l’autre côté, ceux qui pensent que l’œuvre doit continuer à exister dans son intégralité quitte à être réexpliquée, avec une indication au début sur le contexte de l’époque. Netflix a par exemple opté pour la seconde option avec le dessin animé Dumbo où un message explique que le dessin animé peut contenir des représentations sociales obsolètes.

Le débat n’a pas l’air d’être terminé car le cinéma parisien le Grand Rex, qui avait prévu de passer Autant en emporte le vent le 23 juin, a été contraint d’annuler la projection suite à une demande de la société Warner Bros.

Propos de Côme Bertomeu

Articles liés

Exposition d’Aurore Le Duc à la galerie Chloé Salgado – Du 12 septembre au 17 octobre 2020
Agenda
10 vues

Exposition d’Aurore Le Duc à la galerie Chloé Salgado – Du 12 septembre au 17 octobre 2020

La galerie Chloé Salgado vous donne rendez-vous en septembre prochain pour le lancement de sa saison 2020-2021, avec une exposition personnelle d’Aurore Le Duc, Nos cœurs sur les cimaises. Cette exposition sera aussi l’occasion de célébrer les deux ans...

ICON – Sortie de son nouveau clip “Palala”
Agenda
14 vues

ICON – Sortie de son nouveau clip “Palala”

Découvrez le nouveau clip d’ICON, Palala, porté par une mélodie entêtante teintée de pop, de hip-hop et d’électro. Une mélodicité qui n’appartient qu’à lui. On retrouve dans ce clip l’esthétisme et la singularité déjà présents sur le premier titre,...

Le ParisOFFestival – Quand le festival d’Avignon s’invite à Paris
Agenda
36 vues

Le ParisOFFestival – Quand le festival d’Avignon s’invite à Paris

Le ParisOFFestival c’est 27 artistes,  23 techniciens, 15 compagnies, 6 jours, 2 salles, 1 rue conviviale… Le Théâtre 14 propose du 13 au 18 juillet un festival de théâtre singulier dans le 14e. Le public et les professionnels du...