0 Shares 910 Views

Cannes 2019, épilogue : notre palmarès rêvé

En 2019, j’ai eu la chance de découvrir 30 films à Cannes en compétition et en sélections : Un certain regard, Quinzaine des réalisateurs, Semaine de la critique et ACID. Me voilà donc capable de vous proposer mon propre palmarès du 72e Festival de Cannes. Je n’ai pas la prétention de deviner ce que les différents jurys vont statuer. J’ai décidé d’être mon propre jury. 

Palme d’Or : Portrait de la jeune fille en feu (photo) de Céline Sciamma

La cinéaste offre au public une œuvre intemporelle et forte sur le désir féminin, l’envie de vivre et l’étouffant carcan social. Impossible de ne pas penser à La Leçon de piano de Jane Campion. Mais cette référence, Céline Sciamma la transcende. 

Grand Prix : Les Misérables de Ladj Ly

Avant d’être un long métrage concourant pour la Palme d’Or à Cannes, Les Misérables était un court métrage nommé pour le prix du meilleur court métrage aux César 2017. À mon sens, Ladj Ly a largement réussi à transposer son récit en en gardant la force brute et la tension. L’œuvre est autant une charge politique qu’un objet d’art à la mise en scène bluffante. 

Prix d’interprétation féminine : Virginie Efira dans Sybil de Justine Triet

Prix d’interprétation masculine : Brad Pitt dans Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino

Prix de la mise en scène : Les Siffleurs de Corneliu Porumboiu

Prix du scénario : Parasite de Bong Joon-ho

Prix du jury : Atlantique de Mati Diop

Queer palm : Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma


Lucile Bellan

Articles liés

Pierre Orefice : “Je voulais être là pour avoir des idées, pour qu’il se passe des choses”
Art
126 vues

Pierre Orefice : “Je voulais être là pour avoir des idées, pour qu’il se passe des choses”

Pierre Orefice est l’un des auteurs du projet Les Machines de l’île, à Nantes. Il nous raconte ici son parcours et nous présente la vision qu’il porte sur son activité. Pierre, vous dirigez aujourd’hui Les Machines de l’île à...

Bertille Rouillon : “Ce qui m’intéresse c’est de discuter le lien qui existe entre le corps et l’espace”
Art
146 vues

Bertille Rouillon : “Ce qui m’intéresse c’est de discuter le lien qui existe entre le corps et l’espace”

Créative et novatrice, Bertille Rouillon a développé son approche du design, de l’art et du textile, à Nantes, Lyon, Paris et Londres. Elle partage avec nous son attrait pour le développement durable et nous présente son projet textile.  Tu as...

Les 5 comptes Instagram d’illustration à suivre pour prendre confiance en soi
Art
117 vues

Les 5 comptes Instagram d’illustration à suivre pour prendre confiance en soi

Aujourd’hui, une grande communauté d’artistes et de comptes créatifs se trouvent sur Instagram. Nous avons donc sélectionné pour vous 5 comptes Instagram d’illustration, engagés dans l’acceptation de soi.  1) HARMONY – @harmonywillowart Avec plus de 21K abonnés, cette illustratrice...