0 Shares 1270 Views

Cinéma à domicile : 3 films à voir en janvier 2019

Lucile Bellan 4 janvier 2019
1270 Vues

La vie des films n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Carrière en salles trop fugace ou sortie en direct to VOD : chaque mois, Artistik Rezo vous propose de rattraper à la maison 3 films disponibles sur vos écrans et que vous n’avez sans doute pas encore vus.

1) Piercing, de Nicolas Pesce
Disponible à partir du 25 janvier sur le site e-cinema.com, ce film d’un jeune prodige américain âgé né en 1990 est l’adaptation du roman éponyme de Ryu Murakami, auteur des Bébés de la consigne automatique et de Love & pop. À partir de l’histoire relativement simple d’un type qui projette de tuer une call girl dans une chambre d’hôtel parce qu’il en a envie, Piercing emprunte des directions inattendues en se gardant bien de n’être qu’un thriller à huis clos. Mia Wasikowska et Christopher Abbott (vu dans la série Girls et dans l’incroyable James White) s’y livrent à un affrontement démentiel, qui rend justice au roman de Murakami.

 

2) Sauvage, de Camille Vidal-Naquet
Attention, film difficile : c’est l’histoire d’un jeune type de 22 ans qui se prostitue quotidiennement pour parvenir à vivre, ou plutôt à survivre. Léo a 22 ans, il a un problème avec la drogue et il n’a pas de domicile fixe. Le film raconte sa descente aux enfers, sa santé sur le déclin et la dureté de la profession qu’il n’a sans doute pas choisie. Sauvage est comme son titre l’indique : il ne fait pas de manières, fonce tête baissée, choisit la douleur plutôt que la douceur. Dans le rôle principal, le jeune Félix Maritaud fait des merveilles, livrant une prestation puissante et à fleur de peau.

 

3) Sofia, de Meryem Benm’Barek
Sofia sort à peine de l’adolescence, mais sa vie devient soudai très compliquée : prise de maux de ventre, elle accouchera quelques heures plus tard d’un bébé qu’elle n’attendait pas. On appelle cela un déni de grossesse. La loi marocaine interdisant d’avoir un enfant hors mariage, elle est contrainte de présenter à l’hôpital les papiers du père de son bébé dans les 24 heures, sans quoi elle se trouvera définitivement du mauvais côté de la loi. C’est là que les choses se compliquent, lorsque les hommes se défilent et que les conventions empêchent de tout se raconter… Un premier film fort et amer, primé pour son scénario dans la sélection Un Certain Regard du festival de Cannes.

Articles liés

Recycler c’est gagner : le pari gagnant de Kronenbourg SAS sur les festivals
Art
104 vues
Art
104 vues

Recycler c’est gagner : le pari gagnant de Kronenbourg SAS sur les festivals

À l’heure où la plupart des marques tentent de se démarquer en créant des expériences sur les festivals, une activation sort clairement du lot du déferlement publicitaire stérile ambiant : Recycler c’est gagner par Kronenbourg Sas. Ce week-end sur...

Madame expose à la Galerie Artistik Rezo
Agenda
145 vues
Agenda
145 vues

Madame expose à la Galerie Artistik Rezo

Pour sa première exposition de la rentrée, la Galerie Artistik Rezo a le plaisir d’accueillir un solo show de l’artiste Madame. Un univers théâtral, nostalgique et poétique, placé sous le signe des bêtises et de l’amusement.

 «C’est une ode...

Inscrivez vous dès maintenant aux rencontres Télérama Dialogue
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Inscrivez vous dès maintenant aux rencontres Télérama Dialogue

Lundi 23 septembre 2019, de 10h à 22h30, venez rencontrer des personnalités de la culture interviewées par la rédaction de “Télérama” et par le public, au Théâtre du Rond-Point, à Paris.  Comme chaque année, les journalistes du Télérama invitent...