0 Shares 657 Views

Naufragé(s) – Théâtre du Rond Point

4 janvier 2019
657 Vues

Parfois la vie est belle… parfois non.

Gabriel F., dramaturge et inventeur de formes, joue sa vie et son rôle : il veut revivre le baiser de sa plus belle histoire d’amour. Il engage un escort boy pour lui donner la réplique et reproduire ces instants de grâce. Comédie poétique avec entorses musicales.

Il a choisi d’être seul en scène, mais la solitude le terrifie. Il s’adresse aux spectateurs, les questionne. Mais il n’attend pas de réponse. « Irrépressible besoin de communication », dit-il. Il n’est pas à un paradoxe près. Gabriel F., auteur, metteur en scène, acteur, dialogue avec sa propre voix enregistrée. Il chante sur des bandes sonores, joue sa vie et son propre rôle, veut revivre sur le plateau le baiser de sa plus belle histoire d’amour. La fiction restitue la réalité, la réveille aussi, la renforce, la poétise. Gabriel F. engage un escort boy, Gaspard, pour lui donner le change et la réplique. Ils essaient ensemble, autour d’un transat, sous une boule à facettes et des pluies de paillettes, de revivre l’instant de grâce d’un amour vrai.

Extrait du spectacle Naufragé(s) – © diego bresani

Gaspard Liberelle, ancien élève de la Comédie de Saint-Étienne, traduit le texte portugais et se fait escort boy. Mais son personnage détruit en direct le spectacle. L’escort n’aurait pas dû parler, il l’a fait. L’auteur renonce, puis ils reprennent. Ils iront peut-être trouver l’amour, sur le sable de la scène, ils entreront dans la mer. Auteur, dramaturge et inventeur de formes, Gabriel F. cofonde la compagnie Teatro de Açúcar en 2007. Multi-primé, repéré en Espagne comme au Brésil, il fouille les complexités humaines et les délires de ses représentations théâtrales. Il mêle le réel et le faux, l’artifice et la vérité pour composer une comédie poétique avec entorses musicales. Gaspard et Gabriel signent à deux le portrait d’un amour perdu mais renaissant. Pierre Notte

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Jan dans la peau d’Ella Styx : “La visibilité des minorités est quelque chose d’extrêmement important”
Spectacle
27 vues

Jan dans la peau d’Ella Styx : “La visibilité des minorités est quelque chose d’extrêmement important”

Burlesque, glamour, fashion ; Jan nous raconte son expérience dans le monde du drag et du cabaret, ainsi que la façon dont il se met dans la peau d’Ella Styx avant ses performances.   Tout d’abord, peux-tu nous donner...

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”
Art
21 vues

Aiste Stancikaite : “Je dessine des humains, pas des ethnicités”

D’origine lituanienne mais résidant aujourd’hui à Berlin, Aiste Stancikaite travaille, au crayon de couleur, la vie sous toutes ses formes. Traits d’une rare précision et couleur(s) vibrante(s) : rencontre avec la dessinatrice qui voit la vie en rouge. Dans...

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique
Cinéma
41 vues

Festival Paradisio, l’humain au service du patrimoine cinématographique

Créé en 2017 à Flagy, en Seine-et-Marne, le festival Paradisio s’intéresse au cinéma de patrimoine. Depuis trois ans, 70 bénévoles travaillent chaque année pour faire découvrir le cinéma des années 1900 à 1960 à travers divers événements. L’édition 2020...