0 Shares 684 Views

Cinéma à domicile : 3 films à voir en octobre 2018

Lucile Bellan 5 octobre 2018
684 Vues

La vie des films n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Carrière en salles trop fugace ou sortie en direct to VOD : chaque mois, Artistik Rezo vous propose de rattraper à la maison 3 films disponibles sur vos écrans et que vous n’avez sans doute pas encore vus.

1) Housewife, de Can Evrenol
Présenté lors du dernier festival de Gérardmer, mené par la Française Clémentine Poidatz (vue dans une vingtaine de films français), Housewife n’est pas à mettre entre toutes les mains. Proposé en exclusivité par le site e-cinema.com, le film réalisé par le metteur en scène turc Can Evrenol se situe quelque part entre l’univers de HP Lovecraft et l’univers du giallo italien cher à Dario Argento. À l’âge de 7 ans, son héroïne, Holly, a vu sa mère tuer sa soeur et son père. Vingt ans après, toujours sujette à des cauchemars qu’elle a parfois des difficultés à distinguer de la réalité, elle finit par faire appel à un medium. Le tout donne un thriller rouge sang absolument glaçant de maîtrise.

 

2) Les affamés, de Léa Frédeval
On aurait pu s’attendre à ce que Les affamés rencontre un plus gros succès en salles que les 109.000 spectateurs et spectatrices qu’il a finalement réunis. Le premier film de Léa Frédeval avait en effet tout pour devenir une oeuvre emblématique de toute une génération de jeunes gens conscients que la société ne va pas leur faire de cadeaux et qu’ils vont devoir faire leur trou par eux-mêmes. Porté par Louane Emera (photo), Bruno Sanches (la moitié de Catherine & Liliane), le youtubeur Kemar et bien d’autres, voilà un long-métrage qui mérite réellement une deuxième chance à l’occasion de sa sortie VOD.

 

3) La nuit a dévoré le monde, de Dominique Rocher
Les films de zombies sont une denrée rare, ce qui les rend d’autant plus délicieux à découvrir. Se déroulant au coeur de Paris, le film de Dominique Rocher suit un homme qui se retrouve seul dans un grand immeuble, unique survivant d’une nuit au cours de laquelle une invasion zombie semble avoir décimé la quasi intégralité de la population. Comme dans un Seul au monde mâtiné de All is lost, le tout en plein Paris, La nuit a dévoré le monde est le récit d’une survie gorgée de solitude et de soubresauts de vie. Dans le rôle principal, Anders Danielsen Lie est seul à l’écran pendant une grande partie du film. L’acteur de Oslo 31 août et de Fidelio donne toute son aura à un film imparfait mais passionnant.

Articles liés

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !
Agenda
206 vues
Agenda
206 vues

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !

Boule nous revient le 24 mai avec son second album Appareil Volant Imitant l’Oiseau Naturel et une vaste tournée. Aux manettes, on retrouve le duo Robin Leduc – Cyrus Hordé (Gauvain Sers, Revolver). À travers des anecdotes autobiographiques, Boulepropose...

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !

Cette pièce est l’histoire du meurtre d’Elisa Orlando. C’est l’histoire de la violence faite aux femmes immergées dans un monde d’hommes. Un patelin paumé entre Gènes et Milan. La nuit. Boy rentre de boite. Emboutit la voiture dans un arbre. Descend, fait quelques pas,...

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique
Agenda
250 vues
Agenda
250 vues

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique

Depuis 11 ans, les étudiants en management culturel et marché de l’art de l’ICART animent leur campus parisien avec un événement de taille. Cette année, la Nuit de l’ICART fournit l’occasion de célébrer la fête de la musique avec...