0 Shares 388 Views

De “Formation” à “Queen & Slim”, portrait de Mélina Matsoukas une réalisatrice engagée

15 juillet 2020
388 Vues

Mélina Matsoukas est une jeune réalisatrice engagée qui a grandi dans une famille d’activistes. Connue pour ses nombreux clips pour de grands artistes tels que Snoop Dogg, Rihanna, Beyoncé ou encore Lady Gaga.

Elle a récemment beaucoup fait parler d’elle pour son film Queen & Slim, sorti en France en février 2020. Elle a d’abord construit sa réputation grâce à la réalisation de clips vidéos pour de grands artistes tels que Solange, Beyoncé, Lady Gaga, Snoop Dogg et pleins d’autres depuis 2006. Elle a gagné son premier Grammy pour le clip “We Found Love” de Rihanna en 2013 et un second pour le clip vidéo de Beyoncé Formation en 2017.

Cette réalisatrice arrive grâce à son travail à mettre en scène son engagement pour la cause afro-américaine en collaborant avec des artistes militants comme par exemple Beyoncé et le clip vidéo du titre Formation. Il restera un des clip les plus mémorables des années 2010 car en effet, il dénonce le climat des violences policières.

À l’aide de la vision de Matsoukas, Beyoncé pointe du doigt les maux et les revendications des noirs américains. C’est un clip engagé qui s’inclut dans le mouvement antiraciste “Black Lives Matter” dans lequel elle adresse des messages à la police américaine en se mettant par exemple en scène assise sur une voiture de police à moitié submergée.  Les tenues et la cinématographie permettent également à la chanteuse de mettre en avant ses origines.

Mélina Matsoukas participe également à la réalisation d’ Insecure une série produite par HBO, peu connue en France mais qui rencontre un énorme succès aux Etats-Unis. Dans cette série, on suit le quotidien d’une jeune femme noire, et parallèlement les problèmes découlant du racisme injecté dans toutes les couches de la société américaine. Cette série malgré sa grande popularité aborde des sujets loins d’être triviaux et réussit à  dénoncer les problèmes propre à la communauté noire aux Etats Unis. 

 

L’ensemble de son travail prend finalement une forme concrète dans son film Queen and Slim écrit par Lena Whaite. L’histoire suit un couple de jeunes afro-américains qui prennent la fuite après avoir abattu un officier de police dans un acte de légitime défense. Durant leur échappée, Matsoukas développe tout un panorama reflétant les différents problèmes auxquels sont confrontés les noirs aux États-Unis. Nous retrouvons dans la bande sonore Lauryn Hill aux côtés de Syd ou encore Burna Boy.

Matsoukas s’impose donc comme une artiste très impliquée dans la cause des Afro-descendants aux Etats-Unis. Ses thématiques sont habilement représentées dans ses différents travaux et le rnb fait partie intégrante de l’ambiance de son œuvre. En passant de clips vidéos à des séries télévisées, la réalisatrice réussit à présenter ses idées sous différents supports en gardant une cohérence indiscutable.

Propos de Tamika Couedor

 

 

Articles liés

Alexis Le Rossignol au Point Virgule
Agenda
51 vues

Alexis Le Rossignol au Point Virgule

Vous l’avez découvert sur France Inter ? Ne le ratez pas sur scène ! Le 9 mai 2019, CNews a écrit à son sujet: “de digressions en digressions, il a l’art de sublimer le quotidien de son humour délicieusement...

Ërell : “Mon style s’apparente à une prolifération artistique urbaine”
Art
134 vues

Ërell : “Mon style s’apparente à une prolifération artistique urbaine”

À 33 ans, Ërell sème ses motifs géométriques tous autant accessibles qu’énigmatiques dans l’espace urbain. Ses compositions qui évoluent au fil des rues constituent une ode à la nature. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? J’ai commencé à pratiquer...

Sandrine Sananès : “Chaque personne a en elle la capacité de créer”
Art
152 vues

Sandrine Sananès : “Chaque personne a en elle la capacité de créer”

C’est à l’Atelier de Charenton que Sandrine Sananès exerce et prône l’expression de la créativité sans thème et sans modèle, selon sa méthode “Le Geste de peindre”.  Pouvez-vous exposer votre parcours ? J’ai d’abord vécu dans le sud de...