0 Shares 1786 Views

De “Une Grande fille” à “Frankie” : 4 films à voir en août 2019

Lucile Bellan 3 août 2019
1786 Vues

Chaque mois, la rédaction d’Artistik Rezo choisit pour vous les 4 films qu’il faut absolument aller découvrir en salles. Une sélection éclectique, composée d’œuvres faisant l’événement et de perles plus méconnues.

1) Une Grande fille, de Kantemir Balagov (7 août)
En 2017, le cinéaste russe Kantemir Balagov subjuguait la Croisette avec Tesnota – Une Vie à l’étroit, premier long métrage d’une vraie force esthétique et politique sur une famille juive contrainte de payer une rançon suite à l’enlèvement de son fils fraîchement fiancé. En 2019, Balagov a de nouveau eu les honneurs de Cannes avec Beanpole (Une Grande fille en VF), sur deux jeunes femmes qui tentent de se reconstruire dans les ruines de Leningrad de 1945. À nouveau, l’exigence formelle du jeune réalisateur lui a permis de frapper un grand coup, dans une fresque aussi grandiose que poignante qui lui permet de confirmer son statut de futur grand. Ou de déjà grand.


2) Perdrix, d’Erwan Le Duc (14 août)
Journaliste au service des sports du journal Le Monde, Erwan Le Duc réalise ici son premier long métrage, qui bénéficie d’un casting solide, avec notamment Swann Arlaud et Fanny Ardant. On compte également Maud Wyler et Nicolas Maury dans cette histoire d’une femme-tornade qui va semer la zizanie, mais peut-être positivement, au sein d’une famille un rien engoncée dans les convenances. L’ensemble forme une “comédie amoureuse” (c’est l’affiche qui le dit) pleine de saveur et de décalage, qui confirme notamment que Swann Arlaud est un acteur qui compte de notre génération. L’un des coups de cœur de la dernière Quinzaine des Réalisateurs.


3) Une Fille facile, de Rebecca Zlotowski (28 août)
Après un Planetarium pas tout à fait réussi mais d’une belle ambition, où trônaient notamment Natalie Portman et Lily-Rose Depp, Rebecca Zlotowski est revenue à un projet plus modeste mais tout aussi important. Dans le rôle-titre, celui de la “fille facile” du titre, elle a engagé Zahia Dehar, qui joue le rôle de Sofia, jeune femme libre qui va profiter d’un été pour montrer à sa cousine de 16 ans comment vivre pleinement sa vie tout en s’affranchissant du regard des autres. Une épopée estivale et initiatique se déroulant à Cannes, où le film a d’ailleurs été présenté en mai dernier avec un accueil très positif à la Quinzaine des Réalisateurs.


4) Frankie, d’Ira Sachs (28 août)
Revenu bredouille pour sa première apparition en compétition officielle à Cannes, l’Américain Ira Sachs ne livre pas avec Frankie son meilleur film, mais il poursuit néanmoins une œuvre délicate et pleine de grâce sur les différentes façons d’aborder les étapes les plus difficiles de nos vies. Dans le rôle principal, Isabelle Huppert, qui n’est pas la seule Française du casting puisque Pascal Greggory est là aussi. Elle joue une femme qui, se sachant condamnée par la maladie, décide de passer ses dernières vacances en famille, au Portugal. Autour de la grande Huppert, Brendan Gleeson, Marisa Tomei, Greg Kinnear ou encore Jérémie Renier. Soit des tas de raisons de se ruer dans les salles.

Articles liés

Les Damnés – Splendeur sanglante d’Ivo Van Hove
Spectacle
70 vues

Les Damnés – Splendeur sanglante d’Ivo Van Hove

Les Damnés raconte la vie de la famille Essenbeck lors du début de la Seconde Guerre Mondiale. Au fur et à mesure qu’avance le temps et que monte le nazisme dans le pays, nous voyons le vice monter dans...

5 exemples d’engagements d’artistes dans les clips
Musique
96 vues

5 exemples d’engagements d’artistes dans les clips

Les clips sont comme une extension de la musique d’un artiste. Parfois, certains artistes portent des messages dans leur musiques, et le clip vidéo apparaît comme un des meilleurs moyens de rendre ce message solide grâce à des visuels...

Jaeraymie : “J’aime pouvoir exprimer mes idées graphiquement”
Art
96 vues

Jaeraymie : “J’aime pouvoir exprimer mes idées graphiquement”

À 34 ans, Jaeraymie sème dans l’espace urbain des mots et des dessins pleins d’humour et de poésie. Vous pouvez retrouver ses créations décalées autant au pied d’un escalier parisien que sur un pilier d’autoroute à Saint-Brieuc. Vous meniez...