0 Shares 279 Views

La Balade de Babouchka

7 décembre 2012
279 Vues
La Balade de Babouchka - film d'animation

Un oiseau aussi aimé soit-il peut-il être heureux dans sa cage, fusse-t-elle en or ? Qui va gagner la partie entre un gamin qui croque des morceaux de maison en fromage et crêpe et les trois biquettes qui y vivent et que cela rend complètement chèvres ? Quelle influence un ours a-t-il bien pu avoir dans l’apparence physique d’un écureuil, d’une carpe et d’un oiseau ? Zhiharka va-t-elle comprendre à temps que jouer avec la renarde quand ses parents sont partis au marché risque de la faire tomber pour toujours dans la gueule du loup ?

Quatre questions qui semblent aussi saugrenus qu’existentielles, la frontière entre les deux n’étant pas si épaisse que ça. C’est le programme que proposent quatre mini-films d’animation tout droit sortis des studios Pilot à Moscou, qui ont déjà produits des dizaines de courts, dont certains ont fait les beaux jours de prestigieux festivals sans en revenir bredouilles.

Précédée d’une très courte présentation de certains éléments du folklore russe, chaque film, véritable camaïeu de couleurs, de poésie et d’originalité, bénéficie de surcroit d’un scénario très travaillé. Nous ne sommes pas simplement dans la contemplation de ce graphisme diablement original qui navigue entre réalisme et fantaisie, mais bien dans les réflexions que cela peut faire naître. Le débat avec les jeunes spectateurs est ouvert car ces petites perles laissent évader des myriades de questionnements. Loin de la parfois trop parfaite qualité esthétique et de la quête de réalisme des productions américaines, « La Balade de Babouchka », titre générique de ces quatre courts métrages, assume sa douce folie, son humour un peu potache et rend un bel hommage à ces traditions millénaires qui sont le terreau de la culture russe.

C’est un peu le fécond mélange de tous les arts dont les Russes demeurent de solides connaisseurs que proposent ces mini films parfaitement adaptés à la capacité d’attention des plus petits (ils sont conseillés pour gamins à partir de 3 ans). Le studio Pilot connaissant aujourd’hui de graves difficultés à cause d’une chute préjudiciable des subventions du gouvernement, le soutenir en allant voir le travail formidable de ses dizaines d’employés (ce 5 décembre et en février 2013) est presque une nécessité.

Franck Bortelle

La Balade de Babouchka 

De Mihkail Aldashin, Eduard Nazarov et Marina Karpova

Durée : 52 min.

A partir de 2 ans

Sortie le 5 décembre 2012

A découvrir sur Artistik Rezo :
– les films à voir en 2012

Articles liés

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière
Agenda
32 vues
Agenda
32 vues

L’ordre des choses – Théâtre de la Michodière

A soixante ans Bernard Hubert s’est enfin fixé et vit le parfait amour avec Juliette qui a plus de vingt ans de moins que lui. Bernard Hubert et Juliette sa jeune compagne voient débarquer, Thomas, un séduisant trentenaire qui...

Sébastien Giray – Un bonheur acide !
Agenda
29 vues
Agenda
29 vues

Sébastien Giray – Un bonheur acide !

Dans ce nouveau spectacle d’humour musical, Sébastien Giray s’acharne à « trouver le bonheur » ! Malgré les coups portés par le quotidien, il élabore une stratégie toute personnelle… Textes percutants et incisifs, chansons drôlissimes, il propose un one-musical subversif...

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne
Agenda
33 vues
Agenda
33 vues

« Quelque part dans le désert » – Ron Amir – Musée d’Art Moderne

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris accueille, du 14 septembre au 2 décembre, l’exposition « Quelque part dans le désert » du photographe israélien Ron Amir présentée au Musée d’Israël à Jérusalem en 2016. Composée de...