0 Shares 7073 Views

Le Joker, un personnage complexe et passionnant

Fanny Dekeyser 24 février 2022
7073 Vues

Aussi terrifiant que fascinant, le Joker est un méchant emblématique de l’univers DC Comics. Mais pourquoi sommes-nous si fascinés par un clown psychopathe qui sème le trouble et le chaos dans sa ville ? 

Dans la pop culture, les super-héros ont une place importante et font désormais partie intégrante de notre société créant de véritable franchises lucratives pour leurs créateurs. Comics, films, séries, dessins animés, produits dérivés, les super-héros ont toujours passionné toutes les générations. Mais contrairement à ce que l’on peut s’attendre, les héros ne sont pas forcément les plus appréciés. Dans certains cas, c’est le méchant de l’histoire qui attire le plus l’attention des spectateurs. C’est le cas du personnage du Joker dans l’univers de Batman : ce méchant ne cesse de passionner et de fasciner les petits et les grands, devenant l’un des personnages les plus reproduits en cosplay et le plus idolâtré de l’univers DC Comics. 

Un homme qui a su marquer les esprits dès sa création 

Le Joker est un méchant des comic books de l’univers DC Comics. Il a été créé dans les années 40 et ne devait être qu’un personnage ponctuel, prévu pour un seul numéro. Au dernier moment, au vu de l’incroyable potentiel de développement du personnage, les créations et éditeurs ont décidé de changer la fin pour laisser sous-entendre que le Joker a survécu. À cet instant, le clown maître du crime deviendra le pire ennemi de Batman…

La dernière planche du “Retour du Joker” – 1940 © 2019 DC COMICS / © 2019 URBAN COMICS

Malgré le Comics Code Authority en vigueur dans les années 50 qui a rendu le personnage du Joker maladroit et peu crédible, le super-vilain se développera de tome en tome, devenant le personnage sombre et complexe que nous connaissons aujourd’hui. Il sera même le héros de ses propres séries de comics. Il est aujourd’hui l’un des personnages emblématiques des comics le plus adapté au cinéma et en série. 

Un personnage mystérieux

Initialement introduit comme un psychopathe, maître du crime dans la ville de Gotham, il est surtout présenté comme un personnage torturé et instable. Contrairement à tous les autres méchants, il n’a rien d’extraordinaire, c’est un homme du monde qui n’agit que par démence. C’est cette complexité qui fait de lui une véritable énigme et qui le rend si intriguant pour les spectateurs. 

C’était une volonté des créateurs de créer une ambiguïté sur ses origines. En effet, le Joker a une histoire floue. Plusieurs versions des origines du joker ont été proposées mais aucune n’a été réellement retenue, ce qui accentue son mystère. Il devient un personnage aux mille visages, aux multiples noms et histoires et devient facilement adaptable. Le seul événement qui caractérise le personnage est sa chute dans une cuve d’acide qui lui donnera cet aspect terrifiant semblable à celui d’un clown au teint blanc, cheveux verts et sourire permanent.

Batman, Tim Burton, 1989 © Warner Bros

Un personnage complexe 

Au-delà de son apparence terrifiante, ce qui intrigue le plus autour de ce personnage est sa folie. En effet, le Joker est l’incarnation même de la démence, il ne possède pas de pouvoir particulier, il agit uniquement par folie et trouble psychologique. Plusieurs versions du Joker existent : celui de Tim Burton est un mafieux en quête de pouvoir et de richesse qui met au point des plans totalement insensés afin de faire régner le crime. Pour la plupart des autres versions, il s’agit d’hommes qui agissent par impulsivité, semant la terreur par pur plaisir de façonner un monde totalement chaotique : c’est par exemple le cas du Joker imaginé par Christopher Nolan dans sa trilogie Batman. 

The Dark Knight, Christopher Nolan, 2008  © Warner Bros

Les lecteurs et spectateurs s’identifient donc à un personnage marginal, sans don extraordinaire, incapable de ressentir le moindre sentiment, ni la moindre empathie. Le personnage du joker est un homme ordinaire souffrant de trouble de la personnalité, de psychopathie et de sociopathie. Ces troubles bien réels touchent 2% de la population mondiale, et ont permis de créer un personnage torturé et complexe que les gens idolâtrent justement par cette notion de réalité. Cela est d’autant plus flagrant dans le dernier film de Todd Phillips où le personnage du Joker a une dimension plus humaine, il est torturé par une société qui ne veut pas de lui, jusqu’à le pousser à la folie. 

Joker, Todd Philipps, 2019 © Warner Bros

L’alter-ego de Batman

Le Joker est également un personnage qui souffre de trouble obsessionnel notamment vis-à-vis de son pire ennemi Batman. En effet, peu importe la version créée, Batman est confronté au Joker, son alter-ego. Le Joker a besoin d’attirer l’attention de Batman, de le tourmenter. Les deux personnages sont comme un Yin et un Yang, l’un ne va pas sans l’autre. Quand nous analysons bien la relation des personnages, ils ont en fait un besoin mutuel de se tourmenter, voire de se torturer sans jamais aller jusqu’au bout. Le Joker est incapable de tuer Batman même s’il le voulait, et vice-versa.

The Dark Knight, Christopher Nolan, 2008 © Warner Bros

Le Joker est un personnage troublant et déroutant qui fascine par son apparence, sa folie et surtout par son ancrage dans le réel, il peut être n’importe quelle personne qui sombre dans la démence. Ses origines mystérieuses le rendent d’autant plus énigmatique, ce qui permet à tous de s’identifier à lui, d’une manière ou d’une autre. C’est un personnage passionnant à étudier et surtout à incarner. Les auteurs ne cessent de le renouveler et de le mettre en scène dans de nouvelles histoires afin d’alimenter cette obsession autour de ce personnage mythique.

Fanny Dekeyser

Articles liés

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
50 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule
Agenda
45 vues

“Merci Francis” : les Coquettes arrivent au Grand Point Virgule

Les Coquettes sont plus qu’un trio aux 450.000 spectateurs conquis : elles sont un service de santé public ! Un grand bol d’air frais. Un trio qui titille et torpille les idées reçues. Un show ébouriffant qui fédère Télérama,...

“Digging Deeper” signe la collaboration d’Alison Goldfrapp et Claptone
Agenda
57 vues

“Digging Deeper” signe la collaboration d’Alison Goldfrapp et Claptone

L’auteure de pop électronique Alison Goldfrapp et le polymathe allemand de la production musicale Claptone annoncent la sortie de leur étonnante nouvelle collaboration “Digging Deeper”. Alison Goldfrapp, auteure-compositrice, chanteuse, interprète et productrice britannique, est reconnue pour sa capacité à...