0 Shares 407 Views

L’Interrail du cinéma : un tour de l’Europe en 5 films

23 mars 2021
407 Vues

Capture d'écran tirée du film "La Grande Bellezza"

En ces temps difficiles pour voyager, tous les moyens sont bons pour revivre ce qu’on aimait tant : arpenter des capitales, découvrir la cuisine locale, visiter des lieux mythiques et pourquoi pas, tomber amoureux le temps d’un week-end. Pour vous faire (re)découvrir l’Europe, voici un pass direct Interrail de Vienne à Lisbonne avec de nombreuses surprises !

1- “Before Sunrise” 

Ce film sorti il ya 25 ans traite d’une histoire d’amour comme on en traite peu au cinéma. Pendant 1h40, nous suivons Celine, étudiante française en route pour Budapest où elle doit rejoindre sa grand-mère et Jesse, américain séduisant qui s’est donné pour mission de faire le tour de l’Europe. Tous deux vont se rencontrer à bord d’un train et le coup de foudre sera immédiat. C’est donc au milieu du trajet, à Vienne, qu’ils décident de descendre pour visiter, flâner et parler. Enormément parler. C’est là toute la richesse du film, de superbes dialogues qui n’ont pas d’autre but que de nous donner envie de vivre une rencontre comme la leur. On vous conseille vivement la suite, Before Sunset, se déroulant cette fois à Paris, puis Before Midnight, direction la Grèce.

2- “La Grande Bellezza”

Immense coup de coeur pour ce film italien réalisé par le grand Paolo Sorrentino. Jep Gambardella, un mondain italien. Mais pas n’importe lequel, “il re” des mondains, le roi en français. Nous vous conseillons vivement de regarder le film en VOSTF, car la mélodie de l’italien romain, le vrai italien, permet toute l’immersion dans cette magnifique ville qu’est Rome (d’où la Grande Bellezza). C’est un film sans grande intrigue et un peu loufoque, mais on s’y plonge complètement et on rêve, nous aussi, de faire partie de la vie mondaine romaine, à boire des spritz et faire la fête jusqu’au lever du jour.

3- “It must be Heaven”

Ceux qui l’ont vu risquent de se demander si nous connaissons bien l’Europe. Si, si on vous promet. Malgré les nombreuses scènes de ce film tournées à Nazareth et New-York, la partie se déroulant à Paris est grandiose, on ne vous en dis pas plus. Elia Souleiman, le réalisateur, y joue son propre rôle. Il dirige son politique par-delà les frontières de son pays d’origine – pour comprendre, comme il le dit dans ses interviews, que le monde est en fait un “microcosme de la Palestine”. Partout l’État policier gagne du terrain, partout l’absurde gagne en force. Ainsi, Suleiman se transforme en observateur muet et étonné. La force comique de ce film émane de cette source. Dans ce jeu de réactions, de scènes loufoques, de mouvements chorégraphiés, on y retrouve une touche de Jacques Tati, maître de la comédie humaine et du subtil jeu de distance par rapport à la société dans laquelle le personnage évolue.

4- “Vicky Christina Barcelona”

Chef d’oeuvre de Woody Allen qu’on ne présente plus, tant il est devenu un classique dans son genre. On vous parlait d’amour, ici vous en aurez pour votre argent (sauf si vous le téléchargez illégalement, petits voyous que vous êtes). Un triangle amoureux de grande envergure puisqu’il se joue entre Pénélope Cruz, Javier Bardem et Scarlett Johansson. Un film qui donne chaud et qui expose tout le charme et la folie de Barcelone. Entre nous, ce film vend si bien la ville qu’elle paraît fade en vrai…sauf si vous vivez une histoire passionnée comme nos personnages !

5- “Un train de nuit pour Lisbonne” 

Alors là, préparez-vous pour une chasse au trésor moderne. Cette très belle histoire démarre à Berne, où enseigne Raimund Gregorius, interprété par le grand Jeremy Irons. Un matin, il se rend au travail et rencontre une jeune femme qui s’apprête à sauter d’un pont. Il la sauve, l’emmène au lycée où il enseigne mais pour peu, car la jeune femme disparaît dès qu’il a le dos tourné. Elle laisse derrière elle un livre, qui va tant intriguer le professeur par son contenu, que celui-ci va se rendre tout droit vers le Portugal, à Lisbonne, sur les traces de cette jeune femme et de son passé. Très beau film et réel t0ur à 360° de Lisbonne, aujourd’hui et en 1974…

Moins coûteux et plus légal qu’un interrail aujourd’hui, nous espérons que ce petit classement vous aura donné envie de visiter ces capitales. N’hésitez pas à partager ces chefs d’oeuvres du cinéma avec vos proches !

Propos de Elena Moret

 

Articles liés

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher
Cinéma
42 vues

Qui a tué Sara ? La nouvelle série Netflix à binge-watcher

Entre suspense, drames et rebondissements, Qui a tué Sara ? est le nouveau thriller captivant mexicain qui cartonne sur Netflix et dont tout le monde parle. Sortie le 24 mars dernier, la série est toujours en tête du top...

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”
Musique
58 vues

MPablo : “J’aime définir mon univers musical par l’expression spleen urbain”

Artistik Rezo part à la rencontre de MPablo, récemment présenté par la scène musicale Les Cuizines. MPablo, comment définirais-tu le style de ta musique ? J’aime définir mon univers musical par l’expression “spleen urbain”. Ce sont deux mots qui cristallisent...

La Seine Musicale lance #RetourAuLive
Agenda
77 vues

La Seine Musicale lance #RetourAuLive

Le 13 mars 2020, La Seine Musicale fermait temporairement ses portes, laissant place aux reports et aux annulations de ses concerts. Un an plus tard, l’envie de retrouver le public et de rappeler que les émotions se vivent ensemble, en live,...