0 Shares 428 Views

“Mandibules”, un film qui fait mouche

Quentin Dupieux est certainement le réalisateur français à l’humour le plus original. Ses films, mélange de fantastique d’un humour qui n’appartient qu’à lui mais que vaut son dernier film Mandibules ?

Manu et Jean-Gab, joués par les membres du Palmashow, deux amis gaffeurs mais pas dénués d’idées, se retrouvent à conduire une voiture volée dans le coffre de laquelle se trouve une mouche géante. Ils décident de la dresser pour qu’elle les aide à braquer des banques. Ce programme sera semé d’embuches…

©Memento film

Un film dans l’esprit Dupieux

L’humour des films de Quentin Dupieux est compliqué à définir : il part d’une base sérieuse, campant dans le réalisme mais tourné vers l’absurde. Il penche souvent pour le fantastique et s’amuse des codes du cinéma. Comme dans son premier long métrage, il met en place un quasi non humour tout au long de ses films.

Ce film n’échappe pas à la règle avec ses situations incongrues et des répliques folles. Quentin Dupieux nous propose un super film qui repose encore une fois sur un très bon jeu d’acteurs. Au-delà du Palmashow qui nous livre une prestation à laquelle on est habitués de leurs part, Adèle Exarchopoulos est à mourir de rire dans son personnage d’Agnès. Atteinte d’un problème vocal, elle passera son temps à hurler dans le film.

Nous découvrons également Roméo Elvis pour la première fois au cinéma ; il joue de son image comme il le fait souvent dans ses clips et ses chansons. Ce n’est pas la première fois que Quentin Dupieux, également présent dans la musique électronique avec Mr Oizo, invite des artistes musicaux dans ses films. Il avait ainsi fait appel à Orelsan dans Au poste en 2018 ou encore Marylin Manson dans Wrong Cops.

Ainsi tout en restant dans son jus, Quentin Dupieux semble s’ouvrir de plus en plus au grand public. Espérons que cette transition soit bien faite, en tout cas aussi bonne que le film !

Jacques-Emmanuel Mercier

Articles liés

The Normal Heart : un poignant oratorio
Spectacle
78 vues

The Normal Heart : un poignant oratorio

En 1981, une vague silencieuse commence à faire des centaines de victimes à New York, dans la communauté homosexuelle. Le temps de réaction des scientifiques et des politiques est beaucoup trop long selon l’écrivain et scénariste Larry Kramer, qui...

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire
Agenda
93 vues

Ben, “Il a beaucoup pleuvu : une éloge de la langue à Molière” au Lucernaire

“Lorsque j’essaye de travailler, assis devant mon ordinateur, je finis toujours par regarder dehors, par la fenêtre, pour voir ce qu’il se passe… Aussi, je ne sais plus trop ce qui a motivé l’écriture de ce spectacle. À la...

Camille Esteban en concert au Café de la Danse
Agenda
125 vues

Camille Esteban en concert au Café de la Danse

ll y a quelque chose d’irrésistible dans le timbre légèrement éraillé de Camille Esteban : une joie, une promesse, un envol ! L’ex-participante de The Voice sera sur la scène du Café de la Danse le 24 septembre prochain, où...