0 Shares 409 Views

Umbrella Academy saison 2 – Le 31 juillet sur Netflix

27 juillet 2020
409 Vues

En février 2019, Netflix diffusait Umbrella Academy, une série créée par Gabriel Bá et Gerard Way. Bonne nouvelle, la famille super-héroïque et dysfonctionnelle revient pour une deuxième saison le 31 juillet sur Netflix. 

La première saison d’Umbrella Academy avait rencontré un franc succès auprès des spectateurs et des critiques, elle est rapidement devenue une des séries les plus populaires de la plateforme de streaming. Umbrella Academy est tirée d’une série de comics du même nom dont le premier tome a été publié en 2008, le troisième est sorti en 2018 et il est prévu que l’histoire s’étende sur 8 tomes. Les fans n’ont donc pas à s’inquiéter, la famille super-héroïque n’est pas prête de nous quitter.

Vous avez oublié les événements de la première saison ? On vous fait un récapitulatif de tout ce qui s’est passé.

1989, 43 enfants naissent inexplicablement de femmes qui ne montraient aucun signe de grossesse la veille. Reginald Hargreeves, un milliardaire, adopta, ou plutôt acquit, sept d’entre eux.  Il fonda alors la Umbrella Academy et forma ses “enfants” à sauver le monde, chacun d’entre eux disposant d’un super-pouvoir. 30 ans plus tard, le patriarche décède. La famille se retrouve donc pour les funérailles de ce dernier. Au même moment, Five, qui a le pouvoir de se téléporter et voyager dans le temps et qui avait disparu depuis 15 ans, réapparaît soudainement sous la forme d’un adolescent de 15 ans et informe sa famille qu’il revient du futur et que la fin du monde est imminente. Cependant, ses frères et soeurs sont trop préoccupés par leurs propres soucis pour tenter de faire quoi que ce soit. À la fin de la saison, nous apprenons que Vanya, la seule enfant sans pouvoir, en possède finalement un puissant et que cette dernière est la cause de l’apocalypse. Ses frères et sa sœur n’auront pas le temps de l’arrêter mais décideront de remonter dans le temps pour empêcher la catastrophe.

C’est là que reprend l’histoire au début de la saison 2.

La fratrie se retrouve propulsée en plein dans les années 60, et plus précisément en 1963, dans la ville de Dallas, peu avant le décès de Kennedy. Dans un premier temps dispersé, les membres de la famille Hargreeves vont finalement se retrouver pour apprendre qu’en voyageant dans le temps ils ont ramené avec eux l’apocalypse qui au lieu de se produire en 2019 va désormais arriver en 1963. Ils ont dix jours pour l’arrêter mais encore une fois, des assassins vont compromettre leurs plans et tenter de les éliminer. Il semblerait que cette fois-ci l’assassinat du président soit connecté à la fin du monde. C’est ce qu’informe la bande-annonce sortie la semaine dernière. Si les Hargreeves seront tous de retour, de nouveaux personnages vont faire leur apparition. Et plus particulièrement Lila,  imprévisible, espiègle et sarcastique, celle-ci devrait donner du fil à retordre au lanceur de couteaux. D’autres nouveaux noms seront au générique dont Yusuf Gatewood.

La saison 2 s’inspire du deuxième tome, intitulé Dallas, mais devrait prendre des libertés, tout comme la première saison afin de surprendre les spectateurs. Cette dernière est donc très attendue. Le slogan de la saison “Same weird family. New weird problems.” (La même famille étrange. De nouveaux étranges problèmes.) donne déjà une idée du ton de la saison. Manifestement, les Hargreeves ont encore nombre de choses à régler. Mais l’humour sera bien évidemment au rendez-vous comme on peut le voir dans la bande-annonce. La nouvelle salve de 10 épisodes sera disponible dès le 31 juillet sur Netflix. On a hâte de les retrouver.

Propos de Nathalie Coste

Articles liés

Alexis Le Rossignol au Point Virgule
Agenda
50 vues

Alexis Le Rossignol au Point Virgule

Vous l’avez découvert sur France Inter ? Ne le ratez pas sur scène ! Le 9 mai 2019, CNews a écrit à son sujet: “de digressions en digressions, il a l’art de sublimer le quotidien de son humour délicieusement...

Ërell : “Mon style s’apparente à une prolifération artistique urbaine”
Art
130 vues

Ërell : “Mon style s’apparente à une prolifération artistique urbaine”

À 33 ans, Ërell sème ses motifs géométriques tous autant accessibles qu’énigmatiques dans l’espace urbain. Ses compositions qui évoluent au fil des rues constituent une ode à la nature. Pouvez-vous nous présenter votre parcours ? J’ai commencé à pratiquer...

Sandrine Sananès : “Chaque personne a en elle la capacité de créer”
Art
149 vues

Sandrine Sananès : “Chaque personne a en elle la capacité de créer”

C’est à l’Atelier de Charenton que Sandrine Sananès exerce et prône l’expression de la créativité sans thème et sans modèle, selon sa méthode “Le Geste de peindre”.  Pouvez-vous exposer votre parcours ? J’ai d’abord vécu dans le sud de...