0 Shares 2437 Views

“Fragments” de Bonobo : un album plein de surprises

23 mars 2022
2437 Vues

Après cinq ans de silence, Bonobo est revenu pour nous offrir un album plus excentrique et envoûtant, intitulé Fragments. Dans cet album, Bonobo nous plonge dans une rencontre de différents genres musicaux, du RnB à la house, en passant par la pop et même la soul…

Contrairement à ses albums précédents (particulièrement Days to Come, sorti en 2006), on peut clairement remarquer une évolution dans sa manière de présenter et fusionner ces sons. Dans Fragments, Bonobo nous transporte rapidement sur une rencontre de différentes mélodies et de bruits. Le suspense n’est plus dans l’apogée dissonante d’une note mais plutôt dans les combinaisons de sons quelque peu anormales. En plus de ce changement de composition, Bonobo joue davantage sur le rôle de la voix dans cet album avec des chorales, des duos et parfois des voix en solo ; chaque voix intégrée à sa musique adoucit sa dissonance musicale.

Deux chansons qui soulignent clairement ce changement : Tides, avec un featuring de Jamila Woods, et Day By Day avec un featuring de Kkadhja Bonet.
Elles se démarquent notamment par la narration vocale ; ici on dépasse les simples murmures de voix. Tides ressemble davantage à une chanson de RnB que d’électro, le genre de prédilection de Bonobo, notamment dans la structure et l’intégration des instruments. Durant toute la chanson on entend le “hi-hat”, (la fusion de la partie cymbale de la batterie avec la basse, typiquement utilisée dans la pop, le RnB et le rap), d’une manière très captivante. Bonobo arrive à nous surprendre vers la fin avec une reprise soudaine et imprévisible des instruments à cordes.

Il est intéressant de noter que bien qu’elle ait beaucoup d’échos similaires à la chanson Tides, Day by Day est celle qui se démarque le plus comme étant un entre trois genres : la pop, le classique et l’électro, ou plus précisément l’électro de Bonobo. On assiste à des présentations d’instruments qui ne fonctionneraient normalement pas ensemble, comme si Bonobo créait son propre monde éthéré à travers ces sons. Il est intéressant de noter que Bonobo inverse sa composition habituelle en utilisant cette fois la voix d’une manière très monotone, ce sont alors les instruments qui sont libres de se déchaîner. La tension est donc légèrement plus présente dans cette chanson avec le contraste de la voix et des mélodies instrumentales chromatiques : c’est définitivement excitant à écouter.

Ironiquement, le titre Fragments souligne clairement ce nouveau changement que fait Bonobo dans son album. Néanmoins, bien qu’il s’éloigne majoritairement de son style originaire, il garde toujours quelques indices et des échos de rythmes musicales de ces premiers albums.

Fragments de Bonobo est sorti le 14 janvier 2022

Lucy Blow

Articles liés

Ne manquez pas Camarao Orkestra en concert au Studio de l’Ermitage vendredi 24 février !
Agenda
24 vues

Ne manquez pas Camarao Orkestra en concert au Studio de l’Ermitage vendredi 24 février !

CAMARAO ORKESTRA, 3 Percussionnistes, 4 cuivres, 1 chanteuse, et une rythmique funk (Basse, guitare, claviers) s’inspirent de la culture brésilienne et funk pour créer leurs répertoires originaux depuis plus de 10 ans. Le groupe présente un répertoire inédit, nous...

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février
Art
224 vues

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février

🎵IT’S THE FINAL COUNTDOOOOOOOWN !! 🎵 Plus que quelques heures avant le début du week-end. Savez-vous déjà comment l’occuper ? Si non, pas d’inquiétude : l’équipe d’Artistik Rezo vous a concocté un programme riche en activités culturelles. Vendredi 3...

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
126 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...