0 Shares 10092 Views

Bernard Stirn – Président du Conseil d’Administration de l’Opéra de Paris

15 avril 2011
10092 Vues
_R7V0300

 

Bernard Stirn est président de la section du contentieux du Conseil d’Etat. Parallèlement, il préside depuis dix ans le Conseil d’administration de l’Opéra national de Paris. Il était donc indispensable de le rencontrer afin d’en savoir plus sur cette prestigieuse institution et de mieux comprendre son fonctionnement.

 

Tout sur les casinos en ligne en France
L’industrie du jeu en ligne s’est développée dans toute l’Europe au cours des dernières années. Elle a notamment conduit à l’émergence de nombreux opérateurs en ligne. Ces opérateurs ont aidé les joueurs français à profiter des jeux de casino en ligne. Mais, la France a toujours de fortes restrictions en matière de jeux d’argent. C’est une bonne idée de savoir ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire avant de commencer à jouer.

Il existe différentes formes de jeu en France. Ceux-ci incluent le poker, les paris sportifs et les courses de chevaux. Le poker est considéré comme un jeu d’adresse, tandis que les courses de chevaux sont un jeu de hasard. Les paris sportifs sont légaux, mais seulement s’ils sont effectués par un opérateur agréé. Cependant, les paris sportifs sont soumis à une taxe.

Les meilleurs casinos en ligne sont ceux qui acceptent une variété de systèmes bancaires différents. Cela inclut les cartes plastiques, les portefeuilles électroniques et les crypto-monnaies. Bien que certains casinos n’offrent pas ces options, d’autres le feront. Si vous envisagez d’utiliser un mode de paiement numérique, assurez-vous que le site Web utilise le cryptage SSL.

Lorsque vous jouez sur un casino en ligne, vous devrez créer un compte. Vous devrez donner votre nom, vos coordonnées et vos détails de paiement. La plupart des casinos offrent un bonus de bienvenue. Dans la plupart des cas, vous devrez déposer une certaine somme d’argent pour réclamer le bonus.

Les autres bonus ne nécessitent pas de dépôts instantanés. Par exemple, si vous gagnez une partie gratuite de machines à sous, les gains seront placés sur votre compte. Certains sites proposent même une fonctionnalité de “tour gratuit”, qui vous donne la possibilité de faire tourner gratuitement des machines sélectionnées.

Outre les paris sur les événements sportifs, les joueurs peuvent également participer au poker en ligne. Depuis 2010, le poker en ligne est légal en France. Et, bien que le ministère français de la Justice n’approuve pas de tels jeux, le gouvernement a jugé le jeu suffisamment acceptable pour l’autoriser.

Bien que le jeu soit légal en France depuis des centaines d’années, le gouvernement a été assez strict à ce sujet. C’est la raison pour laquelle de nombreux acteurs préfèrent les opérateurs étrangers sans licence. Malgré l’interdiction, le jeu est un passe-temps important pour des millions de citoyens français.

Les meilleur casino en ligne france sont réglementés par l’Autorité Nationale des Jeux en Ligne (ANJ). Il s’agit de l’agence gouvernementale chargée de veiller à ce que les jeux soient équitables, transparents et équitables pour tous les joueurs. L’ANJ est également chargée de mener des actions de lutte contre les addictions.

Une autre agence qui réglemente le jeu est le ministère de l’Intérieur. Le ministère délivre toutes les licences terrestres et est également responsable de la surveillance de l’industrie du jeu terrestre.

Le gouvernement français est également le régulateur des casinos en ligne. Ils ont établi la loi sur les jeux en 2010 pour réglementer le marché des jeux d’argent en ligne. Le gouvernement a également ouvert la voie aux paris sportifs et aux courses de chevaux en ligne. Les opérateurs en ligne se sont développés dans le pays et l’industrie a connu une croissance modeste.

Malgré la pléthore de lois, les casinos en ligne en France restent un choix populaire. Plusieurs casinos offshore ont ouvert leurs portes aux joueurs français.

All About Online Casinos in Australia
Online casinos in Australia offer a variety of bonuses, promotions, and rewards. These include welcome bonuses, no-deposit bonuses, and deposit bonuses. In addition, some Australian casinos have special offers for their VIP customers. While not all online casinos in Australia have these benefits, a few do.

When choosing an Australian casino, you need to take into consideration what type of games they have and what types of games you enjoy playing. For example, there are plenty of casinos that have a variety of live dealer poker games. If you enjoy playing poker, then you should look for an online casino that has a good selection of these games.

Another popular game among Aussies is blackjack. Blackjack has simple rules and an appealing rate of return. Players can play in either single- or multi-player versions. Some of the top online casinos in Australia have several options for live casino blackjack. A number of other games are available, including baccarat, video poker, and roulette. You can even try virtual sports betting.

The best online casinos in Australia are likely to have low-volatility pokies. This is important because players like to wager low amounts of money, which means that they’ll be more satisfied with their gambling experience. However, there are also a number of high-volatility games on the market, so you might want to consider a casino with a wide range of choices.

When you register with a casino, you will be prompted to choose a password and username. This information is then used to create an account. Sometimes, you’ll be asked to enter other details, like your email address. All of these steps are standard, though some casinos might have a few extra steps for the sign-up process.

Most online $1 minimum deposit casino australia 2022 in Australia offer a no-deposit bonus, which is a great way to try out the games without risking any of your own money. Most no-deposit bonuses come with wagering requirements, however. Therefore, it is vital to read the fine print on these requirements before you start using your bonus.

Other casino bonus types include deposit match bonuses, and loyalty and reload bonuses. Reload bonuses are aimed at retaining existing customers. Loyalty bonuses, on the other hand, are geared towards rewarding loyal players. Lastly, if you’re planning to make a deposit, be sure to choose a site that accepts a number of payment methods, such as credit cards, e-wallets, and more.

As you can see, the most important factors to look for in an online casino in Australia are the games offered and the bonuses and promotions they provide. The best online casinos in Australia have hundreds of titles from a variety of developers, so you can have a wide range of games to choose from.

If you’re looking to play online casino games, you’ll need to choose a site that is licensed, secure, and safe. There are many scams in the industry, so you need to be cautious about making a deposit at an online casino.

Kasyna online w polsce
Uzyskanie licencji kasyna online nie jest tak łatwe, jak się wydaje. Jest tylko kilku legalnych operatorów, którym rząd dał zielone światło. Podobnie jak w przypadku każdej branży, lepiej będzie ci w firmie, która została licencjonowana przez renomowany organ regulacyjny.

Rząd Polski aktywnie stara się, aby hazard online był legalny. Chociaż istnieje kilka kasyn online spoza kraju, w których można grać, liczba legalnych witryn hazardowych spada w ciągu ostatnich kilku lat. Obecnie kraj ten udziela licencji 17 firmom zajmującym się zakładami sportowymi.

W świecie gier hazardowych online zdecydowanym liderem jest polski państwowy Totalizator Sportowy. Między innymi odpowiada za prowadzenie wszystkich legalnych operacji hazardowych w kraju. STS ma wiele do zaoferowania, w tym aplikacje na Androida i iOS, a także tradycyjne gry sportowe i e-sportowe. Między innymi obsługuje również największy zakład bukmacherski w kraju.

Rząd ma kilka asów w rękawie, w tym blokowanie stron internetowych z podejrzaną treścią i umieszczanie na czarnej liście firm świadczących usługi dla obywateli Polski. Ale cenzura polskiego hazardu ma pozytywne strony: polscy gracze nadal mają dostęp do istniejących kasyn online.

Rząd nie jest jedynym, który próbuje kontrolować sferę hazardu online. Jak możesz sobie wyobrazić, kilka znanych firm stworzyło zlokalizowane wersje swoich stron internetowych dla Polski. W rzeczywistości rząd nawet plotkował, że rozważy zezwolenie na automaty online.

Rząd nawet nie uznaje niektórych stron internetowych dostępnych dla polskich graczy. Oznacza to, że istnieje kilku dość podejrzanych operatorów. Najważniejszą rzeczą do zapamiętania podczas gry online jest sprawdzenie numeru licencji strony internetowej, na której zamierzasz grać. Na szczęście polscy dostawcy usług internetowych usuną z Twojej sieci wszystkie firmy z czarnej listy. Ułatwia to grę w legalnym kasynie.

Najlepsze kasyno online szybkie wypłaty w Polsce charakteryzują się doskonałą obsługą klienta, w tym wsparciem całodobowym, a także szybkimi i wygodnymi wypłatami. Chociaż istnieje wiele kasyn oferujących darmowe pieniądze do gry, warto również zapoznać się z programem lojalnościowym kasyna. Programy te oferują częste nagrody lojalnościowe, które można wykorzystać do zbierania darmowych spinów lub bonusów od depozytu.

Chociaż nie ma wielu kasyn dostępnych dla polskich graczy, znajdziesz kilka witryn internetowych oferujących te same gry, które można znaleźć w lokalnym kasynie. Niektóre strony oferują nawet gry z krupierami na żywo z udziałem polskich krupierów. Ale uwaga – gry mogą być małe, a krupierzy mogą nie mówić po angielsku. Musisz także dowiedzieć się, które z nich są bezpieczne do zabawy.

Internet jest pełen oszustw związanych z kasynami, więc zanim zdecydujesz się założyć konto, musisz trochę poszukać. Najlepszą radą jest granie na własne ryzyko. Mimo że Polska ma dobrze uregulowaną branżę gier hazardowych, jest tam kilku nierzetelnych operatorów.


10 ans de Présidence du Conseil d’administration de l’Opéra National de Paris

Le parcours de Bernard Stirn est étroitement lié à celui du Conseil d’Etat, situé dans le sublime cadre du Palais-Royal (voir le reportage). Dès 1976, il y entre en tant qu’auditeur après un passage à Sciences Po et à l’ENA. Depuis cette date, il y fut tour à tour rapporteur, commissaire du gouvernement,  secrétaire général, président de sous section et président adjoint de la section du contentieux avant d’être nommé président de cette section en 2006. Cinq ans auparavant, sa passion pour l’art lyrique l’avait  conduit à la présidence du Conseil d’administration de l’Opéra national de Paris, fonction qu’il exerce depuis maintenant dix ans. Ses passions pour le droit, l’art lyrique et la danse sont restées intactes comme il nous l’explique.

 

L’Histoire de l’Opéra National de Paris

mzl.keubtccg.480x480-75L’Opéra de Paris est  l’héritier direct de l’Opéra Royal, qui a été créé par Louis XIV sous le nom d’Académie royale de Musique et de Danse. De cette époque, plusieurs traits fondamentaux demeurent, à commencer par la réunion dans un même établissement de l’opéra et de la danse. Pendant longtemps, ce fut une institution rattachée à la Cour. Le statut a plusieurs fois évolué et celui d’aujourd’hui date de 1994. Etablissement public à caractère industriel et commercial, l’Opéra a une autonomie administrative et financière tout en étant rattaché par la tutelle aux ministères de la Culture et du Budget. Sa gestion obéit largement aux règles du droit privé mais il est une personne publique, ce qui a des conséquences sur son organisation et son administration. Le directeur de l’Opéra de Paris détient l’ensemble des attributions exécutives, en matière administrative comme en du point de vue  artistique. Le Conseil d’administration prend de son côté les grandes délibérations, telles que l’approbation du budget et  de la programmation. 11 personnes siègent à ce conseil : 5 sont des représentants de l’Etat, 4 sont des élus du personnel et 2 sont des personnalités qualifiées nommées par le ministre de la Culture. Nous nous réunissons au moins 4 fois par an. Entre deux réunions du conseil d’administration, un comité financier, composé des 5 représentants de l’Etat, examine de près les comptes de l’établissement.


Le budget

Le budget de l’Opéra de Paris est de 200 millions d’euros pour l’ensemble de ses activités. L’Etat y contribue à hauteur de 100 millions d’euros par an. Les recettes propres sont de l’ordre de 70 millions d’euros. Il s’agit  d’un niveau record cette année : l’Opéra accueille aujourd’hui 800’000 spectateurs et le taux de remplissage des deux  salles dépasse 94%. Le mécénat s’est aussi considérablement développé : il a  en triplé en dix ans, pour dépasser  aujourd’hui 9 millions d’euros par an. Les autres recettes proviennent des activités annexes.

 

Les atouts

Capture_decran_2011-04-15_a_10.27.46Le premier atout tient à la compétence du personnel, artistique, technique et administratif. Doit ensuite être soulignée la grande qualité de la programmation, qui est le fruit du travail remarquable de nos trois directeurs successifs.  Hugues Gall (1994 – 2004) a défini l’équilibre entre Garnier et Bastille et donné à l’établissement les bases sur lesquelles il devait reposer avec ces deux salles, Gérard Mortier (2004-2009) a su apporter sa propre sensibilité artistique. Depuis 2009, Nicolas Joel sait quant à lui concilier tradition et modernité dans la programmation. N’oublions pas de saluer Brigitte Lefèvre qui, depuis 1995, dirige de manière  exemplaire le Ballet de l’Opéra National de Paris en combinant danse classique, danse moderne et création contemporaine.



Les objectifs

Les objectifs de l’Opéra National de Paris sont multiples : entretien du répertoire, soutien à la création par la commande d’œuvres contemporaines, enseignement par le biais de l’Atelier Lyrique et de l’Ecole de Danse, ouverture de l’institution à un public aussi large que possible, diffusion d’œuvres à la radio, à la télévision et plus récemment dans les salles de cinéma, ce qui s’avère être un réel succès.

Etre Président du Conseil d’Administration

Les hasards de la vie administrative, ou peut-être « la force du destin », m’ont  fait devenir Président du Conseil d’administration de l’Opéra National de Paris. J’ai en effet rejoint l’institution tout d’abord en 1996 pour présider la caisse de retraites, la deuxième plus ancienne de France, créée par Louis XIV, après celle des invalides de la Marine. Puis en 2001, j’ai été invité à devenir Président du Conseil d’administration, fonction que j’ai la chance d’exercer  depuis dix ans ! Il s’agit d’une activité passionnante et à temps partiel puisque mon activité principale se fait au sein du Conseil d’Etat.

Conseiller et juger ?

Les rôles du Conseil d’Etat sont en effet de juger et de conseiller. Au sein de l’Opéra de Paris, mon rôle est aussi de conseiller mais non de juger. Le Président du Conseil d’administration doit  s’efforcer de faciliter la vie collective et de trouver des solutions aux difficultés que tout établissement de ce genre peut connaître.

 

Dix ans d’évolution

Apllication-Iphone-pour-l-Opera-de-Paris_illustration_dossierPlusieurs aspects de l’Opéra ont évolué en dix ans. Ce qui demeure le plus frappant est la qualité constante de la programmation, grâce à trois directeurs qui, chacun avec une personnalité différente. Ils sont tous trois de grands professionnels de la direction d’opéra. Il y a eu aussi une fidélité croissante des spectateurs à l’égard de l’opéra et de la danse, dont  l’image s’est largement diffusée auprès du grand public. Opéra et danse ont pris une place accrue dans la vie et les débats culturels, tandis que le ballet a développé son rayonnement international. D’un point de vue budgétaire, il y a eu un accroissement régulier des recettes propres de l’opéra. Grâce à la direction comme aux syndicats,  le climat social s’est sensiblement amélioré, en se construisant  davantage sur le dialogue.  Il ne faut pas oublier de mentionner également  le rajeunissement du public.


Les conflits

Il y a eu en dix ans, comme je l’ai noté,  une nette amélioration à ce sujet. Tous les acteurs du dialogue social  trouvent dans les échanges, auxquels ils consacrent le temps nécessaire, les solutions acceptables par les uns et par les autres. Aussi les derniers mouvements de grèves ont-ils été liés davantage au contexte national (intermittents, retraites)  qu’à des conflits internes.

Trois directeurs, trois directions différentes ?

Ce qui rapproche les trois directeurs avec lesquels j’ai eu le même plaisir de travailler, c’est leur grand professionnalisme, dans une fonction qui demande une double compétence, artistique et gestionnaire. Tous trois ont réuni la capacité, nécessaire pour diriger une aussi importante maison, à gérer  une entreprise et à concevoir un projet  artistique. Les trois ont su couvrir dans leur programmation l’ensemble du répertoire : à la fois des grandes œuvres et des Capture_decran_2011-04-22_a_17.11.12créations contemporaines.Hugues Gall s’est inscrit dans la filiation de Rolf Libermann, dont il a été le plus proche collaborateur. Gérard Mortier a enrichi le répertoire, en particulier  de plusieurs grands opéras du XXème siècle. Nicolas Joel a de son côté une exigence particulière pour les voix en même temps  que le souci de promouvoir  l’opéra français. Il a par ailleurs une grande expérience de la mise en scène, qu’il a prolongée de la meilleure manière avec ses belles productions de Mireille et plus récemment d’Akhmatova. Il a réuni autour de lui une équipe artistique de haute qualité, avec en particulier Philippe Jordan [ndlr : en photo], jeune et déjà mondialement célèbre directeur musical, qui apporte à la Maison son engagement et son immense talent, ainsi que  le remarquable chef des chœurs qu’est Patrick-Marie Aubert.

 

La programmation

8029Une saison est prévue généralement trois à quatre ans avant son annonce. C’est davantage le cas pour les nouvelles productions qui demandent plus de temps qu’une reprise par exemple. Pour la danse, le programme doit se prévoir une à deux années à l’avance. La programmation finalisée est généralement présentée dix-huit mois avant le début de la saison au Conseil d’administration même si nous parlons déjà en amont.


Evolution personnelle

J’ai eu la chance de connaître depuis 1996 la maison et ses différents services, ce qui m’a facilité la tâche à mon arrivée en tant que Président du Conseil d’administration. Après dix ans dans ces dernières fonctions, j’ai le sentiment de mieux connaître cette grande et si attachante maison, qui réserve toujours des surprises de par sa vie et son renouvellement constant.

Une passion de toujours ?

J’ai découvert l’art lyrique par l’opérette dans ma jeunesse alors que je vivais à Rennes. C’est au Capitole de Toulouse, avec mes parents, jeune adolescent, que j’ai par la suite assisté à mes premiers spectacles d’opéra. J’aime tous les répertoires, avec des goûts classiques,  une prédilection pour Mozart et tout spécialement  sa Flûte Enchantée, sans oublier  Verdi ou Richard Strauss.  Avec les talents toujours renouvelés des chorégraphes et des danseurs, le ballet m’apporte d’inoubliables émotions.

Propos recueillis à Paris au Conseil d’Etat par Edouard Brane, le 8 avril 2011

Articles liés

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée
Art
131 vues

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée

À Venise, au Palazzo Grassi, Caroline Bourgeois a assuré le commissariat d’une rétrospective-évènement mettant à l’honneur Marlene Dumas jusqu’au 8 janvier 2023. Ce sont les quatre dernières décennies de pratique et de vie de l’artiste qui se sont offertes...

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”
Agenda
76 vues

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”

À l’occasion du festival “IMA Comedy Club 2023”, l’institut du monde Arabe organise une journée portes ouvertes le mercredi 8 février de 10h à 18h. Les expositions : “Sur les routes de Samarcande. Merveilles de soie et d’or”, “Habibi, les...

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette
Agenda
84 vues

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette

“Fruit d’une maîtrise de l’italien aussi humble qu’approximative, Fiore Verde est né en mai 2022, en plein coeur du premier printemps post-pandémie et pré-toutlereste. On entend alors Thomas Mars (Phoenix) et Giorgio Poi magnifier de leurs voix le Haute...