0 Shares 1719 Views

Portrait de Lorde, artiste aux multiples facettes

Aurianne D.A 12 avril 2022
1719 Vues

Auteure, compositrice et interprète, Lorde a su s’imposer comme une référence dans l’industrie musicale. La néo-zélandaise a été révélé en 2013, à seulement 17 ans, grâce à son album Pure Heroine. Zoom sur une artiste aux multiples facettes et au talent inépuisable.

Les débuts

Lorde, de son vrai nom Ella Yelich-O’Connor, est née le 7 décembre 1996 en Nouvelle-Zélande. Poétesse très connue dans son pays natal, c’est sa mère, Sonja Yelich, qui lui transmet sa passion pour l’écriture en l’encourageant à lire divers genres littéraires. Lorde dira plus tard qu’elle a notamment été influencée par les auteurs J.D. Salinger, Raymond Carver et Janet Frame dans l’écriture de ses chansons.

Le nom Lorde s’inspire de l’aristocratie et du mot “lord” qu’elle a décidé de féminiser en y rajoutant un “e”.

La jeune femme sait tout faire. C’est notamment elle qui écrit ses textes et compose ses mélodies. Cela lui vaut d’être repérée à seulement 13 ans par Scott Maclachan, agent d’Universal. Grâce à cette rencontre, elle signe un contrat avec Universal et commence à écrire avec l’aide d’autres auteurs. Notamment Joel Little qui va l’aider à produire son premier EP en seulement quelques semaines.

Premier EP et révélations

Son premier EP intitulé The Love Club sort en 2012 sur la plateforme SoundClound. Téléchargé plus de 60 000 fois, il est ensuite mis en ligne sur Itunes et trône à la première place du top néo-zélandais. C’est de cet EP qu’est issu Royals, succès planétaire qui va propulser la chanteuse au-devant de la scène. Il décroche le record du titre, interprété par une artiste féminine, resté le plus longtemps numéro 1 dans le top Billboard Alternative Songs. De plus, l’auteure devient également la plus jeune artiste solo à être numéro 1 au Royaume-Uni. Enfin, elle est la première artiste solo néo-zélandaise à arriver numéro 1 au Billboard Hot 100.

Premier album, Pure Heroine

Sorti en 2013, Pure Heroine est la consécration pour Lorde. Classé numéro 1 dans plus de 15 pays, elle reçoit les tant convoités Grammy Award de la “Meilleure chanson de l’année” et de la “Meilleure performance pop”. De plus, la même année, elle est consacrée “Meilleure artiste féminine internationale de l’année” aux Brit Awards.

Le style de la jeune femme est plutôt pop, avec un côté lancinant et doux qui peut passer rapidement à un rythme plus rapide. On le décrit également comme un mélange d’alternative pop, d’indie pop et d’éléctropop. On y retrouve aussi des mélodies et arrangements qui rappellent des morceaux plus vintage. C’est pourquoi, on la compare souvent à la chanteuse Lana Del Rey. Cependant ses morceaux ont souvent certaines sonorités hip hop qui la différencie de l’Américaine.

Grâce à une voix unique, décrite comme alto, la chanteuse n’a pas besoin d’artifice pour nous faire apprécier sa musique et ressentir des émotions à travers ses paroles. Plutôt rauque, la voix de la chanteuse est reconnaissable grâce à cette aisance de passer dans les graves puis dans les aigus sans fausse note, ce qui n’est pas donné à tout le monde.

Deuxième album et reconnaissance

Melodrama sort le 16 juin 2017 et fait ses débuts à la première place du Billboard 200. Sans compter qu’il récolte de nombreux éloges à travers le monde. Avec une note de 8,8/10 le site de critique musicale Pitchfork.com encense le second album de l’artiste : “Lorde capture les émotions comme personne. Son 2e album est une étude magistrale de ce que c’est qu’être une jeune femme. Un album pop lisse et humide rempli de chagrin et d’hédonisme, réalisé avec grand souci et sagesse”. Porté par des titres entrainants et poignants comme Green Light et Liability, Lorde a su se faire une place sur la scène musicale mondiale. Par la suite, elle part pour le Melodrama World Tour passant par l’Europe, l’Océanie, l’Amérique et l’Asie. La chanteuse se produira pendant plus de 70 dates au total.

Le 2 novembre 2019, la chanteuse annonce faire une pause dans sa carrière.

Le come-back, Solar Power

Après 4 ans d’absence, Lorde revient en force avec son nouvel album Solar Power sorti le 20 août 2021. Sonorités psychédéliques, mélodies douces et balades entrainantes, l’artiste nous livre ici un album solaire et envoutant.

Les 12 titres nous ramènent dans les années 60-70 avec des sonorités rappelant le Flower Power. Notamment, à Woodstock avec une allusion faite dans le titre Dominoes. Elle s’écarte alors de ses anciennes mélodies et de la pop mainstream avec un revirement à 360°C. Lorde délivre ici une musique plus douce que l’on se voit bien écouter lors de nos fins de journées d’été. L’album se classe numéro 1 en Australie et Nouvelle-Zélande ainsi qu’aux États-Unis dans la catégorie Alternative Albums. De plus, il se classe 5e dans le Billboard 200 et 2e dans le classement UK Albums Chart. Par la suite, elle débutera une tournée mondiale, le Solar Power Tour à partir d’avril 2022.

Forte d’une conscience écologique, l’artiste a décidé de ne pas commercialiser d’album de manière physique mais seulement de manière digitale. Elle a alors mis en place, une “boîte à musique” écologique avec des notes manuscrites, des photographies exclusives et une carte de téléchargement pour ceux qui souhaitent une copie physique de l’album en plus de la sortie numérique. Lorde a déclaré qu’avec la boîte à musique, elle voulait “créer une alternative écologique et avant-gardiste au CD” qui fournirait un téléchargement de haute qualité de la musique similaire à la qualité d’un CD.

À la suite de Solar Power, la néo-zélandaise publie son 2e EP intitulé Te Ao Märama, le 9 septembre 2021. Elle le décrit comme un “compagnon” de son nouvel album. Il s’agit de 5 chansons de l’album reprise en langue Maori. Même si Lorde n’est pas Maori, elle a travaillé avec des experts de cette langue pour souligner : “La longue histoire d’injustices subies par la langue et la culture Maori et les inégalités qui persistent aujourd’hui, en particulier dans l’industrie musicale néo-zélandaise”. Deux associations caritatives néo-zélandaises recevront tous les bénéfices des ventes de cet EP : Forest and Bird et Te Hua Kawariki Charitable Trust.


Aurianne D.A.

Articles liés

Jusqu’au 5 mars, découvrez l’exposition “D’une génération l’autre, mutations de l’abstraction”, à la Galerie Bessières
Agenda
141 vues

Jusqu’au 5 mars, découvrez l’exposition “D’une génération l’autre, mutations de l’abstraction”, à la Galerie Bessières

La Galerie Bessières Art Contemporain est fière de sa collaboration avec des artistes issus de nombreux pays et impliqués dans un partenariat créatif au cœur même de l’innovation picturale.  Jeunes artistes en devenir, grandes figures de l’art « ré-émergeantes...

Le duo show Seny et Jeremy N. Garamond chez NextStreet Gallery, c’est pour bientôt !
Agenda
134 vues

Le duo show Seny et Jeremy N. Garamond chez NextStreet Gallery, c’est pour bientôt !

Un sujet : Maere, kaitango et cinq autres enfants de la tribu des Himba vivant en Namibie. Deux artistes : Jeremy Garamond le photographe, Seny le peintre. Les enfants, immortalisés par l’objectif du premier et ensuite représentés par la...

L’Atlas : l’artiste emblématique du street art calligraphique vous accueille dans son univers avec son exposition “Going With the Flow”
Agenda
206 vues

L’Atlas : l’artiste emblématique du street art calligraphique vous accueille dans son univers avec son exposition “Going With the Flow”

Aller dans le sens du courant, c’est la proposition que nous fait L’Atlas avec cette nouvelle série d’œuvres inédites. Une invitation à se laisser porter dans le tumulte des remous, dans la calme d’un plan d’eau, dans la chute...