0 Shares 1125 Views

SIL V3 R 100 : “J’ai grandi dans un endroit où la musique a toujours été présente”

Rencontre avec le producteur SIL V3 R 100, dont la musique, débordante de créativité, apparaît comme complexe, voire effrayante.

Quand as-tu commencé la production ?

J’ai commencé la production il y a 6 ans. Je n’en faisais pas sérieusement jusque là et j’ai sauté pas mal d’étapes par manque de patience, ce qui a coûté cher à ma progression. J’ai appris de mes erreurs, j’ai commencé à apprendre la théorie musicale et un peu le sound design l’année dernière.

Quelle est la raison qui t’a poussé à te lancer ?

J’ai commencé en étant DJ. Je prenais les morceaux de mes artistes préférés et je les faisais buguer ensemble. Je me suis dit que ce serait mieux si je faisais ça avec mes propres prods. Et puis j’ai grandi dans un endroit où la musique a toujours été présente, surtout celle de la culture hip-hop, donc ça a sûrement dû jouer aussi.

D’où vient ton inspiration ?

L’artiste qui m’a le plus inspiré c’est Myth Syzer. Il a une patte très expérimentale et électronique. Mes prods préférées de cet artiste sont celles de Pompes Funèbres et de Périscope. Il y a aussi FKA Twigs, Flying Lotus, Kanye West ou encore lC3PEAK qui m’ont pas mal inspiré. Ils ont tous un univers différent, mais ce sont des univers qui m’ont permis de construire le mien. En dehors de ces artistes, les jeux vidéos SSX 3, Tony Hawk’s American Wasteland ou encore la radio MSX de GTA III ont tout autant contribué à mon inspiration. Pour finir, les sons provenant d’environnements industriels m’inspirent beaucoup. J’ai utilisé un sample de sons industriels pour produire le morceau Rennes sur ma mixtape Unreleased Tracks par exemple.

Ton nouveau morceau s’intitule Self Isolation. Pourquoi ce titre ?

Self Isolation c’est pour souligner le fait que j’ai été très introspectif pendant le premier confinement et que j’ai trouvé ce qui était le mieux pour moi, que ce soit par rapport à la musique ou dans ma vie de tous les jours.

Quelles collaborations aimerais-tu réaliser ?

J’aimerais beaucoup collaborer avec Wit. Son univers est semblable au mien. Pour le visiter, il faut écouter ses projets Onyx ou encore No Future. J’aimerais aussi réaliser plus de collaborations avec kZm. C’est un artiste très versatile et qui s’adapte à tout type de production, comme on a pu l’entendre sur Dimension et Distortion. Collaborer avec Jubee serait cool aussi, je l’ai découvert très récemment. C’est un rappeur japonais qui aime beaucoup l’ère des années 2000, sans forcer ou suivre une tendance Instagram. Ses clips me font penser à la chaîne MCM.

Que nous réserves-tu pour la suite?

Je suis en train de préparer un projet qui s’appelle Smile. Vu l’ambiance, je ne pense pas qu’il fera sourire.

 

Découvrez les mixes de l’artiste en cliquant ici.
Écoutez le morceau Self Isolation ici.

Propos recueillis par Mattéo Ramanitra

Articles liés

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
85 vues

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux

Au crépuscule de ses jours, Lili Boulanger compose D’un soir triste. Affaiblie, percluse de douleurs, c’est la dernière œuvre qu’elle eut la force de noter de sa main peu avant que la maladie ne l’emporte à l’âge de 24 ans....

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
82 vues

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux

On l’appelait « Mademoiselle ». L’orchestre Lamoureux célèbre Nadia Boulanger, musicienne complète, interprète, compositrice, cheffe d’orchestre (elle fût souvent à la tête de l’Orchestre Lamoureux) et pédagogue au rayonnement mondial, à travers sa musique, bien sûr, et celle de...

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !
Agenda
91 vues

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !

Du 1er décembre 2022 au 14 mai 2023, le Musée de La Poste propose au public de traverser un siècle d’histoire à hauteur d’enfant, quand La Poste s’invitait à l’école ou à la maison par le biais de planches...