0 Shares 1869 Views

Dimitris Papaioannou sur les pas de Pina Bausch

Thomas Hahn 1 juillet 2019
1869 Vues

Since She © Julian Mommert

Invité à créer avec le Tanztheater Wuppertal, le magicien grec des images de corps surréels a trouvé une symbiose parfaite avec l’esprit de la compagnie fondée par Pina Bausch. Avec Since She, les amateurs des deux styles se régalent à part égale. La magie Papaioannou est au rendez-vous, face à l’humour façon Pina, parfois hilarant. 

Since She © Julian Mommert

A la Grande Halle, le Théâtre de la Ville et La Villette présentent le dernier opus en date de Dimitris Papaioannou, où on croise un bouc, une méduse, la toison d’or, un centaure et un ou deux Ulysse. Une femme en robe de soirée est traversée de flèches qui s’accumulent jusqu’à la transformer en boule solaire. Un homme – un Sisyphe? – empile les chaises sur son propre corps jusqu’à ne plus tenir en équilibre sous leur poids, jusqu’à s’effondrer au milieu de ces vestiges de Café Müller. Les hommes s’adonnent parfois à des moments d’oisiveté méditerranéenne et l’ensemble donne l’impression que Pina se serait rendue à Athènes pour y puiser des inspirations pour une nouvelle pièce « de voyage ».

Since She © Julian Mommert

Le décor, une montagne de matelas sombres, rappelle aux uns les monuments scénographiques de Peter Pabst, réalisés pour Pina Bausch et aux autres la scénographie de The Great Tamer. Comme dans The Great Tamer, Papaioannou nous surprend sans cesse, en multipliant les actions simultanées dans différents coins du plateau. Comme Bausch, il a ce don à résumer la condition humaine, d’un regard universel et pragmatique à la fois. Et il enchaîne les tableaux à la manière de Pina, sans forcément construire une narration d’ensemble.

Since She © Julian Mommert

Since She : Elliptique, le titre fait allusion à la disparition de Pina Bausch, il y a dix ans. n quatre décennies de création Pina portait sur l’être humain un regard sans complaisance, mais empli de tendresse. Since She se réfère à ce legs universel avec un flot d’images où fusionnent les dimensions tragique et grotesque de la condition humaine. Du Tanztheater bauschien, le chorégraphe de Still Life et The Great Tamer souligne, à sa façon personnelle, non sans quelques belles citations du répertoire bauschien, avec sa passion pour la relation hommes-femmes, les belles robes, les chaises et les décors monumentaux.

Since She © Julian Mommert

On sent chez Papaioannou que son propre univers est suffisamment personnel, fortifié et structuré pour pouvoir se superposer à celui de Pina Bausch dans un équilibre parfait. Le prodige grec maintient aussi son propre format, dans lequel il est à l’aise. Since She est une pièce d’une heure et vingt minutes. Et de combien d’images subjuguantes ? Impossible de compter les ensembles de corps et d’objets qui défient l’entendement, qui assemblent des personnages à partir des membres des uns et des autres, puisant dans la mémoire collective et nos troubles ou fantasmes partagés. Et on recommande cette pièce avant tout à celles et ceux qui ont encore tout à découvrir de l’art si particulier de Dimitris Papaioannou.

Thomas Hahn

Articles liés

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”
Agenda
193 vues

Coco : “J’aime laisser le public dans la recherche et dans l’interrogation”

Auparavant cadre dans un milieu éloigné de l’art, Karima Guemar, alias Coco, s’est tournée vers l’art abstrait suite à une remise en question professionnelle. Pouvez-vous vous présenter et exposer votre parcours ? Je suis Karima Guemar, alias Coco, et...

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”
Spectacle
114 vues

Alice Leloup : “La danse classique est une lutte contre la gravité.”

Entretien avec une danseuse de l’Opéra de Bordeaux. Elle nous partage sa découverte de la danse contemporaine, sa vision de danseuse classique, ainsi que le quotidien confiné d’un danseur. Comment as-tu découvert la danse ? Ça a commencé très tôt,...

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !
Agenda
118 vues

Le MaMA Festival & Convention 2020 : l’annonce des premiers artistes !

Comment imaginer, projeter, programmer, construire un festival dans un monde à l’arrêt ? Sacré challenge en ces temps bouleversés… Et pourtant, il n’a jamais été autant question du besoin de se retrouver, de partager, d’échanger sur nos métiers, leurs...