0 Shares 467 Views

Exposition « inservitude » – Arc en rêve Centre d’architecture – Bordeaux

1 juillet 2019
467 Vues

Et si l’architecture, discipline de la contrainte, ne cessait de s’inventer dans l’indiscipline des utopies créatrices, des auteurs et des usages ?
Dans le cadre de la saison culturelle Liberté ! Bordeaux 2019, Arc en rêve propose inservitude réunissant plus de 40 projets à découvrir jusqu’au 3 novembre. 

Entre l’avènement politique des Lumières et celui des totalitarismes du 20e siècle, où en sommes-nous dans l’art de l’inservitude volontaire, de l’indocilité réfléchie¹?
Le philosophe Guillaume le Blanc invite à ces questions.

inservitude les met en exposition avec la liberté en ligne de mire comme matériau essentiel de l’architecture, porteuse d’alternatives potentielles.

inservitude réunit une somme d’œuvres de référence internationale, comme autant d’expériences de la pensée et de la création architecturale qui expriment une vision du monde, en empruntant les chemins détournés qui vont à la rencontre des ailleurs, là où l’imprévu, la liberté et la beauté se retrouvent. Ces manières de faire, de dire, sont le fruit du travail d’architectes, urbanistes, paysagistes, ingénieurs, designers, géographes, philosophes, qui racontent ici et maintenant, une histoire du Monde.

Cette exposition affirme le point de vue d’arc en rêve sur l’architecture et son éthique, toujours en lien avec les transformations sociales, économiques, écologiques et politiques d’un territoire à une époque donnée.

Les trois projets mis en introduction, Terrains d’aventure, Orient Express Hôtel pour la clinique psychiatrique de la Chesnaie et le Centre Georges Pompidou, font référence à l’enfant, au fou, et à l’artiste. Trois figures qui, dans une représentation commune, sont associées à la liberté et à l’invention. Ils servent de clés de lecture pour comprendre l’assemblage des projets exposés et sont en résonance avec le projet fondateur d’arc en rêve.

À travers dessins, croquis, collages, documents vidéo et maquettes, l’exposition forme un corpus d’œuvres, qui se répondent, se chevauchent, et se prolongent. Une sélection de plus de 40 projets qui ont pris place dans l’histoire d’arc en rêve, en résistance aux idées de certitude, de totalité, d’homogénéité, comme une promesse d’ouverture : une invitation à considérer ce qui fait simultanément imaginaire, vie et culture.

1. L’indocilité réfléchie qu’évoqua Michel Foucault pour définir la critique

inservitude assemble plus de 40 projets qui se qui se répondent, se chevauchent, et se prolongent, avec notamment :

Emilio Ambasz • Atelier provisoire • Cecil Balmond • Chilperic de Boiscuillé • Patrick Bouchain • Ronan & Erwan Bouroullec • Yves Brunier • François Chaslin • Kashef Chowdhury • Michel Desvigne •  Diller & Scofidio • Didier Faustino • Claude Ferret • Jean Prouvé • Yves Salier, Adrien Courtois, Pierre Lajus • Yona Friedman • Zaha Hadid • Jacques Herzog & Pierre de Meuron • Jacques Hondelatte •  Francis Kéré • Junya Ishigami • OMA Rem Koolhaas •  Lucien & Simone Kroll • Lacaton & Vassal • Frédéric Druot •  Christophe Hutin • 51N4E • L’AUC • Fiorenza Menini • Hans-Walter Müller • Jean Nouvel • Office KGDVS • Dominique Perrault • Cedric Price • Robert Polidori • Richard Rogers •  Renzo Piano • SANAA Kazuyo Sejima Ryue Nishizawa • Walter Niedermayr •  Léo Valls • Wang Shu, Lu Wenyu • Eyal Weizman •

Un programme de conférences du 3 au 6 octobre 2019 données par des architectes présents dans l’exposition avec des intellectuels invités par Guillaume le Blanc, philosophe, associé au commissariat de l’exposition.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Une vie cachée, le dernier film de Terrence Malick au cinéma le 11 décembre
Agenda
22 vues

Une vie cachée, le dernier film de Terrence Malick au cinéma le 11 décembre

Franz Jägerstätter, paysan autrichien, refuse de se battre aux côtés des nazis. Reconnu coupable de trahison par le régime hitlérien, il est passible de la peine capitale. Mais porté par sa foi inébranlable et son amour pour sa femme,...

Perdre le nord au Théâtre du Rond-Point
Agenda
30 vues

Perdre le nord au Théâtre du Rond-Point

Les mots d’aujourd’hui sont à venir. Comédienne et autrice, Marie Payen a rencontré des déclassés, des exilés, sur le trottoir, dans des camps de fortune. Elle a intégré leurs mots, leurs voix. Elle n’a pas écrit, elle vient faire...

Dream, le chorégraphe Julien Lestel dévoile sa nouvelle création à Pleyel
Agenda
44 vues

Dream, le chorégraphe Julien Lestel dévoile sa nouvelle création à Pleyel

Dans la lignée des Jiří Kylián, Ohad Naharin ou encore Crystal Pite, le chorégraphe Julien Lestel impose un style singulier avec ses créations résolument modernes, uniques, esthétiques et puissantes. Julien Lestel nous offre sa nouvelle chorégraphie sur le thème...