0 Shares 1618 Views

Gilles Ramade : « Faire aimer la musique »

Louise Hodé 6 novembre 2018
1618 Vues

Piano Furioso (Opus 2)

Gilles Ramade, metteur en scène, pianiste, comédien, chanteur lyrique, chef d’orchestre, auteur, éditeur, producteur et maintenant humoriste pour son spectacle Piano Furioso Opus 2, nous fait furieusement partager son « envie d’un voyage dans le monde de la musique ».

Une improvisation qui devient un spectacle

« Le spectacle Piano Furioso était au départ une improvisation sur toutes les absurdités que l’on peut trouver dans le monde de la musique classique, mais c’est également la passion que j’éprouve pour la musique ». C’est ainsi que l’improvisation est devenue un spectacle musical. Néanmoins, elle reste toujours une improvisation.

En effet, ce personnage unique qui a créé ce spectacle, en collaboration avec Jeremy Ferrari, est et reste en interactivité permanente avec le public. Avec une impressionnante capacité d’improvisation, le comédien pose des questions aux spectateurs, les fait monter sur scène. Suivant les représentations, le spectacle est donc différent.

Un spectacle pour rendre accessible toutes les musiques

Joie, coups de gueule hilarants… On ne peut qu’être conquis par cet excellent spectacle. Quel comédien ! Relevons aussi la qualité du travail musical : un maestro. Et c’est formidablement mis en scène.

Talentueux, Gilles Ramade : « Mon spectacle tente de démythifier la musique classique trop souvent considérée comme compliquée et élitiste. Je cherche à faire aimer la musique, le piano, les musiques. Aujourd’hui, avec l’apparition de la télévision et de ses différentes chaînes, le public zappe de plus en plus. Lorsque le programme ne plaît pas, on change. À une autre époque, il n’y avait qu’une chaîne télévisée, le public ne pouvait faire autrement que de la regarder. Maintenant la multiplicité des choix fait que chacun ne se dirige que vers ce qu’il connaît, par facilité. Redevenons curieux ! »

© Christine Coquilleau – Piano Furioso (Opus 2)

Ce spectacle repose sur l’humour. Or, rire n’est-ce pas se moquer ? Pourtant, c’est le biais idéal pour nous faire apprécier cet art. Alors, comment arriver à nous faire apprécier la musique dans tous ses aspects, malgré tous les petits travers que ce furieux du piano expose ? C’est toute la magie de ce spectacle que l’on ne dévoilera pas davantage. Vraiment, il faut assister sans attendre à cette soirée de folie

Louise Hodé

A lire également sur Artistik Rezo : Gilles Ramade dans Piano Furioso : opus 2 – Théâtre des Variétés

Articles liés

Une vie cachée, le dernier film de Terrence Malick au cinéma le 11 décembre
Agenda
24 vues

Une vie cachée, le dernier film de Terrence Malick au cinéma le 11 décembre

Franz Jägerstätter, paysan autrichien, refuse de se battre aux côtés des nazis. Reconnu coupable de trahison par le régime hitlérien, il est passible de la peine capitale. Mais porté par sa foi inébranlable et son amour pour sa femme,...

Perdre le nord au Théâtre du Rond-Point
Agenda
31 vues

Perdre le nord au Théâtre du Rond-Point

Les mots d’aujourd’hui sont à venir. Comédienne et autrice, Marie Payen a rencontré des déclassés, des exilés, sur le trottoir, dans des camps de fortune. Elle a intégré leurs mots, leurs voix. Elle n’a pas écrit, elle vient faire...

Dream, le chorégraphe Julien Lestel dévoile sa nouvelle création à Pleyel
Agenda
46 vues

Dream, le chorégraphe Julien Lestel dévoile sa nouvelle création à Pleyel

Dans la lignée des Jiří Kylián, Ohad Naharin ou encore Crystal Pite, le chorégraphe Julien Lestel impose un style singulier avec ses créations résolument modernes, uniques, esthétiques et puissantes. Julien Lestel nous offre sa nouvelle chorégraphie sur le thème...