0 Shares 537 Views

Gilles Ramade : « Faire aimer la musique »

Louise Hodé 6 novembre 2018
537 Vues

Piano Furioso (Opus 2)

Gilles Ramade, metteur en scène, pianiste, comédien, chanteur lyrique, chef d’orchestre, auteur, éditeur, producteur et maintenant humoriste pour son spectacle Piano Furioso Opus 2, nous fait furieusement partager son « envie d’un voyage dans le monde de la musique ».

Une improvisation qui devient un spectacle

« Le spectacle Piano Furioso était au départ une improvisation sur toutes les absurdités que l’on peut trouver dans le monde de la musique classique, mais c’est également la passion que j’éprouve pour la musique ». C’est ainsi que l’improvisation est devenue un spectacle musical. Néanmoins, elle reste toujours une improvisation.

En effet, ce personnage unique qui a créé ce spectacle, en collaboration avec Jeremy Ferrari, est et reste en interactivité permanente avec le public. Avec une impressionnante capacité d’improvisation, le comédien pose des questions aux spectateurs, les fait monter sur scène. Suivant les représentations, le spectacle est donc différent.

Un spectacle pour rendre accessible toutes les musiques

Joie, coups de gueule hilarants… On ne peut qu’être conquis par cet excellent spectacle. Quel comédien ! Relevons aussi la qualité du travail musical : un maestro. Et c’est formidablement mis en scène.

Talentueux, Gilles Ramade : « Mon spectacle tente de démythifier la musique classique trop souvent considérée comme compliquée et élitiste. Je cherche à faire aimer la musique, le piano, les musiques. Aujourd’hui, avec l’apparition de la télévision et de ses différentes chaînes, le public zappe de plus en plus. Lorsque le programme ne plaît pas, on change. À une autre époque, il n’y avait qu’une chaîne télévisée, le public ne pouvait faire autrement que de la regarder. Maintenant la multiplicité des choix fait que chacun ne se dirige que vers ce qu’il connaît, par facilité. Redevenons curieux ! »

© Christine Coquilleau – Piano Furioso (Opus 2)

Ce spectacle repose sur l’humour. Or, rire n’est-ce pas se moquer ? Pourtant, c’est le biais idéal pour nous faire apprécier cet art. Alors, comment arriver à nous faire apprécier la musique dans tous ses aspects, malgré tous les petits travers que ce furieux du piano expose ? C’est toute la magie de ce spectacle que l’on ne dévoilera pas davantage. Vraiment, il faut assister sans attendre à cette soirée de folie

Louise Hodé

A lire également sur Artistik Rezo : Gilles Ramade dans Piano Furioso : opus 2 – Théâtre des Variétés

Articles liés

Sarah McKenzie – New Morning
Agenda
54 vues
Agenda
54 vues

Sarah McKenzie – New Morning

Dans le sillon de Diana Krall, l’australienne Sarah McKenzie s’impose parmi les grandes voix du jazz. Elle surprend par la pureté de son timbre de voix et un phrasé swing naturel. Que dire de mieux, une voix à part,...

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise
Spectacle
154 vues
Spectacle
154 vues

La magie du « Mahabharata » à l’épure japonaise

La Villette accueille la grande épopée indienne du Mahabharata, épurée par la main d’un artiste japonais majeur : Satoshi Miyagi. Un voyage à travers l’imaginaire de l’humanité et de notre enfance : « Ce Mahabharata – Nalacharitam » est une...

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique
Agenda
73 vues
Agenda
73 vues

Carnival, le rêve d’un ogre ridicule – Le Cirque Electrique

CARNIVAL, un conte de cirque d’Eugène Durif avec des personnages grotesques faits de plastique, pantins de colle et de pétrole d’or… Un cirque automate où fildefériste, jongleur, contorsionniste, clown, trapéziste, roue Cyr… se jouent d’un manège d’animaux en toc....