0 Shares 629 Views

Mathieu Madenian au Rond-Point dézingue la famille par le rire

Acteur, humoriste, stand-upper, Mathieu Madenian est un peu tout cela à la fois. Fort d’un succès construit sur bientôt vingt ans, il s’empare d’une grande salle de théâtre avec un sens comique qui fissure la famille. Une joyeuse réussite loin d’un esprit bon enfant.

Spectacle familial, ainsi nomme-t-il son one-man-show. Mais attention, si vous y allez en famille, la sacro-sainte cellule explosera gaiement, quitte à sentir planer le parfum de la gêne quand un brin de vérité perce sous la pochade. Personne n’échappant à ces fondations biologiques, chacun sera à un moment ou un autre directement concerné par les propos drôles et acides de Mathieu Madenian. Car tout le monde y passe. Le père, la mère, le fils, la fille… Chaque membre de la tribu a droit à son lot d’anecdotes pimentées et puisées dans les réalités du quotidien d’une famille. L’humoriste aurait pu passer les nerfs de sa névrose chez un psy mais il a choisi de vider son sac – ou sa valise – pour partager ce déballage, somme toute universel, à travers le rire.

© Stéphane Drapier

Accompagné de Kader Aoun pour le texte et la mise en scène, il ne triche pas et ne lésine pas sur la séance d’aveux. Il évoque ses propres souvenirs d’enfance à Perpignan aux côtés de sa mère assistance sociale, de son père arménien vendeur de pneus et de sa petite sœur, déclencheuse de toutes les jalousies et frustrations. Avec la même franchise sans artifices, il narre le présent des relations familiales avec son haut niveau de culpabilités alimentées délicieusement par la mère, tandis que le père lui fait honte à chaque sortie. Son humour direct qui s’attaque à des situations réelles est cru et sans recherche d’apitoiement. Mathieu Madenian a la dent dure, il dit vrai et son public doit accepter la dissection sans concessions envers les liens familiaux. Le résultat est un bon bol d’air frais, exutoire peut-être, mais à coup sûr doté d’un sens de l’humour pointu qui, on le sait, commence par soi-même.

Ayant le talent de laisser une bonne part d’improvisation à son spectacle, Mathieu Madenian s’adresse aux spectateurs des premiers rangs pour les interroger sur leurs propres configurations familiales. Comme si l’on était dans un bar ou un salon entre camarades en fin de soirée, il rebondit sur les réponses des uns et des autres et ce avec le parti de rire quel que soit le cas qui se présente. Et nul ne lui en veut, bien au contraire. C’est là encore une de ses réussites, il amène chacun à s’amuser de lui-même. Son public qui le connait bien, grâce à ses nombreux spectacles précédents, à ses chroniques dans les médias et ses participations à Charlie Hebdo, accepte de le suivre avec des égratignures en prime aussi drôles soient-elles. Le rire est pleinement au rendez-vous, sur fond d’introspection qui tend un miroir au mari, à l’épouse ou aux enfants qui sont dans la salle. C’est insupportable et il ne peut pas s’en passer, telle est la famille selon Mathieu Madenian. Ce qui vaut aux spectateurs un bain de jouvence qui défoule avec une saine authenticité.

Emilie Darlier-Bournat

Articles liés

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare
Spectacle
67 vues

Un conte de Noël entre Tchekhov et Shakespeare

Julie Deliquet et son collectif In Vitro se saisissent aujourd’hui d’un scénario de cinéma pour l’incarner au théâtre dans un espace bi-frontal ouvert à toutes les émotions et aux spectateurs. Dans une grande maison de famille, parents et enfants...

Marina Cars aux Sentier des Halles
Agenda
33 vues

Marina Cars aux Sentier des Halles

Voici bon nombre de questions cruciales auxquelles Marina tentera de vous répondre. Le public peut-il dormir pendant un spectacle ? Est-ce que c’est mieux un médecin qui s’appelle Robert ou Roberto ? Faut-il laver ses soutiens-gorge fréquemment ? Y’...

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth
Agenda
39 vues

Réalités, exposition collective à la Galerie Mathgoth

2020 marquera le 10ème anniversaire de la galerie Mathgoth qui a décidé de débuter l’année sous les auspices de 11 peintres à la technique incroyable et dont les œuvres flirtent en permanence avec l’hyperréalisme. D’où le titre évocateur de...