0 Shares 1216 Views

Pour les Fêtes Nocturnes de Grignan, Yves Beaunesne met en scène Ruy Blas de Victor Hugo

Patrick duCome 28 juin 2019
1216 Vues

Chaque année, « Les Fêtes Nocturnes de Grignan » invitent le théâtre vivant en plein air dans les murs du château chargé d’histoire.

Grignan, Suze-la-Rousse et Adhémar-Montélimar, trois châteaux classés monuments historiques, sont les fiertés de la Drôme provençale. Les Nocturnes de Grignan s’imposent dès leur début, il y a trente ans, comme un des rendez-vous incontournables des meilleurs évènements culturels en France. Jusqu’à la fin août, c’est Victor Hugo qui est à l’honneur dans l’adaptation et la mise en scène d’Yves Beaunesne pour une intrigue qui nous entraîne à la fin du 17e siècle à la Cour de la reine d’Espagne…

Ruy Blas, la pièce de Hugo est certes connue mais elle est cependant peu montée. Elle a été représentée pour la première fois le 8 novembre 1838 au théâtre de la Renaissance et diversement accueillie. Pour ce conte de fées sur fond de tragédie sociale, aux accents indéniablement comiques, Yves Beaunesne s’entoure d’une troupe de douze comédiens et musiciens pour faire de ce Ruy Blas devant la façade du château de Grignan un grand moment de théâtre héroïque et réjouissant avec sa dimension épique à l’aide d’une scénographie astucieuse, des costumes splendides, des lumières délicates et des compositions musicales envoûtantes.

Dans ce grandiose écrin épique, romantique, Don Salluste, rappelons-le, est un ministre déchu et fort déçu par la reine d’Espagne. Il trame sa vengeance en introduisant à la cour son valet Ruy Blas qui prend les habits de son cousin Don César. Cependant, épris de justice et éperdument amoureux, Ruy Blas séduit la reine par sa loyauté, avant que ne se referme sur leur union impossible le piège maléfique de… Don Salluste.

Le texte nous montre un royaume chancelant où la noblesse est corrompue. Hugo y dénonce une oligarchie qui à cette époque savait parfaitement bien s’approprier les biens du royaume donc implicitement ceux du peuple auquel Ruy Blas veut rendre la voix.

Un conte de fées : un valet aime une reine et devient son premier ministre ! Un mélodrame : deux cœurs purs saisis d’amour fou succombent à un serpent machiavélique. Ce drame romantique a été adapté et porté à l’écran sous le titre « La Folie des grandeurs » film réalisé en 1971 par Gérard Oury avec Alice Sapritch, Louis de Funès et Yves Montand attirant dès sa sortie plus de 5 millions de spectateurs et une certaine réputation.

On avait remarqué précédemment Yves Beaunesne, le directeur du CDN Comédie Poitou-Charentes, grâce au coup de jeunesse qu’il avait donnée au Cid en s’attachant au premier texte original de Corneille de 1635. Il offre avec faconde au public des Fêtes Nocturnes, devant la façade du château de Grignan, un Ruy Blas qui promet de rester flamboyant !

Patrick duCome

Articles liés

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 janvier
Art
36 vues

Ce week-end à Paris… du 24 au 26 janvier

Il fait froid, certes, mais hors de question de rester sous la couette ! Sortez et engouffrez-vous dans des salles claires ou même obscures. Artistik Rezo vous accompagne pour passer un week-end riche en sorties et en culture. Vendredi...

Second square forain contemporain au Carreau du Temple
Agenda
21 vues

Second square forain contemporain au Carreau du Temple

Le temps d’un week-end, le festival Second Square réinvente l’art de la fête et l’esprit forain. Spectacles de cirque contemporain, manège décalé, diseurs de bonne aventure et barbe à papa seront au rendez-vous ! Dans un grand besoin de...

L’étranger d’Albert Camus à la Comédie Saint Michel
Agenda
20 vues

L’étranger d’Albert Camus à la Comédie Saint Michel

Je n’avais pas eu l’intention de tuer l’arabe, c’était à cause du soleil. “Aujourd’hui maman est morte”. C’est ainsi que Meursault, modeste employé de bureau à Alger, commence à retracer l’existence médiocre qu’il mène dans une étrange indifférence jusqu’au...