0 Shares 2 Views

Wim Delvoye – musée Rodin

Wim Delvoye - musée Rodin

En résonnance à  l’exposition Rodin et les arts décoratifs, les pièces ornementales de Wim Delvoye  sont d’une  ironie grinçante. Inspiré par les portes de l’enfer, sculptées à l’entrée de l’atelier de Rodin, l’artiste belge en fait une maquette à l’effigie de Monsieur Propre ! Toutefois, parmi les nombreux visiteurs s’arrêtant devant la pièce, aucun n’ose s’indigner, personne ne s’exclame « c’est de l’art ça ? ». Car l’ornement en acier, découpé au laser, s’adonne à un apparat traditionnel qui renvoi aux arts décoratifs tant appréciés du plus grand nombre. Les codes de l’art ancien se confondent avec ceux des images populaires actuelles, laissant le promeneur sans voix.

Pourtant  si nombreux sont les partisans du geste et de la manière de faire, Wim Delvoye ne cache en aucun cas le caractère industriel de ses œuvres, affirmant  l’emploi d’artisans à son service pour produire ses pièces. En cela il ne contredit pas la manière de faire de Rodin. Lui aussi s’entourait de nombreux exécutants à son service. Son célèbre  chef-d’œuvre, le Baiser  fut notamment taillé par son assistant Jean Turcan, et  Rodin jugea qu’il s’agissait d’un « grand bibelot ». Par ailleurs il soutenait que tout ce qui était laid pouvait devenir par l’art admirable. Le Monsieur Propre de Delvoye en est un bel exemple, sans parler de la bonbonne de gaz aux motifs antiques, faisant écho à la collection de vases grecs du sculpteur, présentés dans la même salle.

Au-delà de toute rivalités entre les arts, ceux du passé et  d’aujourd’hui,  du décor et  de la pensée, cette  exposition montre que l’art quelque soit ses méthodes d’implications, est avant tout une question d’audace. Il est  dommage que la confrontation entre les œuvres de Rodin et de Delvoye ne soit pas plus affirmée et équilibrée. Les pièces du plasticien sont peu nombreuses face à la quantité de sculptures que contient le musée. Ces dernières écrasent un peu la scénographie autour de Wim Delvoye.

Une exposition recommandée aux adeptes des arts de tous bords.

Justine Vandendriessche

A découvrir sur Artistik Rezo :
Wim Delvoye au Bozar de Bruxelles

Exposition de Wim Delvoye

Jusqu’au 22 août 2010
Du mardi au dimanche de 10h à 17h45

Tarifs : 6 euros


Musée Rodin

79, rue de Varenne
75007 Paris
M° Varenne ou Invalides

www.musee-rodin.fr

Articles liés

Claquettes Jazz
Agenda
22 vues
Agenda
22 vues

Claquettes Jazz

Claquettiste de renommée internationale, Fabien Ruiz est le coach et chorégraphe du film aux 5 Oscars « The Artist ». Fabien Ruiz est l’un des très rares claquettistes au monde à être considéré comme un véritable instrumentiste. Sa musicalité et son sens de l’improvisation lui ont permis d’être invité aux côtés de musiciens prestigieux tels que Yehudi […]

Cantate pour Lou Von Salomé
Agenda
24 vues
Agenda
24 vues

Cantate pour Lou Von Salomé

Écrivain et première femme psychanalyste : Lou suscita les passions. Nietzsche, Paul Rée, Frida Von Bulow et R M Rilke… 15 personnages renaissent ! Tout en elle était exceptionnel : beauté, intelligence, amour de la vie. L’attraction qu’elle exerçait, révélait les êtres à eux-mêmes et suscitait les passions : Nietzsche, Paul Rée, Frida von Bulow… […]

El Baile : Buenos Aires, sans fard
Spectacle
142 vues
Spectacle
142 vues

El Baile : Buenos Aires, sans fard

A Chaillot, une plongée dans l’histoire récente de l’Argentine, dans un social club très authentique. Sur une collection de musiques des années 1970 à aujourd’hui on danse, on se dispute, on se séduit. On a peur, on se passionne, et on danse encore. Dehors, les bouleversements de l’histoire : La dictature, la crise économique, le foot, […]