0 Shares 728 Views

1ER [G] – Sortie du premier EP de l’artiste Persane

Un mois tout pile après la sortie en exclusivité de son single Cœur rétroviseur, l’artiste Persane dévoilera le 25 mars prochain son premier EP, 1ER [G], au style pop et aux nuances dance/électro. 

Persane a écrit, composé et enregistré seule 1ER [G], depuis la maison de famille où elle a grandi. Cet EP parle d’espoir (l’espoir qui aide à avancer, garder la foi, se projeter), d’emprise (ces liens dont on a parfois du mal à se défaire), des cœurs un peu trop “viseurs” qu’on a dans le même rétroviseur, de Cupidon (tel un “cupide petit con” qui nous rend parfois la tâche un peu difficile mais qu’on aime bien quand même), de PARI.S (avec ou sans S, la capitale qui donne à rêver, ou les “paris”, objectifs – atteignables ou non – qu’on se fixe dans la vie pour la rendre plus palpitante). Et pour finir, c’est un EP qui parle du manque, de l’absence, de “la vie sans toi” (les personnes qui partent et qui, malgré le vide et l’absence, restent d’une certaine façon, présentes).

Si certaines chansons sont moins gaies que d’autres, elles sont toujours porteuses d’une note positive – que ce soit dans le texte ou l’instru – un mélange de joie/espoir – tristesse/mélancolie. Les textes sont en français, avec des parties parfois plus parlées que chantées. On y retrouve pas mal de synthés, ains que le piano, instrument que Persane pratique en acoustique.

À propos de l’artiste

Persane, c’est le second prénom de l’artiste (Marjorie Persane Armelle Nastorg). C’était aussi le pseudonyme d’artiste de sa grand-mère paternelle, Michèle Persane Nastorg, qui était auteure et scénariste, sœur du comédien Pierre Vernier. Son grand-père, Michel Nastorg, était aussi comédien.

Attirée depuis toujours par tout ce qui touche à l’art, Persane a développé en autodidacte ses pratiques artistiques, en parallèle de ses études et diplômes (droit, histoire de l’art, art-thérapie). D’abord, la peinture : le premier moyen d’expression artistique qu’elle a exploré et qui lui a permis de partager ce qu’elle faisait par le biais d’expositions. Puis, le théâtre : Persane a pris ses premiers cours avec sa grand-mère paternelle, avant d’effectuer un stage au cours Florent. L’écriture : par envie et/ou besoin de créer. Et enfin, la musique. Après avoir pratiqué le solfège plus jeune, Persane décide de se remettre seule au piano il y a 4 ans. Dans le même temps, elle achète ses premiers synthétiseurs, découvre les joies du home studio, et commence à faire ses propres prods. Progressivement, son style s’affine et elle commence à partager ce qu’elle fait sur les réseaux.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Ne manquez pas Camarao Orkestra en concert au Studio de l’Ermitage vendredi 24 février !
Agenda
6 vues

Ne manquez pas Camarao Orkestra en concert au Studio de l’Ermitage vendredi 24 février !

CAMARAO ORKESTRA, 3 Percussionnistes, 4 cuivres, 1 chanteuse, et une rythmique funk (Basse, guitare, claviers) s’inspirent de la culture brésilienne et funk pour créer leurs répertoires originaux depuis plus de 10 ans. Le groupe présente un répertoire inédit, nous...

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février
Art
224 vues

Ce week-end à Paris… du 3 au 5 février

🎵IT’S THE FINAL COUNTDOOOOOOOWN !! 🎵 Plus que quelques heures avant le début du week-end. Savez-vous déjà comment l’occuper ? Si non, pas d’inquiétude : l’équipe d’Artistik Rezo vous a concocté un programme riche en activités culturelles. Vendredi 3...

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris
Agenda
125 vues

“DUST NOISE”, une exposition à découvrir à la galerie Le Réservoir Paris

Le Réservoir Paris est heureux de vous convier au vernissage de l’exposition DUST NOISE, une exposition collective qui réunit pour la première fois les oeuvres de Charlie Verot et Swann Ronne, le vendredi 10 février de 18h à 21h...