0 Shares 367 Views

“À caractères uniques” : un projet d’envergure sur les murs de Poitiers

30 mars 2021
367 Vues

1 quartier, 10 murs, 1 artiste, 15 portraits. “À caractères uniques” est un projet d’exploration du territoire et une rencontre avec sa population, né de l’audace de l’équipe du centre social.

Ce projet prend naissance dans le quartier de Belair, à Poitiers. Un quartier de banlieue dans une ville de province de 90 000 habitants. Des barres d’immeubles adossées à l’aéroport, des façades immaculées, une population défavorisée. Au coeur de ce quartier, le centre socio-culturel de la Blaiserie. Un acteur incontournable de ce territoire, créateur de lien social, agitateur culturel et moteur de de la vie quotidienne des habitants. Grace à la concertation avec le bailleur, la maire et son équipe et l’artiste Mahn Kloix, le projet a pu voir le jour et se déroulera au printemps 2021. Au total 10 façades d’immeubles seront le support d’autant de portraits d’habitants peints par l’artiste.

Le projet ? Des portraits d’habitants. Oui mais qui ?

Selon l’envie de l’artiste le choix doit revenir aux habitants eux-mêmes. Avec l’appui de l’équipe du centre social, qui connait bien le terrain, il a été demandé aux habitants de voter pour celles et ceux dont ils aimeraient voir le portrait sur leurs murs. C’est un succès. Au final une quinzaine d’habitants est plébiscitée avec un panel d’âges, de genres et d’origines qui rend une belle et représentative photographie de la population du quartier.

Oui mais comment ?

Mahn a voulu représenter ce qu’il y a de plus singulier en chacun de nous, notre caractère. Il a proposé à chaque habitant concerné d’exprimer par le mime une facette de son caractère. Doux, aimant, combatif, fier, joyeux…. En s’appuyant sur les jeux de mimes développés par le mime Marceau et ses confrères ils ont choisi un à un ce qu’ils voulaient exprimer. Vint le temps du shooting pendant lequel les modèles furent saisis sur le vif par le photographe Mugur Enea.

Un temps suspendu. Certains des protagonistes dépassent les 80 ans et participent alors à leur premier shooting. Odette, 85 ans, nous demandera de lui passer de la musique car elle voulait danser… S’en suit le temps de l’atelier : Mahn replonge dans cette matière photographique pour élaborer son travail pictural à la mine graphite, d’un trait libre et fort. Et finalement arrive le temps de la réalisation des fresques, à la bombe de peinture, sur nacelle.

L’artiste, Mahn Kloix

Est né à Paris en 1980. Il vit et travaille à Marseille depuis dix ans. Mahn Kloix a grandi au sein d’une famille engagée, portée par les grands combats de la gauche sociale. Et si l’activisme plane au-dessus de sa tête, le jeune homme va, lui, choisir une voie sans parti, mais tout aussi militante : la création artistique. Il voyage, dessine, commence à s’afficher dans l’espace public. Installé à Marseille depuis 2010, il fait de la vieille cité historique sa ville de départ à l’exploration du bassin méditerranéen “politique et en lutte”.

C’est à Marseille que Mahn Kloix déploie toute sa palette créative. Comme avec son dernier projet en date, “Demain c’est pas si loin” : “Marseille est plurielle. Elle se compose d’un paysage urbain décousu, d’une répartition de richesses inégale. Dans le même temps, Marseille n’est qu’une” confie l’artiste. Demain c’est pas si loin est ma vision d’un ensemble urbain, uni dans ses différences.” Témoin de cette unité idéale ? “Un enfant en suspension, pris entre deux-mondes, qui pose la question de son devenir. Ville en pleine émancipation, la cité phocéenne va faire face demain à des défis environnementaux et sociaux colossaux. J’aime l’idée d’être à ses côtés, en ce moment crucial.”

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Brigitte de Thélin, sa rencontre avec la culture Navajos : “Your art is your heart”
Art
152 vues

Brigitte de Thélin, sa rencontre avec la culture Navajos : “Your art is your heart”

Rencontre avec l’artiste française Brigitte de Thélin, qui nous immerge le temps d’une interview dans l’histoire émouvante de l’art traditionnel Navajos et des peintures de sables médicinales. Bonjour Brigitte, avant de plonger dans l’univers des Navajos, pourriez-vous vous présenter,...

La galerie Kamel Mennour lance sa première vente NFT avec le collectif Obvious
Agenda
150 vues

La galerie Kamel Mennour lance sa première vente NFT avec le collectif Obvious

Kamel Mennour s’associe au collectif Obvious pour présenter son premier projet sous forme de NFT. Le collectif Obvious, composé de trois jeunes artistes français, fut parmi les pionniers de la création avec l’intelligence artificielle, à la frontière de l’art,...

Rencontre avec Marion Louisa, à l’initiative d’un tour de France des savoir-faire
Art
234 vues

Rencontre avec Marion Louisa, à l’initiative d’un tour de France des savoir-faire

Marion Louisa est une créative dans l’âme avec une passion communicative du vêtement et de la mode. Elle est attachée à rapprocher la création à la transmission et au partage. Marion s’est appropriée le média vidéo à merveille pour...