0 Shares 332 Views

“À Mon Piano”, le dernier clip de Turquoise M signe la fin d’une trilogie

9 décembre 2022
332 Vues

Turquoise M clôt sa trilogie acoustique avec le superbe clip d’A Mon Piano. Danseuse, pianiste, comédienne, Turquoise M écrit et compose une musique entre ombre et lumière, morceaux dénudés à l’extrême, sans fard, ni artifice.

Inspirée par des artistes comme Barbara, Véronique Sanson ou Ben Mazué, la musicienne nourrit ses textes de son histoire, avec pudeur et sensibilité. Après Ce Célibat et 15 plus tard, Turquoise M nous offre À Mon Piano, ode amicale à son instrument qu’elle remercie de son soutien. Comme un passage de l’ombre à la lumière, sa musique est une révélation poétique, un réenchantement.

Réalisée par Pénélope Marcadé, la vidéo d’A Mon Piano dévoile les talents expressifs de danseuse de Turquoise M qui dévoile en images une véritable performance physique et musicale.

À 9 ans, après la mort de son père, Turquoise M écrit et compose une chanson qui sera la première d’une longue série. Restant longtemps discrète sur son activité d’écriture et de composition, elle poursuit des études littéraires, puis part à l’étranger, intègre une école de théâtre, et à la suite d’un accident qui l’immobilise pendant 6 mois, se retrouve forcée d’admettre que la musique est son point d’ancrage depuis toujours, qu’il faut donc y revenir et surtout, s’y lancer.

En 2022, un an après avoir pris cette décision aussi vertigineuse qu’évidente, elle sort deux premiers singles ; l’un (Ce célibat), parle de célibat avec beaucoup de second degré l’autre (15 ans plus tard) parle de la mort avec une grande authenticité.

Avec À mon piano, Turquoise M clôt aujourd’hui ce premier cycle de piano-voix très épurés en s’adressant directement à l’instrument qui l’accompagne depuis l’enfance. Personnifiant son piano dans le rôle du meilleur ami, elle le remercie d’avoir été présent et inspirant à chaque grande étape de sa vie. Pour mettre en images ce sentiment de reconnaissance, elle a fait un clip où elle évolue dans un décor abstrait et sans limites qui représente toutes ces soirées passées seule dans un espace-temps infini où les mots et les mélodies lui ont été inspirées un peu malgré elle, comme par magie. C’est aussi un hommage à la présence de la lumière qui est toujours venue s’insérer au creux de la nuit, et plus généralement dans les moments plus sombres de sa vie.

Heureuse de s’être d’abord révélée au public avec des chansons brutes et “dénudées”, elle travaille maintenant avec Colin Russeil pour trouver les arrangements qui permettront d’habiller au mieux les morceaux de son premier EP, dont la sortie est prévue pour 2023. Elle promet plus de rythme, de chœurs ou de synthés, mais toujours autant d’émotion dans la voix.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée
Art
119 vues

Marlene Dumas « open-end » : une subjectivité libérée

À Venise, au Palazzo Grassi, Caroline Bourgeois a assuré le commissariat d’une rétrospective-évènement mettant à l’honneur Marlene Dumas jusqu’au 8 janvier 2023. Ce sont les quatre dernières décennies de pratique et de vie de l’artiste qui se sont offertes...

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”
Agenda
73 vues

L’Institut du Monde Arabe vous ouvres ses portes à l’occasion de son festival “IMA Comedy Club 2023”

À l’occasion du festival “IMA Comedy Club 2023”, l’institut du monde Arabe organise une journée portes ouvertes le mercredi 8 février de 10h à 18h. Les expositions : “Sur les routes de Samarcande. Merveilles de soie et d’or”, “Habibi, les...

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette
Agenda
79 vues

Fiore Verde , le festival qui met en lumière les cultures italiennes au Parc de la Villette

“Fruit d’une maîtrise de l’italien aussi humble qu’approximative, Fiore Verde est né en mai 2022, en plein coeur du premier printemps post-pandémie et pré-toutlereste. On entend alors Thomas Mars (Phoenix) et Giorgio Poi magnifier de leurs voix le Haute...