0 Shares 427 Views

Arles 02-16 (A) : une exposition du photographe Matt Frenot – Jusqu’au 30 juillet 2020

21 juillet 2020
427 Vues

Les commissaires d’exposition Sophie Gressens, France-Lan Lê Vu et Camille de Sancy ont invité l’artiste Matt Frenot à exposer des œuvres extraites de sa série Arles et issues de collections particulières, au café Les Matins Blancs.

L’exposition se présente comme une mise en abyme de l’espace domestique ; les images d’abord capturées dans l’espace intime de l’artiste sont ici vues dans le contexte domestique des intérieurs dans lesquels elles se trouvent désormais.

Arles 23-12 (A), 2016, photographie, prise de vue analogique, épreuve chromogène, 40x32cm

Matt Frenot a étudié à l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy et à l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles. Il a participé au programme de recherche “création et mondialisation” de l’École offshore, piloté par Paul Devautour à Shanghaï. Son activité se déploie dans le domaine des arts visuels avec des médiums variés tels que la photographie, la vidéo, le son, l’écriture et le dessin. Sa démarche se définit par une représentation fragmentaire des lieux qu’il explore, en relation avec la couleur. De l’espace domestique où se forme son écriture picturale à l’environnement complexe de grandes mégalopoles, il élabore un langage où les formes sont condensées et ouvertes. Il entreprend en parallèle une réflexion sur les matériaux de sa production photographique. Ses œuvres ont été exposées dans différents lieux : musées, galeries, cinéma, commerces, chapelle. Il collabore également à l’organisation d’événements et d’expositions avec des commissaires indépendants.

Arles 02-16 (A), 2016, photographie, prise de vue analogique, épreuve chromogène, 40x32cm

Matt Frenot présente des extraits de sa série de photographies Arles de 2016. Cette série entièrement réalisée dans son appartement arlésien est l’occasion d’une déambulation au cœur même du processus de création de l’artiste à Arles. Le public entre dans l’espace d’exposition comme il entrerait dans un espace de vie. Portant sur les objets du quotidien, elle entre ainsi en résonance avec le lieu, un café familial qui se présente comme une extension de l’espace intime. Les oeuvres exposées ont été prêtées par des particuliers, double référence à un espace domestique.

Le prosaïsme des objets et des choses alimente sa réflexion sur l’image. À travers le médium photographique, l’artiste questionne leur essence. Comment portraitiser une tartine, une serviette ?

“La serviette était seule, tellement seule que j’avais l’impression de pouvoir enlever la chaise sans que la serviette change de place.”
Jean Genet, L’Atelier d’Alberto Giacometti, 1858

Par les jeux de lumière et l’importance accordée aux couleurs qu’il capte avec justesse, Matt Frenot met en présence les objets ; il dévoile l’évidence.

Le lieu investi de façon subtile et temporaire par l’artiste permet au visiteur de découvrir des tirages originaux de la série, accompagnés de dessins et de nouvelles tentatives à portée de main…

Arles 01-15 (B), 2016, photographie, prise de vue analogique, épreuve chromogène, 40x32cm

Betterave, 2019, dessin couleur sur papier Canson, 30x20cm

Choux vinaigré, Roquette, 2019, dessin couleur sur papier Canson, 30x20cm

Fraise Pistache, 2019, dessin couleur sur papier Canson, 30x20cm

[Source : communiqué de presse] 

Articles liés

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert
Agenda
107 vues

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert

Classique au Vert et les Festivals du Parc Floral ont dû plus que jamais se réinventer pour proposer une formule inédite adaptée à ce moment si particulier. L’essentiel est là, permettre à la musique de résonner et aux musiciens...

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf
Agenda
138 vues

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf

Quand les femmes font comme les hommes ! Et si les femmes étaient le sexe fort ? Et si les rôles étaient inverses ? Et si elles ne croyaient plus au grand amour ? Et si l’homme idéal venait...

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”
Art
299 vues

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”

Rencontre avec Horéa, une artiste alsacienne qui s’épanouit à travers son art et nous surprend avec des compositions toujours plus détonantes. Elle nous fait aujourd’hui le plaisir de répondre à nos questions. Pour ceux qui ne te connaissent pas,...