0 Shares 207 Views

Carminibus à l’ABC Théâtre

3 juin 2019
207 Vues

Je suis un chien errant à bout de voyage.

Est l’histoire d’un homme déraciné, qui a quitté son île il y a bien longtemps pour rejoindre un autre continent, une ville gigantesque, titanesque qui l’a peu à peu englouti dans les affres de ses nuits. Cet homme s’est perdu dans des volutes interdites et des corps féminins qui ne l’ont jamais nourri, jamais ramené jusqu’à lui.

Et puis un jour, après des années d’errance, il en a eu assez de se perdre. Il décide de retourner sur son île. C’est sur ce chemin du retour à soi et de la renaissance qu’il fait une rencontre, celle qu’on ne vit qu’une seule fois dans sa vie. L’amour est entré dans sa vie et la vie a repris possession de cet homme blessé.Et puis son grand amour s’en est allé, la vieillesse, la maladie l’a emporté loin de lui.

Alors, l’homme, après la souffrance et l’incompréhension de la disparition de ce grand amour, voit son quotidien peuplé de souvenirs, de l’absence de ce grand amour et du vide qu’elle créé, avant de se voir vieillir et partir, à son tour, pour la rejoindre…

[Source : communiqué de presse]

 

Articles liés

Avana, un groupe de rock alternatif qui nous réserve de belles surprises
Musique
153 vues

Avana, un groupe de rock alternatif qui nous réserve de belles surprises

Rencontre avec Al Rasheed, Lord Simon, Don Rafael, et Sir Thomas,  membres du groupe émergent bordelais Avana. Quelques mots sur l’origine du groupe, son nom et le rôle de chacun ? C’est l’histoire de trois potes de lycée qui...

Nicolas Barrome Forgues : “C’est un peu comme si Jérôme Bosch ou Salvador Dalí dessinaient du Bob l’Éponge”
Art
358 vues

Nicolas Barrome Forgues : “C’est un peu comme si Jérôme Bosch ou Salvador Dalí dessinaient du Bob l’Éponge”

Nicolas Barrome Forgues nous entraîne dans son univers coloré et fantastique. Il nous raconte la façon dont il fait de l’image et la décline. Peux-tu te présenter en quelques mots ? Je m’appelle Nicolas Barrome Forgues, je suis originaire...

Cárdenas, Mon ombre après minuit – Maison de l’Amérique latine à partir du 1er septembre
Agenda
145 vues

Cárdenas, Mon ombre après minuit – Maison de l’Amérique latine à partir du 1er septembre

La Maison de l’Amérique latine à Paris est heureuse d’annoncer sa réouverture le mardi 1er septembre 2020 avec son exposition dédiée à l’œuvre graphique de l’artiste cubain Agustín Cárdenas. Si l’artiste cubain est internationalement reconnu comme l’un des grands...