0 Shares 354 Views

Cinéma en débat(s) pour la 13e édition du festival Un état du monde au Forum des images

31 octobre 2022
354 Vues

Entre création cinématographique et questions de société, le festival du Forum des images propose pour cette nouvelle édition une sélection d’avant‑premières et d’inédits ; un hommage pour la première fois en France à Adam Curtis, en sa présence ; un coup de projecteur sur le cinéma chilien ; une journée en soutien à Jafar Panahi et au peuple iranien ainsi que des rencontres autour de la collection “Le mot est faible” des éditions Anamosa. Une édition plus que jamais ouverte sur le monde et sur notre époque ! Récits familiaux, luttes syndicales, crise écologique, histoires d’exils : les films présentés ont tous en commun le regard singulier d’un·e cinéaste.

15 films en avant-première et inédits

Saint-Omer, le nouveau film d’Alice Diop, et son premier long métrage de fiction, ouvre le festival le vendredi 11 novembre à 20h. Multi-primée à Venise, et tout récemment récompensée du Prix Jean Vigo, cette œuvre stimulante et audacieuse renouvelle le rituel du film de procès. Obsédée par un fait divers de 2013 (une Sénégalaise accusée de matricide), la cinéaste s’en empare pour questionner notre rapport à la maternité. Alice Diop nous fait l’honneur d’être des nôtres. Le public aura l’occasion de découvrir également pendant le festival son documentaire inédit en salle, La Mort de Danton.

Cinéaste iranien mondialement salué et distingué au fil des années dans des festivals comme Cannes, Venise, ou Berlin, Jafar Panahi est emprisonné depuis juillet dernier. Malgré l’interdiction de filmer, de voyager, de s’exprimer publiquement, le cinéaste iranien continuait de tourner. Aucun ours, mise en abyme de sa propre situation, dénonce l’oppression en Iran. Cette projection exceptionnelle sera l’occasion de lui apporter notre soutien et de saluer son courage (12 novembre à 20h30). Animée par Asal Bagheri, spécialiste du cinéma iranien, une table ronde “Solidarité avec le peuple Iranien”, organisée le même jour à 18h, réunit Sepideh Farsi (cinéaste), Mahdis Sadeghipouya (chercheuse) et Mina Kavani (actrice – sous réserve).

Le courage et l’engagement sont également au cœur des documentaires et fictions de cette sélection. Il nous reste la colère filme la lutte de Philippe Poutou et de ses collègues pour empêcher la fermeture de leur usine à Blanquefort. Celui-ci sera au Forum des images, aux côtés des cinéastes Jamila Jendari et Nicolas Bernaert (13 novembre à 17h30). Avec Maîtres, le réalisateur Swen de Pauw suit le travail d’un cabinet d’avocat spécialisé en droit des étrangers. Il présente son film en compagnie des protagonistes (14 novembre à 20h).
Parmi les autres avant-premières et inédits cette année, un lumineux plaidoyer contre le poids du patriarcat Joyland de Saim Sadiq, récompensé de la Queer Palm et du Prix du jury Un certain regard à Cannes cette année (16 novembre à 20h30) ; une balade poétique dans le Grand Paris du tout jeune Martin Jauvat, en sa présence ou encore le premier long métrage de Cristèle Alves Meira, Alma Viva, tourné au Portugal dans le village de sa mère et sélectionné cette année à la Semaine de la critique (en sa présence, 15 novembre à 18h). D’autres avant-premières sont à découvrir jusqu’à la soirée de clôture le 17 novembre à 20h30 avec Les Pires de Lise Akoka et Romane Gueret, qui sera présente pour la projection.

Hommage à Adam Curtis

Pour cette 13e édition, le Forum des images est heureux d’accueillir Adam Curtis, considéré comme l’un des meilleurs documentaristes de notre temps. Imaginé en collaboration avec les éditions Façonnage, cette rétrospective, totalement inédite en France, nous invite à découvrir une œuvre fondamentale, puissante, fascinante et poétique. Documentariste pour la BBC depuis les années 1990, Adam Curtis tisse une analyse passionnante et inédite de notre modernité et de toutes les formes de systèmes qui nous gouvernent, à travers une série de films et séries aux réminiscences godardiennes et dont l’érudition puise sa source dans les archives et l’Histoire.

Une master class, dimanche 13 novembre à 18h, animée par le critique Jacky Goldberg, sera l’occasion de décrypter le travail, le rapport aux images et aux archives de celui qui se définit non pas comme un cinéaste mais comme “un journaliste émotionnel”.
Le public aura la chance de découvrir quatre de ses films dans lequel Adam Curtis déconstruit les rouages du pouvoir et où l’histoire du XXe siècle est mise en pièces : HyperNormalsation (2016) ; Bitter Lake (2015) ; The Power of Nightmares (2004) et All Watched over by Machines of Loving Grace (2011).
Cet événement est associé à la publication aux éditions Façonnage du livre, Pandore – Le Monde dans l’œil d’Adam Curtis, sous la direction de Jérôme Dittmar. En librairie le 2 décembre et en avant-première pendant le festival.

Des nouvelles du Chili

À l’occasion d’un focus sur le Chili et l’émergence d’un cinéma des plus dynamiques, le festival rend hommage à deux cinéastes essentiels. Maite Alberdi, réalisatrice, scénariste, productrice et critique de cinéma, rencontrera le public pour la projection de son film inédit en salle El Agente topo (17 novembre à 18h30) et accompagne les projections de L’École de la vie et Once par de courtes vidéos diffusées au début de chaque séance.

Coup de projecteur en quatre films sur Sebastián Lelio, cinéaste emblématique du tout nouveau cinéma chilien : La Sagrada Familia, Gloria, Une femme fantastique et Désobéissance. Il y offre des rôles magnifiques de femmes fortes, cherchant à s’affranchir, à ses interprètes féminines : Paulina García, Daniela Vega, Rachel Weisz et Rachel McAdams.

Retrouvez toute la programmation des séances en détail ainsi que celle des rencontres en cliquant ici

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
105 vues

Venez écouter le nouvel opéra Crépuscules de l’Orchestre Lamoureux

Au crépuscule de ses jours, Lili Boulanger compose D’un soir triste. Affaiblie, percluse de douleurs, c’est la dernière œuvre qu’elle eut la force de noter de sa main peu avant que la maladie ne l’emporte à l’âge de 24 ans....

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux
Agenda
96 vues

Mademoiselle in Paris : le nouveau concert symphonique de l’Orchestre Lamoureux

On l’appelait « Mademoiselle ». L’orchestre Lamoureux célèbre Nadia Boulanger, musicienne complète, interprète, compositrice, cheffe d’orchestre (elle fût souvent à la tête de l’Orchestre Lamoureux) et pédagogue au rayonnement mondial, à travers sa musique, bien sûr, et celle de...

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !
Agenda
107 vues

Traversez un siècle d’histoire à l’exposition Jouez, Postez !

Du 1er décembre 2022 au 14 mai 2023, le Musée de La Poste propose au public de traverser un siècle d’histoire à hauteur d’enfant, quand La Poste s’invitait à l’école ou à la maison par le biais de planches...