0 Shares 639 Views

Cold Blood – La Scala

6 décembre 2018
639 Vues

Les lumières s’éteignent. La caméra tourne. Action !

Les doigts cabriolent dans un merveilleux décor miniature, les caméras voltigent et dansent, une voix raconte. Le cinéaste Jaco Van Dormael et la chorégraphe Michèle Anne De Mey font un film, en direct, sous vos yeux. Un voyage en avion, une forêt dans le brouillard, sept morts inattendues… Une danse de vie !

Un hommage à la vie

Les lumières dans la salle s’éteignent. La caméra tourne. Action ! Les doigts cabriolent dans un merveilleux décor miniature, les caméras voltigent et dansent, une voix raconte. Le cinéaste Jaco Van Dormael et la chorégraphe Michèle Anne De Mey font un film, en direct, sous vos yeux. Un voyage en avion, une forêt dans le brouillard, sept morts inattendues… Parmi les soubresauts d’un rêve éveillé, Cold Bloodégrène les vies dans un récit sous hypnose à l’humour décalé. Avec légèreté, la vie célèbre ses derniers instants de bonheur et les souvenirs défilent, doucement alanguis ou vivaces. L’existence reste en suspens le temps d’une danse. Lorsque la mort s’invite, elle est absurde souvent, triviale, parfois drôle. « Il y a des morts mécaniques, des morts organiques, des morts qui sentent bon, des morts en pleine nuit, des morts en direct, des morts en silence. Et puis, il y a des morts érotiques », dit le texte de Thomas Gunzig. Dans ce monde des morts, la danse n’a rien de macabre. Au contraire, elle est un hommage à la vie, aux sens, à l’amour, aux derniers instants de lumière et aux souvenirs qui ont précédé. « Y-a-t-il une vie avant la mort ? » semble nous demander Cold Blood. La réponse tient dans ces mains que l’on voit virevolter, dans ces doigts virtuoses qui s’accrochent à la vie et à la lueur des projecteurs. Le spectacle explore le minuscule, arpente des petits mondes où la vie s’observe à travers un kaléidoscope. Dans des décors lilliputiens, les mains s’enlacent et se délassent, se touchent et s’en vont, reviennent avant de s’évanouir pour de bon. Emmené par Michèle-Anne de Mey et Jaco Van Dormael, le collectif Kiss & Cryrevient pour cette nouvelle création : un plateau de tournage cinématographique sur scène, filmant en direct des petits mondes animés par des techniciens à vue.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril
Agenda
13 vues
Agenda
13 vues

Un tramway à Jérusalem – Le nouveau film d’Amos Gitaï sort en salles le 24 avril

À Jérusalem, le tramway relie plusieurs quartiers, d’est en ouest, en enregistrant leur variété et leurs différences… Cette comédie regarde avec humour des moments de la vie quotidienne de quelques passagers, de brèves rencontres qui se produisent au fil...

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril
Agenda
18 vues
Agenda
18 vues

l’adieu à la nuit – Un film de André Téchiné avec Catherine Deneuve en salle le 24 avril

Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une...

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril
Agenda
20 vues
Agenda
20 vues

Mais vous êtes fous – Un film avec Pio Marmaï au cinéma le 24 avril

Roman aime Camille, autant qu’il aime ses deux filles. Mais il cache à tous un grave problème d’addiction, qui pourrait mettre en péril ce qu’il a de plus cher. L’amour a-t-il une chance quand la confiance est rompue? [Source...