0 Shares 423 Views

“Cubes 4.0” : une exposition de Mr June à la GCA Gallery Paris

Découvrez l’exposition “Cubes 4.0” de l’artiste Mr. June à la GCA Gallery Paris du 16 juillet au 12 septembre.

L’année 2019 était censée avoir être la plus active de la carrière de David “Mr. June”
Louf jusqu’à présent. Jusqu’à ce qu’une chute d’une échelle en finissant un mur lui brise la
jambe et la cheville et le lie à un fauteuil roulant pendant huit mois. Cela l’a forcé à annuler l’intégralité de son programme, et a finalement conduit à son examen approfondi le plus détaillé de la forme hexagonale jusqu’à présent. Coincé à la maison et incapable de consacrer son énergie créatrice à autre chose, cette séquence de quinze tableaux a été créée dans des circonstances soudainement trop familières à notre mode de vie actuel.

Après avoir travaillé comme graffeur et graphiste pendant de nombreuses années, Mr.
June a décidé que pour pouvoir vraiment exceller dans son travail, il devait concentrer toute son énergie créative dans un seul projet. Son sens du design, de l’art, du graffiti et du muralisme se combinait en une seule entreprise artistique, articulée sur ses toiles et peintures murales travaillant en tandem. Cela l’a conduit dans une quête de la forme parfaite, qu’il a trouvée dans l’hexagone. Il en a fait le sujet de chacune des séquences ininterrompues de toiles «cubes» qu’il peint depuis.

Mr June – NYC

En étudiant continuellement jusqu’où il peut pousser les possibilités dans cette approche, Mr. June découvre de nouvelles idées pour ces cubes tout en expérimentant ses peintures murales. Les compositions pour celles-ci sont créées en freestyle mais en y ajoutant un ensemble de règles et de restrictions qu’il s’est imposées. Appliquant une grille dérivée de la forme du mur lui-même et des éléments qui s’y trouvent, il remplit ensuite son espace physique avec des fragments et des facettes des mêmes hexagones trouvés dans ses peintures. La conversation créative entre ces deux piliers de son œuvre le pousse vers la représentation ultime et parfaite de l’hexagone, qui reste à trouver.

Vernissage en présence de l’artiste jeudi 16 juillet de 18h00 à 21h00

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”
Cinéma
7 vues

Léa David, directrice de salle de cinéma : “La phase de colère est passée, je suis juste déçue”

Gérante d’une salle de cinéma à Clermont dans l’Oise, Léa DAVID a 24 ans et nous explique aujourd’hui les tenants et aboutissants d’un métier qui a du mal à survivre au COVID19.  Bonjour Léa, peux-tu nous expliquer ton parcours...

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »
Cinéma
14 vues

Marine Laclotte : « L’animation prend tout son sens lorsqu’elle sert le réel »

Rencontre avec la lauréate du Prix du Jury de la compétition internationale « Les Regards de l’ICART ». Marine Laclotte, jeune réalisatrice, revient sur son film « Folie Douce, Folie Dure », un documentaire animé qui nous plonge dans le quotidien d’un hôpital...

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK
Musique
26 vues

Rencontre avec Paul et Mus, le duo du groupe Fantomes pour leur nouvel album IT’S OK

Fantomes, c’est un duo qui naît autour de l’amour des vieux amplis et des riffs de guitare bien gras, un duo qui se fiche des tendances musicales, qui joue surtout pour se sentir vivant. Après un premier EP éponyme...