0 Shares 294 Views

Demi Mondaine – EP Private Parts

12 juin 2013
294 Vues
Demi Mondaine - EP Private Parts

Le nouveau Ep de Demi Mondaine s’appelle « Private Parts », du nom de cet inédit d’Iggy Pop, écrit en 69 à l’époque des Stooges et qu’Iggy Pop a offert royalement à Béatrice et à sa voix rauque, violente qui fouille au fond des tripes et captive l’auditeur.

On peut déjà découvrir deux extraits : Paris sous la Neige et Zombie.

La Demi Mondaine c’est cette femme qu’on veut tous et toutes être ou avoir. Assez Mondaine pour s’inviter en première partie d’Alice Cooper, claquer la bise à la panthère Asia Argento, ou encore partir aux Etats-Unis célébrer Jeff Buckley en compagnie de son guitariste Gary Lucas. Assez Demi aussi puisqu’elle retourne régulièrement le bar de la Féline, sa deuxième maison du XXème où elle louvoie depuis toute petite. Toujours sur le fil, Demi Mondaine c’est la maman et la putain qui ne font plus qu’un. Femme au corps ravageur, elle ne se lasse pas d’en faire une arme. Sulfureuse et hypnotisante, on ne peut que transpirer quand on entend Paris sous la Neige. Le rock est une histoire de sauvagerie, de fureur et de sensualité. Elle le sait depuis toujours et elle n’est pas prête à lâcher.

Habitée, sa voix rauque rappelle tous les grands : PJ Harvey, Siouxie, les Clash, Patti Smith… Dans une époque où l’on entend trop souvent que le rock n’a pas couilles, Demi Mondaine prouve qu’il n’en a plus besoin. Avec elle, il n’en touche que plus au cœur. Comme une gifle, son Hymne A l’Amour révèle aussi la femme de passion, celle qui rentre au petit matin en chantant Barbara. Si son rock est aussi sauvage c’est qu’il est fait avec les tripes. Et là encore, il faut des couilles pour les montrer sur scène. Quelle que soit la langue, de Molière ou de Shakespeare, elle est maniée avec doigtée. Parfois, elle vous met un coup derrière l’oreille, vous fait frissonner. Parfois elle vous mort au sang et vous envoie valser. Pas étonnant alors que l’Iguane en personne lui ait offert un titre. Si lui a succombé, qu’est-ce qu’on pourrait bien faire ? Lui courir après. Private Parts, titre d’Iggy que Tin-Tin a tatoué sur son corps, fera office de premier manifeste. La série de concert qui suivra et son passage sur les planches dans une version d’American Tabloid d’Ellroy finira de vous prouver qu’on peut être femme, rockeuse, maman, mannequin…sans avoir à choisir.

Pour participer à l’enregistrement du nouvel album :
https://www.oocto.com/demi-mondaine 

Articles liés

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !
Agenda
207 vues
Agenda
207 vues

Boule et son nouvel album à l’Auguste Théâtre !

Boule nous revient le 24 mai avec son second album Appareil Volant Imitant l’Oiseau Naturel et une vaste tournée. Aux manettes, on retrouve le duo Robin Leduc – Cyrus Hordé (Gauvain Sers, Revolver). À travers des anecdotes autobiographiques, Boulepropose...

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !
Agenda
25 vues
Agenda
25 vues

Une nature morte dans un fossé revient au Théâtre du Gymnase !

Cette pièce est l’histoire du meurtre d’Elisa Orlando. C’est l’histoire de la violence faite aux femmes immergées dans un monde d’hommes. Un patelin paumé entre Gènes et Milan. La nuit. Boy rentre de boite. Emboutit la voiture dans un arbre. Descend, fait quelques pas,...

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique
Agenda
251 vues
Agenda
251 vues

La Nuit de l’ICART 9e édition : la fête de la musique

Depuis 11 ans, les étudiants en management culturel et marché de l’art de l’ICART animent leur campus parisien avec un événement de taille. Cette année, la Nuit de l’ICART fournit l’occasion de célébrer la fête de la musique avec...