0 Shares 440 Views

Dès le 10 février, venez découvrir “SUPER TERRAM” : une exposition immersive et sensible sur la condition humaine

10 janvier 2023
440 Vues

Du 10 février au 19 mars 2023, 10 artistes internationaux d’art urbain sont réunis à Paris pour créer sur plus de 3 000 mètres carrés, SUPER TERRAM est la nouvelle exposition puissante et sensible à découvrir.

À l’invitation de la Fondation Desperados pour l’Art Urbain, l’artiste-curateur Gaël Lefeuvre a convié 10 artistes internationaux parmi les plus avant-gardistes de la scène urbaine actuelle pour produire dans une ancienne fabrique industrielle du XIe arrondissement de Paris, une exposition immersive et gratuite sur plus de 3 000 mètres carrés.

SUPER TERRAM (hors sol en latin) se présente comme une allégorie de nos vies contemporaines artificielles en perte de repères face à la Nature et aux éléments qui constituent l’existence. Les artistes en donneront leur interprétation à travers une diversité d’œuvres organiques et évolutives parmi lesquelles des sculptures, des peintures, des installations, visuelles et sonores, ainsi que des œuvres d’art numérique, toutes réalisées in situ.

Des artistes à l’avant-garde de la scène urbaine internationale

Reconnu pour ses expositions dans des lieux insolites, l’artiste-curateur Gaël Lefeuvre poursuit ici son ambition de proposer une nouvelle manière de présenter la pratique urbaine, en réinventant le genre et bousculant les lignes.

SUPER TERRAM réunit 10 artistes qui ont en commun de travailler un art contextuel : le sculpteur d’objets ironiques Michael Beitz (États-Unis), l’iconoclaste Gonzalo Borondo (Espagne), le collectif CELA (France) qui interroge notre rapport au réel à travers ses créations lumineuses, le prodige du GIF A. L. Crego (Espagne), le maître du détournement Germain Ipin (France), le sculpteur environnementaliste Joaquín Jara (Espagne), l’artiste Addam Yekutieli alias Know Hope (Israël) connu pour ses projets collaboratifs autour des questions sociales, le sculpteur Amir Roti (France) qui questionne notre rapport au temps et à l’espace à travers son travail sur la pierre, le peintre du rue et explorateur Seth (France), ainsi que l’artiste pluridisciplinaire Axel Void (États-Unis) qui sublime l’ordinaire. Tels des chercheurs infatigables, tous ces artistes font de l’expérimentation des matériaux et du dialogue avec leur environnement, leur fer de lance. L’artiste-vidéaste Matteo Berardone (Italie) présente sur le lieu même de l’événement, un ensemble de films racontant le processus de création en commun des 10 artistes au sein de ce “laboratoire artistique” qu’est SUPER TERRAM.

Gonzalo Borondo – Eter © Roberto-Conte

Une allégorie de nos vies contemporaines artificielles… déconnectées du vivant

La scénographie tamisée et immersive de SUPER TERRAM offre une expérience artistique et sensorielle au cœur d’un espace de 3 000 mètres carrés recouvert de terre, symbole du cycle éternel de la vie.

Tout cherche à déstabiliser et émouvoir le spectateur, faisant appel à ses cinq sens et transformant la visite en une expérience qui touche à sa sensibilité et son imaginaire. Les œuvres composées d’éléments naturels et organiques (terre, bois, roche, végétation, etc.) semblent sortir de terre pour “interroger notre condition humaine”.
Leur caractère changeant, vivant et éphémère, questionne notre rapport au temps, aux éléments, à nos références ancestrales et modernes, à nos mémoires et au sacré. Les artistes invitent ainsi à prendre conscience du cycle continu “construction-destruction” propre à l’existence.

Un espace d’exposition atypique

Au sein de l’Espace Voltaire, ancienne petite fabrique industrielle, est conduit depuis 2019 un vaste projet d’occupation temporaire porté par la coopérative Plateau Urbain. La Fondation Desperados pour l’Art Urbain a été convié dans le but de magnifier l’espace une dernière fois à travers une exposition d’art urbain hors norme.
Au terme de l’événement SUPER TERRAM, le bâtiment sera totalement restauré et restructuré.

Amir Roti – Orphée au retour des enfers

La Fondation Desperados pour l’Art Urbain

Créée en 2018, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain, est engagée pour la promotion et la diffusion de l’art urbain contemporain sous toutes ses formes. Elle met un point d’honneur à soutenir les artistes, émergents comme plus établis, dans l’enrichissement de leur pratique et le développement de leurs projets. Elle privilégie l’échange, le partage et déploie son action au cœur de la société à travers des événements nomades. Audacieuse, innovante et créative, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain s’adresse à la fois aux artistes, aux acteurs de la scène artistique et au grand public avec liberté et sincérité.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Christina Rosmini dévoile “La Louve”, un premier extrait de son nouvel album “INTI” prévu pour mars
Agenda
53 vues

Christina Rosmini dévoile “La Louve”, un premier extrait de son nouvel album “INTI” prévu pour mars

Entre chanson française, flamenco, musique orientale et musique latine, Christina Rosmini a construit depuis le début de sa carrière un univers artistique affirmé, affranchi des repères musicaux traditionnels. A travers ses créations, nourries d’une forte identité méditerranéenne, elle nous...

Le duo canadien DVSN en concert le 31 janvier au Bataclan
Agenda
73 vues

Le duo canadien DVSN en concert le 31 janvier au Bataclan

Cinq ans après son dernier passage en France, le duo canadien de RnB, DVSN, est de retour à Paris sur la scène du Bataclan le 31 janvier prochain. Composé du chanteur Daniel Daley et du compositeur Nineteen85, DVSN s’est...

Cédric Fernandez mélange l’improvisation et la mémoire dans “L’Expérience inoubliable”
Spectacle
89 vues

Cédric Fernandez mélange l’improvisation et la mémoire dans “L’Expérience inoubliable”

Depuis environ 10 ans, Cédric Fernandez émerveille le public du monde entier avec son spectacle L’Expérience inoubliable, une performance mélangeant l’improvisation théâtrale et la mémoire. L’improvisateur nous raconte son parcours atypique fait de rencontres, de rires et de voyages....