0 Shares 6521 Views

Exposition « Contes de la cohabitation urbaine » – PDP gallery

unnamed copie copie copie

Exposition « Contes de la cohabitation urbaine » – PDP gallery

Oeuvres de Virginia Bersabe, Inigo Sesma, Mohamed Lghacham, Diego Vallejo-Garcia

Du 4 au 14 mai 2017

Vernissage le jeudi 4 mai à partir de 18h30

Lieu d’expositon 
24 bis, Rue Saint Roch
75001 Paris
M° Pyramides

www.pdpgallery.com
FB : PDPgallery

Du 4 au 14 mai 2017

PDP Gallery présente l’exposition collective “ Contes de la cohabitation urbaine”avec Virginia Bersabe, Inigo Sesma, Mohamed Lghacham et Diego Vallejo-Garcia.

Ces peintres issus de la nouvelle génération espagnole se retrouve à Paris pour partager une vision d’une figuration toujours plus narrative et poétique. Ces “ Contes de la cohabitation urbaine” sont un regard sur la ville, de la campagne aux premières périphéries, vers le centre et nos intérieurs. Cette rencontre est l’occasion de mettre en avant des différences esthétiques, des envies de peinture rendue possible par une force technique commune qui définissent aujourd’hui cette cohabitation.

Originaire d’Ecija, en Andalousie, Virginia Bersabe réorganise la mémoire, donne vie aux souvenirs, ces marques du temps. Ainsi cette jeune peintre, née en 1990, diplômée des Beaux-Arts de Seville, nous livre une peinture saisissante a travers l’étude de la peau et de la mémoire.

Élevé au sein d’une famille d’artiste, Diego Vallejo-Garcia, né en 1991, cherche a retranscrire la lumière, celle d’un paysage rural au frontière de la ville. Originaire d’Avila, au centre de l’Espagne, le peintre nous livre de grands formats a l’huile sur toile. Après des études a Salamanque et a Barcelone, c’est dans la capitale catalane que le peintre s’installe afin d’évoluer vers son ambition de maitrise de l’espace.

C’est d’abord sur mur que Mohamed Lghacham développe sa peinture. Après un passage par l’université de Barcelone, ce jeune peintre , ne en 1993, installe en Catalogne depuis son enfance, propose une peinture a l’huile courageuse ou l’expression est absente, nous fessant entrer a l’intérieur de la vie urbaine.

Chez Inigo Sesma, la mise en scène est la clé de la volonté du peintre de transformer, de manipuler, la réalité d’une image. Originaire de San Sebastian,le peintre évolue au gré des expériences internationales qui font son identité picturale. D’abord universitaire a Barcelone, puis a New-York de 2011 a 2013 avant d’obtenir un master de Peinture a Bilbao en 2015 ou au travers d’une longue résidence a Berlin en 2013, Inigo Sesma raconte le voyage d’une generation.

A découvrir sur Artistik Rezo :
– Vernissages – Paris – Mai 2017

[Sources : © communiqué de presse]

Articles liés

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC
Agenda
77 vues

Le Centre Pompidou met les femmes à l’honneur dans son nouveau MOOC

Dans un souci d’affirmer son engagement pour l’égalité entre les genres et la création artistique féminine, le Centre Pompidou publie son nouveau MOOC dédiée aux femmes artistes “Elles font l’art”.  À découvrir ! Tout d’abord, pour ceux qui ne...

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants
Art
122 vues

Andrea Ravo Mattoni présente une fresque en hommage aux soignants

Andrea Ravo Mattoni dévoile une nouvelle fresque dans un endroit gardé secret, dans la province de Varèse en Italie : une reproduction de David et Goliath par Guido Reni (1607), entièrement réalisée à la bombe aérosol. “Un an s’est...

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux
Musique
85 vues

Davy Sicard, un artiste qui navigue entre les styles musicaux

Auteur, compositeur, interprète, Davy Sicard est un musicien accompli. Alors que c’était le foot qui l’intéressait enfant, c’est par son père, qui travaillait pour un orchestre, que lui vient finalement cette autre passion. Sa carrière débute en 1992, alors...