0 Shares 1364 Views

Exposition « Rue Barcelona » – Galerie Deux6

Pour quoi une grande partie des grands noms de l’Art Urbain mondial viennent de Barcelone ? Quelle est l’influence de Barcelone sur les artistes de la rue ? Pour quoi le « style Barcelone » est-il célèbre et universellement reconnu ?

L’exposition « Rue Barcelona » s’installe à Paris et elle ne passe pas inaperçue puisque ce ne sont pas moins de dix artistes urbains de renoms qui seront exposés !

Chanoir, Andrea Btoy, Debens, Jafet Blanch, Fasim, Grito, Mina Hamada, Sawe, Zosen et Eos s’unissent pour vous faire voyager dans l’une des villes les plus incontournables du monde en matière de street art.
Ces artistes espagnols dont la popularité n’est plus à défendre vous proposent une traversée de 30 années d’histoire du street art à Barcelone.
Au total, pas moins de 30 œuvres originales qui aident à comprendre l’influence que la ville de Barcelone a eu et continue d’avoir sur le mouvement mondial du street art. Pour les amateurs de graffiti, d’art urbain, d’art contemporain, pour les curieux, les irrévérencieux, les historiens, ceux qui n’ont pas de vacances et ceux qui aiment le soleil, cette exposition est ce qu’il vous faut!

Si la présence de l’art dans les rues de Barcelone est une réalité depuis les  années 80, le passage de la contre- culture marginale à l’engouement pour le street art tel que nous le connaissons est le fruit d’un processus long. Rue Barcelona dresse une esquisse de ce parcours et accompagne le spectateur dans un voyage temporel et spatial qui ne manque pas de séduire. Si au départ il s’agissait de graffitis, un basculement vers la reconnaissance des œuvres en tant que telles s’est amorcé vers la fin des années 2000.
Le graffiti parle de celui qui l’a fait, tandis que les artistes s’orientent vers un art qui s’adresse à celui qui le contemple… Quelques années de street art épanoui rythment alors Barcelone, jusqu’à la mise en place d’une politique répressive en 2006, qui contraint les artistes à s’exiler hors de la ville. Les zones périurbaines offrent des surfaces de créations plus grandes et c’est sans spectateurs que d’autres techniques se développent, en réaction aux nouveaux territoires exploités : muralisme, critique sociale…

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert
Agenda
66 vues

Rendez-vous au Parc Floral pour le Festival Classique au Vert

Classique au Vert et les Festivals du Parc Floral ont dû plus que jamais se réinventer pour proposer une formule inédite adaptée à ce moment si particulier. L’essentiel est là, permettre à la musique de résonner et aux musiciens...

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf
Agenda
108 vues

Jamais le deuxième soir à la Comédie Oberkampf

Quand les femmes font comme les hommes ! Et si les femmes étaient le sexe fort ? Et si les rôles étaient inverses ? Et si elles ne croyaient plus au grand amour ? Et si l’homme idéal venait...

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”
Art
246 vues

Horéa : “En tant qu’artiste, je veux être libre”

Rencontre avec Horéa, une artiste alsacienne qui s’épanouit à travers son art et nous surprend avec des compositions toujours plus détonantes. Elle nous fait aujourd’hui le plaisir de répondre à nos questions. Pour ceux qui ne te connaissent pas,...