0 Shares 242 Views

Festival K-LIVE : du 2 au 6 juin à Sète !

30 avril 2021
242 Vues

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, le festival K-LIVE maintient sa 14e édition du 2 au 6 juin à Sète ! Pour l’équipe du festival il s’agit cette année d’affirmer que K-LIVE se positionne dans l’acte : occuper l’espace public et faire culture dans un besoin d’expression.

Dans le cadre du MaCO (Musée à ciel ouvert) de Sète, K-LIVE reçoit l’Espagnol Manolo Mesa et le Sétois Tony Bosc. À l’occasion du Centenaire Georges Brassens K-Live proposera en même temps que K-LIVE Kids, une performance graphique et sonore orchestrée par Enaer (street artiste) et Bois Vert (hip-hop), en partenariat avec la Médiathèque Malraux. La semaine sera ponctuée de temps forts comme le K-LIVE Talk qui reçoit Karen Brunel-Lafargue, doctorante en Esthétique et Sciences de l’Art autour de la question : “L’art urbain, une tribune libre ?”. Mais encore le K-LIVE Exquis qui propose une rencontre sur la toile entre les artistes Bault et André Cervera, accompagnés en musique par Derinëgolem. Et pour terminer en beauté, K-LIVE Klub qui offrira la scène à Dab Rozer.

Manolo Mesa, invité d’honneur de l’édition 2021

Depuis son Andalousie natale, Manolo Mesa, né en 1989, délivre son art sur les murs du monde entier. Diplômé de la faculté des Beaux Arts de Séville, la peinture de Manolo Mesa traduit ses réflexions sur la mémoire, l’abandon ou encore la résistance. Son travail de figuration redonne vie aux lieux abandonnés qu’il découvre au fil de ses voyages. Son œuvre poétique est une ode à l’existence de l’Homme, sa solitude, sa mélancolie. Le travail de mémoire des lieux oubliés qu’il transforme est omniprésent. Il rend hommage non seulement à l’être humain, sa nature profonde, mais aussi à son histoire à travers des œuvres figuratives. Il développe ces dernières années des sujets liés à la nature morte, des fruits et de la céramique. Il est aujourd’hui représenté par la PDP Gallery.

Tony Bosc, l’enfant du pays

Autodidacte, Tony Bosc rend hommage à son île Singulière à travers sa galerie de personnages hauts en couleurs. Au départ, cet enfant turbulent canalise son énergie par le dessin, grâce à sa grand-mère qui lui a collé un crayon entre les mains. Spontanément, il se dirige vers le graffiti quelques années plus tard, avant de trouver sa marque de fabrique figurative, proche de l’art brut, où pêcheurs, jouteurs et danseuses de flamenco prennent vie. Ancré dans le réel, ses mises en scène sont teintées d’humour et d’ironie. Il aime peindre des figures emblématiques sétoises et les personnages typiques de la Pointe Courte qui l’ont vu grandir.

Le festival 

K-LIVE compte parmi les évènements pionniers qui ont anticipé et soutenu l’essor de l’art urbain. Depuis 2008, le festival compose son Musée à Ciel Ouvert (le MaCO de Sète), enrichi chaque année de cartes blanches aux artistes, invités à laisser une trace de leur passage sur les murs de l’Île Singulière. Témoin privilégié et curieux de l’évolution de ce mouvement artistique majeur du 21ème siècle, K-LIVE est fidèle à sa motivation initiale : prétendre à toujours plus de poésie dans l’espace urbain.

Cette année encore et pour sa 14e édition, K-LIVE déclinera les temps forts du festival du 2 au 6 juin à Sète, célébrant le Centenaire Brassens et le poète libertaire le 2 juin à l’Île de Thau avec une performance graphique et sonore.

Retrouvez la programmation détaillée ici. 

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”
Spectacle
145 vues

Élénie Sarciat : “Comme en danse, le mouvement permet d’ouvrir des possibilités de choix”

Rencontre post-événement avec la danseuse Élénie Sarciat, grande gagnante des Prix de l’ICART 2021 : tremplin artistique destiné aux jeunes artistes émergents sur le territoire girondin. Elle revient ici sur sa performance et nous confie son rapport au mouvement,...

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air
Agenda
143 vues

Réouverture de Fluctuart : 500 m2 de terrasse et rooftop en plein air

Fluctuart à ciel ouvert ! Le centre d’art urbain situé au pied du Pont des Invalides inaugure sa terrasse, avec un espace de plus de 500 m2 au fil de l’eau, un nouveau terrain de jeu pour les artistes....

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”
Art
183 vues

Jean-Luc Valembois : “Chaque année, je parcours plus de 200 000 km à travers l’Europe pour acheter des œuvres”

Chaque année, Jean-Luc Valembois parcours l’Europe à la recherche de pièces uniques sur le thème de l’art cynégétique du 19ème siècle. Rencontre avec un chercheur d’art qui a fait de sa passion, son métier.  Pouvez-vous vous présenter ? Jean-Luc...