0 Shares 98 Views

“Grafíca” : Alberto Burri expose à la galerie A&R Fleury à partir du 26 novembre

23 novembre 2021
98 Vues

Oro e Nero, 1993 Série de 10 oeuvres tirées à 30 exemplaires © Alberto Burri

Du 26 novembre 2021 au 5 février 2022, Alexandre et Richard Fleury dédient une exposition au répertoire graphique d’Alberto Burri. Cette exposition met en lumière le vaste alphabet élaboré par Alberto Burri, comme sa capacité à manier de multiples techniques, pour retranscrire à travers ses œuvres graphiques (dessins, eaux-fortes, sérigraphies…) la sensation éprouvée devant une peinture.

La maîtrise des matériaux étant résolument au centre de son œuvre, Burri s’est attaché tout au long de sa carrière d’artiste à innover pour faire en sorte que les effets de transformation ou d’utilisation de la matière soient également présents dans la création d’œuvres graphiques, notamment produites en multiples.

L’œuvre graphique de Burri se compose de 196 œuvres réalisées entre 1957 et 1994. L’artiste utilise différentes techniques innovantes en collaboration avec les plus grands maîtres-graveurs et chalcographes tels que les familles Rossi, Remba, Fausto Baldessarini, Mixografia à Los Angeles ou encore Nuvolo (Giorgo Ascani). Ces ultra-spécialistes lui fournissent des niveaux de qualité technique et artistique extrêmement élevés, débouchant sur des résultats incroyables, à tel point qu’Alberto Burri reçoit par l’Accademia Nazionale dei Lincei le prix Feltrinelli pour son travail de graphisme en 1973.

Cretti, 1971 Série de 8 oeuvres tirées à 90 exemplaires © Alberto Burri

Un des objectifs de ce solo show est de dévoiler cette dimension moins connue de l’artiste et de provoquer la stupeur et l’interrogation du spectateur face à ce répertoire très proche de son corpus d’œuvres peintes. Il permettra de mettre en évidence la capacité de cet incroyable plasticien à repousser les limites des outils et des médiums pour en faire un art d’une complexité maîtrisée. Ainsi, plusieurs séries seront mises à l’honneur : Combustione (1963 – 1964), Bianchi e Neri I (1967 – 1968), Cretti (1971), Multiplex (1981), Cellotex (1992), Oro e Nero (1993), Trittico (1994).

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”
Musique
198 vues

Mat Bastard : “C’est le disque le plus complet et le plus abouti. Il nous permettra d’aller encore plus loin sur scène”

Skip The Use revient avec un nouveau single Human Disorder ! Après deux ans d’absence due à la crise sanitaire, le groupe annonce un nouvel album. Le chanteur Mat Bastard nous parle de Skip post-confinement et leurs futurs projets....

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14
Agenda
71 vues

“Nos paysages mineurs”, entre théâtre et cinéma au Théâtre 14

Une vie d’amour résumée en une heure de trajet en train : voici le pari, poétique et romantique, de Nos paysages mineurs, dernière création de Marc Lainé. Dans cette pièce elliptique aux accents cinématographiques que l’on contemple à travers les...

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret
Agenda
77 vues

Découvrez l’opéra “L’amor conjugale” à Levallois-Perret

Une épouse téméraire se travestit afin d’être engagée comme geôlier dans une prison et de secourir son mari, injustement détenu : l’histoire de Léonore, inspirée du roman français de Jean Nicolas Bouilly, nous est bien connue grâce à l’unique...