0 Shares 138 Views

James Brandon Lewis pour l’American Jazz Festiv’Halles !

1 juillet 2019
138 Vues

Sonny Rollins, qui avait déjà surpris la jazzosphère en adoubant David S. Ware il y a une vingtaine d’années, l’a désigné comme l’un des jeunes saxophonistes qui comptent aujourd’hui.

James Brandon Lewis a un abattage au saxophone ténor digne de son auguste aïeul : ça roule, déroule, déferle, projette, charrie, sinue, temporise et élabore aussi, avec un dynamisme galvanisant. Ça joue. En outre, il a été initié par Wadada Leo Smith qui lui a fait appréhender le continuum de toutes les musiques créatives et leur pouvoir transformateur. Chaque fois que l’intrépide Lewis remet son métier sur l’ouvrage, c’est pour se confronter à l’inconnu d’une idée, relever le défi d’une nouvelle intersection entre l’émotion que l’on éprouve et l’intelligence que l’on développe. En toute liberté.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Nos années Saint-Germain au Théâtre de Nesle
Agenda
52 vues

Nos années Saint-Germain au Théâtre de Nesle

Nos années Saint-Germain est un spectacle consacré aux années 50 et 60, à Saint-Germain, au club le Tabou et à ses rencontres, au jazz, aux caves où l’on refait le monde avec Boris Vian, Greco et puis au Flore...

Temples et âmes, l’exposition d’Okuda et Remed
Agenda
44 vues

Temples et âmes, l’exposition d’Okuda et Remed

« Temples et âmes » s’installe ce mois d’octobre au 35 avenue Matignon, là où l’art contemporain est ancré depuis des décennies, là où les artistes issus de l’art urbain prennent peu à peu la place. REMED et OKUDA...

Chichinette, ma vie d’espionne – Le témoignage de Marthe Hoffnung
Agenda
51 vues

Chichinette, ma vie d’espionne – Le témoignage de Marthe Hoffnung

Allemagne 1945, Marthe Hoffnung connue sous le nom de “Chichinette, la petite casse-pieds”, infiltre les lignes ennemies et réussit à berner les nazis. 74 ans plus tard, âgée de 99 ans, elle fait le tour du monde comme une...