0 Shares 326 Views

« Je vois un oiseau » La D Galerie rend hommage à Soly Cissé du 14 au 30 juin 2019

Soly Cissé © D Galerie

Cette année marque le cinquantième anniversaire de l’artiste Sénégalais Soly Cissé. La D Galerie lui rend hommage en présentant une vingtaine d’œuvres récentes de l’artiste, du 14 au 30 juin 2019.

L’exposition « Je vois un oiseau » réunit un ensemble d’œuvres réalisées par Soly Cissé entre 2017 et 2019. Connu à travers le monde pour des expositions iconiques au Sénégal, en France, Italie, Allemagne, Espagne, il est avant tout un maître de la couleur. Peintre et plus récemment sculpteur, Soly Cissé s’amuse à éloigner du réel pour mieux le révéler. Sa peinture expressive et énergique, directe voire brutale, évoque des formes anthropomorphes réunies en un théâtre aux dimensions monumentales.

Soly Cissé © D Galerie

Souvent à l’échelle du visiteur, à taille humaine, les figures totémiques de ses peintures dansent en procession dans un espace où la couleur est perspective. Le regard de l’observateur est sans cesse renouvelé. Les formes semblent s’arrêter au halo qui les entoure. Les vibrations de couleurs et la touche franche produisent pourtant un glissement permanent de celles-ci, confondant le spectateur dans plusieurs réalités scénaristiques.
C’est l’évocation de celui qui regarde, celui qui voit et donne l’existence d’une œuvre par sa lecture. Ce que décrit l’artiste quand il parle de cet infini que chaque tableau semble susurrer. “Pour moi, le tableau n’est jamais le même. Le tableau change, je cherche, je vois un oiseau..” Soly Cissé évoque ainsi les formes qui jaillissent de ses tableaux, sans cesse renouvelées.

Soly Cissé © D Galerie

L’exposition de la D Galerie met l’accent sur la nouvelle abstraction qui naît des dernières peintures de l’artiste. Une recherche de synthèse des motifs autant que des éléments empruntés à la nature d’une part et à la civilisation d’autre part. En un manifeste plus engagé peut-être, Soly Cissé crée ce qui vient avant que l’hypocentre ne provoque la rupture. Il réunit l’homme et le règne animal dans un espace commun, moins figuratif qu’auparavant, fait de mélanges et de fondus colorés. La composition de ses nouvelles toiles s’en ressent d’autant plus vi-vante, frétillante parfois, aérienne, flottante. « Je vois un oiseau » est donc une exposition dont le titre rappelle aux thèmes de l’artiste autant qu’à ses positions, celles d’un artiste qui passe par l’intensité des bleus, roses, ocres, et la douceur des verts, violets, jaunes pour construire un espace, celui du vivant.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

Le groupe Bon Air en concert aux Étoiles
Agenda
23 vues

Le groupe Bon Air en concert aux Étoiles

Retrouvez Bon Air et leur univers Indie-pop sur la scène des Étoiles le 11 Mars 2020. Le duo présentera son premier album “Sauvage” dont la sortie est prévue le 28 février prochain. Composé entre la Nouvelle Zélande et leur...

23ème édition de Suresnes Sur Scène le Festival du théâtre amateur à la Salle des Fêtes
Agenda
28 vues

23ème édition de Suresnes Sur Scène le Festival du théâtre amateur à la Salle des Fêtes

Suresnes accueille la 23è édition de « Suresnes sur scène ». Au fil des ans, ce festival de théâtre amateur a su séduire un public fidèle Attaché à l’esprit à la fois familial et innovant de ce rendez-vous proposant...

La Joconde en Rubik’s Cube d’Invader mise aux enchères !
Art
49 vues

La Joconde en Rubik’s Cube d’Invader mise aux enchères !

Le street artist a de nouveau frappé fort en ce début d’année 2020 ! Alors que l’exposition évènement Léonard de Vinci au Louvre s’achève, la maison de vente Artcurial dévoile la pièce majeure de sa vente consacrée à l’Art...