0 Shares 411 Views

La nouvelle exposition de la collection Société Générale : “Sous Le Motif – Les structures de l’abstraction de 1952-2022”

8 juillet 2022
411 Vues

La Collection Société Générale présente un nouvel accrochage à
découvrir à partir du 30 juin 2022 et jusqu’à janvier 2023 dans son espace
d’exposition à La Défense.

Dans le cadre des cartes blanches confiées à des commissaires d’exposition dans l’espace  dédié du siège du Groupe à la Défense, Société Générale invite le commissaire indépendant Matthieu Poirier. L’exposition propose de lever le voile sur certains chapitres emblématiques de l’histoire de l’art abstrait de l’après-guerre à nos jours afin d’en révéler les structures, logiques, sources et directions. Elle conduit notre regard « sous le motif », au-delà de ses formes et apparences récurrentes tout en proposant une mise en perspective, un jeu d’échos entre divers vocabulaires et syntaxes invitant à l’émotion et au dialogue. Le parcours articule œuvres emblématiques et découvertes surprenantes de l’art des 70 dernières années : plus de 70 tableaux, sculptures, dessins, installations ou films réalisés entre 1952 et 2022, sont ainsi présentés, provenant de l’ample collection de la Société Générale et de prêts exceptionnels, de Jean Dewasne à Naama Tsabar en passant par Ann Veronica Janssens, Bernard Frize, Aurélie Nemours, Takis ou encore Giorgio Griffa.

Bernard FRIZE, Synchronia, 2004, © ADAGP, Paris, 2022 © Collection Société Générale

L’événement ainsi imaginé se déploie en trois volets : une exposition à la Défense dans le vaste espace des Tours de Société Générale, une sélection d’œuvres présentées au quatrième étage du siège historique de Société Générale à Paris Haussmann, et enfin, dans un second temps, à la rentrée, une exposition qui prendrait place en région.

L’exposition

Cette exposition à la Société Générale est avant tout une mise en perspective, un jeu d’échos entre divers vocabulaires et syntaxes invitant à l’émotion et au dialogue. Plutôt qu’un résultat ou un style qui se contenterait de récuser la représentation et la mimesis, l’art abstrait se révèle être un processus, une direction ou, autrement dit, non une réponse définitive mais un questionnement constant de notre rapport au monde, qui passe parfois par la révélation de sa structure, de son squelette ou de son sens, habituellement masqués par l’image. Dans un parcours complexe articulant œuvres emblématiques et découvertes surprenantes de l’art des 70 dernières années, glissons-nous ainsi sous le motif, derrière les apparences extrêmement diverses de cette forme d’art, pour en discerner la mécanique et, éventuellement, au grès des expériences visuelles et des imaginaires de chaque artiste, se laisser gagner par l’émotion.

[Source : Communiqué de Presse]

Articles liés

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris
Agenda
76 vues

Glazart, lieu incontournable de concerts et d’afters à Paris

Glazart s’impose aujourd’hui comme un acteur incontournable de la scène culturelle parisienne, en rassemblant des artistes d’horizons différents avec pour mots d’ordres : la qualité et la diversité. Lieu atypique, Glazart a su transformer en avantage sa position excentrée...

Frac de Marseille : des artistes engagés, dans un écrin de Kengo Kuma
Art
312 vues

Frac de Marseille : des artistes engagés, dans un écrin de Kengo Kuma

Le Frac (Fonds régional d’art contemporain) Provence-Alpes-Côte d’Azur inaugure le nouveau projet de la directrice Muriel Enjalran par l’invitation de trois artistes avec un focus sur le Portugal et la présentation d’un court-métrage. La collection est composée de plus...

“America Latina”, le nouveau film des Frères d’Innoncenzo
Agenda
155 vues

“America Latina”, le nouveau film des Frères d’Innoncenzo

America Latina, nouveau film des Frères d’Innoncenzo, sortira en salle le 17 août 2022. Massimo Sisti est dentiste. Il a tout ce dont il pouvait rêver : une sublime villa et une famille aimante. Mais un évènement va bouleverser...