0 Shares 775 Views

Les Slim & The Beast en concert le 2 décembre au Pop Up du Label ! L’occasion idéale pour vous dévoiler leur nouvel EP: “Billie”

29 novembre 2021
775 Vues

Les Slim & The Beast, désormais parisiens d’adoption ont dévoilé leur troisième EP “Billie”, le vendredi 5 novembre dernier chez Unity Group. Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, vous pourrez également les retrouver en concert le 2 décembre au Pop UP ! 

Billie est composé et enregistré alors que le monde entier se retrouvait, du jour au lendemain, confiné, le troisième EP de Slim & The Beast, Billie, nous parle de libération ! Inspiré par les sons joyeux et optimistes du classic rock des années 70 et du disco rock des années 80, Slim & The Beast nous emmène avec Billie au-delà de leurs racines folk dans l’exploration d’un son différent, plus cosmique.
Que ce soit dans Better qui nous fait voyager dans des galaxies lointaines à la recherche d’une vie meilleure ou dans Her Room où l’on examine en détails l’espace intime de l’être aimé travers la fenêtre de sa chambre, les chansons de ce nouvel EP transforment nostalgie en recherche de possibilités. Le titre éponyme de l’EP: Billie est une ode aux années 80, à l’optimisme naissant et encore fragile qui accompagne une relation nouvelle. Ce single résume à lui seul parfaitement le nouvel EP des Slims : un son unique combinant synthés vintage, guitares acoustiques, harmonies à trois voix alliés à une production moderne sur fond d’amour non partagé, de rêves d’aventure et de recherche d’un bonheur toujours plus insaisissable dans un monde ultra connecté.

Cette chanson nous parle d’un amour instable, du désir ardent pour un être cher qui nous fuit, de cette lutte interne pour lâcher prise quand nous voulons que quelqu’un reste mais que l’on sait au fond de nous que cette séparation est nécessaire et inéluctable.

Enveloppé dans l’esthétique glam rock des années 80, la ligne de synthé signature de la chanson est à la fois entraînante et envoûtante. Le refrain de la chanson: “Hold on Billie, don’t you go running away” est une tentative aussi légère que désespérée de s’accrocher à nos rêves d’un amour qui n’a pas de futur.

La chanson se termine par un message vocal suppliant Billie de revenir qui restera sans réponse si ce n’est un solo de guitare nostalgique et envoûtant. Billie doit partir, nous le savons, mais notre cœur nous demande de la supplier de rester.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

« George Balanchine » : entre Tchaïkovski et Gershwin, une fête de la danse
Spectacle
57 vues

« George Balanchine » : entre Tchaïkovski et Gershwin, une fête de la danse

Entre la Russie et l’Amérique, entre Tchaïkovski et Gershwin, il y a Georges Balanchine, le chorégraphe russe qui a adopté New-York et qui a sublimé les chorégraphies classiques de Marius Petipa en inventant un nouveau langage, plus pur, plus...

“J’attends que mes larmes viennent”, le spectacle à ne pas manquer au Théâtre Monfort
Agenda
113 vues

“J’attends que mes larmes viennent”, le spectacle à ne pas manquer au Théâtre Monfort

“Je ne sais plus si c’est mon histoire que je vous raconte. Mais je vous assure que je suis sincère.” Qui est Kamel Abdessadok ? Homme français d’origine algérienne, entre deux âges… De multiples identités et autant de personnages,...

“Astrakan”, le film poignant de David Despesseville en salle dès aujourd’hui
Agenda
105 vues

“Astrakan”, le film poignant de David Despesseville en salle dès aujourd’hui

Samuel est un orphelin de douze ans à l’allure sauvage, placé depuis quelques semaines chez une nourrice, Marie. Cette dernière, qui se débat entre ses sentiments et son besoin d’argent, est mariée à Clément avec qui elle a deux...