0 Shares 144 Views

Mehdi-Emmanuel Djaadi présente “Coming-out” au Théâtre Montmartre Galabru

11 octobre 2021
144 Vues

Mehdi monte sur scène pour partager avec humour et sincérité son histoire en incarnant toutes les personnes qui ont jalonné ce parcours singulier et complexe. Une ode à la liberté, une invitation à la rencontre.

Autrefois musulman pratiquant, Mehdi-Emmanuel Djaadi est aujourd’hui catholique et comédien dans des milieux progressistes et majoritairement athées. Un grand écart pas toujours simple à manœuvrer ! Dans ce premier seul en scène, Mehdi revient sur son itinéraire spirituel peu commun mais aussi sur son enfance dans une famille d’origine algérienne, sa relation avec son père qui l’a éveillé à l’islam, son expérience dans la délinquance, la vraie, et progressivement la transition, l’attirance pour le christianisme et l’ouverture au monde de l’art et de la culture.

Comédien de cinéma (Boîte noire avec Pierre Niney), de fiction (L’Opéra sur OCS) et de théâtre, diplômé de l’École supérieure d’art dramatique de Lausanne et révélations des César en 2016, Mehdi-Emmanuel Djaadi s’adresse à tous, croyants de toutes confessions et athées. Personne n’est épargné dans cet exercice de style habile et réconfortant qui nous prouve qu’armé d’un bon texte, on peut décidément rire de tout.

“Ce spectacle c’est l’histoire de ma vie. Une vie faite de rencontres, de quête de liberté et de spiritualité. Des rencontres de milieux aux idéaux opposés qui m’ont pourtant chacun enrichis. Quand je me retourne sur mon parcours, je me rends compte à la fois de sa singularité et de sa complexité. J’ai pris le parti de me raconter avec humour, dérision et respect, ma volonté étant d’essayer d’expliquer à quel point ces idéaux se côtoient avec harmonie et bienveillance sans jugement. Est-ce utopique ? J’aimerais que le spectateur ressente face à tous ces personnages à la fois la violence et la cruauté que ces confrontations engendrent, mais aussi la grandeur et la beauté que j’ai pu percevoir en eux. À l’issue de la pièce, j’espère et souhaite que le spectateur considère ses semblables et s’observe avec davantage de curiosité, d’autodérision et d’empathie.”
Mehdi-Emmanuel Djaadi.

[Source : communiqué de presse]

Articles liés

“Main basse sur le magot” : succès et reprise au Funambule Montmartre !
Agenda
85 vues

“Main basse sur le magot” : succès et reprise au Funambule Montmartre !

Paris, années 1930, dans le monde des petites fripouilles. Le gus de Loulou est à l’ombre. Pour croûter propre, il lui faut de l’oseille, du flouze, du pognon. D’autant qu’il en doit un paquet à la bande de Pierrot...

Festival Photo Days du 1er au 30 novembre à Paris
Agenda
130 vues

Festival Photo Days du 1er au 30 novembre à Paris

Créé en 2020, Photo Days propose de fédérer tous les événements relatifs à la photographie et à la vidéo dans Paris du 1er au 30 novembre.  Fort du succès de sa première édition en 2020, Photo Days présentera du...

Le gala Hope invite les talents de la danse au profit de la recherche médicale
Agenda
178 vues

Le gala Hope invite les talents de la danse au profit de la recherche médicale

 L’AFM Téléthon organise le 21 octobre prochain une soirée exceptionnelle au Casino de Paris.  Jérôme Commandeur, le présentateur, rassemblera les grands noms : Alice Renavand, danseuse Etoile de l’Opéra de Paris, les chorégraphes Angelin Preljocaj, Marion Motin et Mehdi...